Vers un combat moins équitable entre Buemi et Di Grassi ?

Le champion et le vice-champion en titre du championnat de monoplaces électriques ont également terminé la manche d'ouverture de la troisième saison, le mois dernier à Hong Kong, aux deux premières places.

Les deux hommes forts de la Formule E, car déjà sur le podium final de la saison 2014/2015 inaugurale, comptent sans doute bien reprendre leur duel ce week-end au Maroc.

En Asie, le Suisse de Renault e.dams et champion en titre avait pris le dessus en piste sur les deux pilotes NextEV, Nelson Piquet Jr et Oliver Turvey, puis sur Sam Bird en profitant des ennuis rencontrés par celui de DS Virgin lors de son arrêt. Des ennuis qui lui avaient permis de prendre la tête puis s'imposer - non sans avoir lui-même craint d'être resté un tour de trop en piste.

Je suis impatient d’être à Marrakech, mais je sais qu’il ne sera pas aisé de refaire ce que nous avons fait à Hong Kong”, dit Sébastien Buemi. “Le package de cette année représente clairement un pas en avant par rapport à l’an passé, mais tout le monde a également beaucoup progressé. Nous avons pu gagner la dernière fois grâce à un excellent travail d’équipe. Comme toujours, nous chercherons à maximiser tous les détails.”

Marrakech est une ville très différente de Hong Kong, ce sera une première très excitante. La piste a été utilisée dans le cadre du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme [WTCC]. Nous en avons donc une bonne idée avant d’y être et j’ai hâte de prendre le volant !”

Une stratégie sublime

Le Brésilien d'Abt Schaeffler Audi Sport, pour sa part, a effectué une impressionnante remontée dans cette course qui faisait la part belle à la stratégie. Parti de la 19e place de la grille après une erreur en qualifications, il avait annulé le désavantage d'un arrêt prématuré - suite à un contact au premier tour - pour revenir à la deuxième place finale derrière son rival préféré.

Je suis impatient [de rouler à Marrakech] et je peux promettre que nous allons attaquer encore”, assure Lucas di Grassi. “C'est bon de savoir qu'avec la gestion optimale de l'énergie et une parfaite stratégie d'équipe, nous pouvons toujours surmonter les situations difficiles.”

Mon équipe et nos partenaires ne se relâchent jamais. Ils travaillent infatigablement et progressent toit le temps, même sur les plus petits détails qui peuvent vraiment être décisifs.”

Un championnat faussé ?

Ce duel qui les oppose n'apparaît cependant plus aussi équitable, cela depuis l'annonce du retrait d'Audi du Championnat du monde d'Endurance, dans lequel Di Grassi est un des pilotes de la marque allemande.

La raison en est, bien sûr, la concurrence de date entre le WEC au Nürburgring et la Formule E à New York, le week-end des 15 et 16 juillet. Si les calendriers restent en l'état et si Buemi poursuit en endurance - comme cela semble prévu avec Toyota - alors que Di Grassi n'y retrouve pas de volant, ce sera la double peine pour le pilote helvétique. Car ce sont bien deux courses qui sont prévues pour le rendez-vous nord-américain - comme pour celui de Montréal, qui conclura la saison, et celui de Londres lors des deux précédentes.

D'autres pilotes sont concernés, parmi lesquels seul Loïc Duval - autre pilote Audi - est pour le moment dans la même situation a priori avantageuse que Di Grassi, mais ils ne sont pas perçus comme des candidats au titre en Formule E. Sauf peut-être Nicolas Prost, pour lequel une solution serait peut-être plus aisée à trouver.

"Tentons un cinq à la suite !"

Justement, l'équipier de Buemi chez Renault e.dams, quatrième en Asie derrière Nick Heidfeld, espère confirmer ce bon début de saison au Maroc.

Hong Kong était assurément une course mouvementée de mon côté. Même si c’était amusant et gratifiant en fin de compte, je veux une manche plus propre et un meilleur résultat à Marrakech”, dit-il. “Certes, c’était la première fois à Hong Kong où je finissais dans les points dès la première épreuve du calendrier. J’espère pouvoir en obtenir d’autant plus ce week-end.”

Je vais me concentrer de toutes mes forces sur la qualification, qu’importe le groupe, puis sur une course solide et propre en espérant un podium à l’arrivée. L’équipe a remporté les quatre derniers ePrix, alors tentons un cinq à la suite !”

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Marrakech
Circuit Circuit International Automobile Moulay El Hassan
Pilotes Lucas Di Grassi , Sébastien Buemi , Nicolas Prost
Type d'article Preview
Tags abt audi sport, presentation, renault e.dams