Un capteur sur les harnais testé en Formule E à Pékin

La Formule E met à l'essais une toute nouvelle technologie ce week-end à Pékin, en Chine.

Cette technologie consiste en des capteurs installés dans le harnais de sécurité des pilotes. Si ces essais sont concluants, ce nouveau dispositif électronique permettra de raccourcir la durée des changements de voitures à la mi-course.

Développé par la FIA, ce système utilise des capteurs à jauge de contrainte sur les ceintures afin de mesurer leur tension et leur positionnement quand le mécanicien boucle de harnais lors d’un changement des voitures. Autrement dit, le capteur permettrait de s'assurer que le pilote est correctement attaché et que les mesures de sécurité sont respectées. 

Le fonctionnement du dispositif sera évalué ce week-end à Pékin avant qu’une décision ne soit prise quant à son utilisation obligatoire. Pour le moment, un temps minimum est imposé aux équipes lors du changement de monoplace, afin de s'assurer que la sécurité est respectée.

Motorsport.com a découvert qu’au moins deux équipes, Renault e.DAMS et Team Aguri, en feront l’essai. Selon les informations obtenues, ce nouveau dispositif pourrait être utilisé dès l'ePrix de Buenos Aires, en février 2016.

Télémétrie humaine

De son côté, Formula E Holdings va innover d’une autre façon avec l’introduction de ceintures de télémétrie pour les fonctions métaboliques, portées par les pilotes sous leurs combinaisons ce week-end.

Les téléspectateurs pourront voir s’afficher à l’écran des informations en temps réel comme la fréquence cardiaque des pilotes et de certains membres des équipes. Tous les pilotes devront porter cette ceinture à la demande du promoteur du championnat. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Pékin
Circuit Streets of Beijing
Type d'article Actualités
Tags formule e, fréquence cardiaque, électrique