Un nouveau directeur technique ex-Ferrari F1 pour Venturi

Luigi Mazzola, qui a passé vingt ans au sein de la Scuderia, est le nouveau directeur technique de l'équipe monégasque à partir de la sixième manche de la saison, ce samedi à Long Beach.

Un nouveau directeur technique ex-Ferrari F1 pour Venturi
Mike Conway, Venturi
Stephane Sarrazin, Venturi Formula E Team
Stéphane Sarrazin, Venturi
Mike Conway, Venturi
Stéphane Sarrazin, Venturi
Stéphane Sarrazin, Venturi
Mike Conway, Venturi Formula E Team
Stéphane Sarrazin, Venturi
Jacques Villeneuve, Venturi Formula E Team
Stephane Sarrazin, Venturi Formula E Team
Stéphane Sarrazin, Venturi

Mazzola a travaillé de 1988 à 2009 au sein de l'équipe de Maranello, débutant comme ingénieur de course pour finir directeur du développement de la performance. Il a travaillé aux côtés de grands noms comme Alain Prost, Nigel Mansell, Gerhard Berger mais aussi Michael Schumacher ou Kimi Räikkönen, tous deux Champions du monde durant cette période.

L'arrivée de l'ingénieur italien est une bonne nouvelle pour Venturi, qui a souffert dans la première partie du Championnat. L'équipe a même été dominée par Dragon Racing, qui utilise le groupe propulseur développé à Monaco auquel Jérôme d'Ambrosio a même offert une première victoire - sur tapis vert, mais une victoire quand même - à Mexico.

Malgré deux bonnes quatrièmes places signées Stéphane Sarrazin à Putrajaya et Buenos Aires, qui lui valent d'occuper la huitième place du classement provisoire, l'écurie Venturi ne pointe qu'au septième rang du championnat par équipes avec 30 points (un de moins qu'Andretti qui la précède au classement) contre 102 à sa cliente américaine.

"C'est [la Formule E] un championnat très difficile et exigeant car tout se déroule sur une journée et on n'a pas vraiment le temps de travailler comme on le voudrait sur les set-up", dit Luigi Mazzola, qui sort d'une période d'observation aux côtés de Venturi. "La gestion de la batterie est un élément clé de la course, qu'il faut comprendre en profondeur. Ces voitures sont très difficiles à piloter et les circuits en ville sont un vrai défi. Tout peut être un problème. C'est excitant."

Mazzola, qui a vu la Scuderia remporter huit titres mondiaux des constructeurs et six des pilotes en F1 quand il était le directeur technique puis directeur tout court de son équipe d'essais, a une idée de ce qu'il veut apporter à Venturi avant sa prise de fonction ce week-end en Californie.

"Il nous faut un état d'esprit agressif et un bon environnement pour gagner", dit-il. "Je veux voir tout le monde se pencher sur chaque détail. Nous avons le talent et la compétence, maintenant il nous faut être organisés et concentrés pour aller dans la même direction."

Bons souvenirs de Long Beach

Alors que Sarrazin a fait la course en tête depuis le lancement des votes pour l'attribution du Fanboost à Long Beach (les fans permettant à trois pilotes d'obtenir un surcroît de puissance momentané à deux reprises durant la course), son équipier Mike Conway, qui n'a encore inscrit aucun point lors des deux courses disputées depuis qu'il a remplacé Jacques Villeneuve, à Buenos Aires et Mexico, est arrivé à Long Beach avec de bons souvenirs : ceux de sa première victoire en IndyCar, il y a six ans, sur un tracé certes différent et plus long que celui de 2,1 km que lui et ses adversaires affronteront samedi.

"Long Beach est plein de bons souvenirs remontant à l'IndyCar. C'était il n'y a pas si longtemps", dit l'Anglais. "C'est un circuit sympa mais assez exigeant. Je suis impatient d'y revenir au volant d'une Formule E et d'y avoir autant de plaisir."

Le départ de la course sera donné à une heure du matin en France métropolitaine.  

partages
commentaires
Les stands des équipes désormais interdits aux ingénieurs Williams
Article précédent

Les stands des équipes désormais interdits aux ingénieurs Williams

Article suivant

Une course à New York dès la saison prochaine ?

Une course à New York dès la saison prochaine ?
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021