Vergne - "Anéantir la suprématie de Buemi"

partages
commentaires
Vergne -
Par : Benjamin Vinel
24 févr. 2017 à 17:30

Les débuts de l'équipe Techeetah en Formule E ont été quelque peu difficiles, mais la deuxième place de Jean-Éric Vergne à Buenos Aires est de bon augure pour la suite des événements.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams et Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah; Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah, Spark-Renault, Renault Z.E 16
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah, Spark-Renault, Renault Z.E 16
Le vainqueur Sébastien Buemi, Renault e.Dams et le deuxième, Jean-Eric Vergne, Techeetah
Podium : Sébastien Buemi, Renault e.Dams et Jean-Eric Vergne, Techeetah

Techeetah vient en effet de rejoindre le championnat tout électrique en rachetant un Team Aguri qui n'a jamais joué aux avant-postes : un seul top 5 en deux ans, à savoir la victoire d'António Félix da Costa à Buenos Aires lors de la saison 1.

Techeetah a toutefois un atout : le groupe propulseur Renault, indéniablement l'un des plus performants sur la grille. Après un double abandon pour Ma Qing Hua et Jean-Éric Vergne lors de la première course de la saison, le Français est entré dans les points avec une huitième place à Marrakech avant d'être le candidat à la victoire le plus sérieux face à Sébastien Buemi, à Buenos Aires.

"Je suis vraiment content, nous venons de loin", déclare un Vergne plein d'optimisme. "Tout le monde a travaillé très dur, et ça a payé. Je suis tellement content pour les gars. Maintenant que nous avons une organisation plus ou moins bonne, nous allons nous focaliser davantage sur la performance et essayer de battre Buemi, car je suis sûr que nous en sommes capables. C'était déjà serré à Buenos Aires."

"Il ne nous manque rien, tout est là. Je suis vraiment content pour le reste de la saison. C'est comme un orchestre, il faut les bonnes personnes au bon endroit au bon moment. Nous faisons déjà du bien meilleur travail qu'à Hong Kong et à Marrakech."

Être le premier à battre Buemi

Avec le groupe propulseur du losange, Techeetah dispose précisément du même package que Renault e.dams, et il n'y a donc pas de raison pour que de bons résultats soient impossibles. En effet, l'équipe française a remporté les trois courses disputées depuis le début de la saison 2016-17.

"C'est pour ça que j'étais très confiant, il y a tous les ingrédients et il faut que ça vienne", poursuit Vergne. "C'est exactement ça. Je savais que ça allait venir. Je m'attendais à ce que ça vienne plus tôt que tard. Et voilà. Nous allons travailler encore plus dur, nous serons toujours là, à moins de commettre des erreurs."

D'où l'ambition de l'ancien pilote de Formule 1, qui a bien l'intention de mettre un terme à cette série de trois victoires consécutives de Sébastien Buemi : "C'est encore plus agréable de remporter sa première victoire en anéantissant la suprématie de Buemi. Si je peux être le premier pilote à le faire, je serai aux anges. Ce sera un sentiment encore meilleur."

Propos recueillis par Sam Smith

Article suivant
Di Grassi, troisième - "Impossible de faire mieux"

Article précédent

Di Grassi, troisième - "Impossible de faire mieux"

Article suivant

Rowland et Lynn, probables renforts à Mexico

Rowland et Lynn, probables renforts à Mexico
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Techeetah
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités