Vergne frustré par des consignes qui n'avaient "pas lieu d'être"

Selon Jean-Éric Vergne, les consignes de l'équipe DS Techeetah lui demandant de laisser passer son coéquipier, António Félix da Costa, pendant la première course de l'E-Prix de Berlin lui ont coûté la victoire.

Vergne frustré par des consignes qui n'avaient "pas lieu d'être"

Les écarts particulièrement serrés au classement général du Championnat du monde de Formule E laissaient de nombreux pilotes et équipes rêver du titre à l'approche des deux E-Prix de Berlin, finale de la saison 2020-21 du championnat électrique. Parmi ces prétendants, DS Techeetah était bien placé pour la couronne mondiale, que ce soit au classement des équipes ou au classement des pilotes, avec António Félix da Costa dans le top 6 et Jean-Éric Vergne dans le top 12.

La structure chinoise souhaitait mettre toutes les chances de son côté lors de la première course, où Vergne et Félix da Costa s'élançaient depuis la première ligne, en appliquant des consignes. "Nous avons été devant [au classement] par le passé mais maintenant nous sommes derrière, donc nous devons récolter le plus de points possibles pour que l'un de [nos deux pilotes] ait une chance de remporter le titre", avait expliqué Mark Preston, directeur de DS Techeetah, à Motorsport.com.

Et l'équipe s'est tenue à ce programme planifié en amont puisque les pilotes ne se sont pas attaqués pendant l'E-Prix. Vers la mi-course, et en dépit de son départ depuis la pole position, Vergne a levé le pied sur ordre de son équipe pour laisser les clés de l'épreuve à son coéquipier. Cependant, la stratégie de DS Techeetah a rapidement mal tourné car le Français s'est fait avaler par ses adversaires, dont les deux pilotes Audi et Venturi, qui ont également attaqué Félix da Costa quelques minutes plus tard.

Le double Champion de la discipline, qui a estimé avoir perdu "plus de six secondes" en laissant passer le Portugais, a finalement rallié l'arrivée à la sixième place tout en repassant son coéquipier, classé septième. Selon Vergne, sans l'intervention de son équipe, une victoire à Berlin était certaine.

"Ce qu'il s'est passé c'est que, avant la course on avait prévu de faire des consignes d'équipe où Tonio [Félix da Costa] passerait et je resterais dans l'aspiration pour gagner plus d'énergie", a expliqué Vergne à la fin de la course. "Et ça ne s'est pas réellement passé comme ça, [Techeetah] a décidé de faire le changement au pire moment de la course. Un changement qui n'avait pas lieu d'être, mais bon, c'est comme ça, on fait des erreurs, je fais des erreurs, l'équipe peut en faire aussi. Mais [il faut] rester soudés, ne plus faire ce genre d'erreur dans le futur et se concentrer pour la course de [dimanche]. Tout est encore possible."

Lire aussi :

Les quatre points décrochés en qualifications associés aux huit de la sixième place ont à peine fait progresser Vergne au classement général, le Français passant de la douzième à la neuvième position. Il reste malgré tout dans la course au titre puisqu'il ne compte que 15 unités de retard sur Nyck de Vries, le leader, à une course du but. "Je pense que l'on peut gagner le titre demain, je suis à 15 points du leader, tout est possible. Ça va être compliqué, certes, mais c'est possible", a-t-il assuré.

Félix da Costa a expliqué sa baisse de rythme après avoir dépassé Vergne par la combinaison d'une mauvaise gestion de l'énergie et d'une usure accrue des pneus, conséquence de la surface abrasive à Berlin et du comportement de la DS E-Tense FE21. Le Portugais a également partagé l'agacement de Vergne.

"Une fois que [Techeetah] a pris la décision de changer de position, ça l'a vraiment foutu dans la merde (sic)", a révélé le Champion en titre à Motorsport.com en parlant de son coéquipier. "Cela n'a pas compromis ma course, mais cela a clairement compromis la sienne car il a perdu des places au profit des deux Audi. Il l'a dit haut et fort, et à juste titre."

partages
commentaires
Qui peut encore décrocher le titre en Formule E ?
Article précédent

Qui peut encore décrocher le titre en Formule E ?

Article suivant

Mercedes en passe de quitter la Formule E

Mercedes en passe de quitter la Formule E
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021