Vandoorne ne peut pas "se la couler douce" à Séoul malgré son avance

Stoffel Vandoorne dispose de 36 points d'avance au championnat de Formule E, néanmoins le pilote Mercedes refuse de lever le pied pour la finale de la saison, à Séoul.

Vandoorne ne peut pas "se la couler douce" à Séoul malgré son avance
Charger le lecteur audio

Il ne reste plus que deux courses à disputer cette saison en Formule E, lors de la finale qui sera courue dans les rues de Séoul cette semaine, et Stoffel Vandoorne peut mathématiquement être sacré dès la pénultième épreuve. En effet, le Belge a profité de la déroute de ses adversaires lors de l'E-Prix de Londres pour se bâtir une avance de 36 points sur son plus proche poursuivant, Mitch Evans, et un écart maintenu à 30 unités serait suffisant pour l'emporter avant la fin du bal.

Néanmoins, même s'il dispose d'une bonne marge de manœuvre, le pilote Mercedes refuse d'aborder le dernier E-Prix de la saison l'esprit léger. Vandoorne a expliqué qu'il ne souhaitait pas jouer la carte de la sécurité en Corée du Sud afin de rester concentré sur son objectif de premier titre mondial.

"Je ne peux pas ralentir, ce n'est pas comme si je pouvais débarquer et me la couler douce", a-t-il confié à Motorsport.com. "Ce n'est jamais le cas en Formule E, dans le passé on a vu de gros revirements de situation dès que l'on se trompe et que les autres font les choses bien. Attendons de voir, je veux que l'équipe reste concentrée, je veux rester concentré. Je ne peux pas me permettre de faire une erreur comme celle que j'ai faite en qualifications [à Londres le dimanche]. Si je mets la voiture dans une bonne fenêtre en course, tout devrait bien se passer."

En première ligne lors de la course de samedi à Londres, Vandoorne n'avait en effet pas réussi à sortir de la phase de groupe lors des qualifications du dimanche. Une contre-performance générale de ses adversaires directs et une excellente remontée avaient toutefois permis au Belge de gagner neuf places et d'inscrire douze points. Un résultat qui dépassait ses attentes.

"Je m'attendais à récolter quelques points, je ne savais pas combien", a-t-il ajouté. "Normalement, lorsque l'on [part] 13e sur un circuit comme Londres, où il est difficile de dépasser, on peut peut-être marquer deux, trois ou quatre points. Mais on en a eu beaucoup plus, c'était probablement un meilleur résultat que prévu."

Le résumé de l'E-Prix de Londres :
partages
commentaires
Di Grassi prive Dennis du doublé, Vandoorne proche du titre
Article précédent

Di Grassi prive Dennis du doublé, Vandoorne proche du titre

Article suivant

Lucas Di Grassi vers sa 100e course en FE, "un privilège"

Lucas Di Grassi vers sa 100e course en FE, "un privilège"