FR 3.5 - Deuxième pole pour Daniel Ricciardo à Monaco

Comme l’année dernière, Daniel Ricciardo (ISR) s’élancera dimanche à 11h10, en lever de rideau du Grand Prix de F1 de Monaco, depuis la pole position

Comme l’année dernière, Daniel Ricciardo (ISR) s’élancera dimanche à 11h10, en lever de rideau du Grand Prix de F1 de Monaco, depuis la pole position. L’Australien s’installera en première ligne avec le Néo-Zélandais Brendon Hartley (Gravity-Charouz) à ses côtés. Le freinage de Sainte-Dévote s’annonce capital. Robert Wickens (Carlin) et Alexander Rossi (Fortec Motorsports) tenteront de s’infiltrer depuis la deuxième ligne afin d’empêcher Daniel Ricciardo de devenir le premier pilote à s’imposer à deux reprises en Formula Renault 3.5 Series à Monaco.

TAfin de fluidifier le trafic dans les rues de Monaco, les 26 pilotes de la Formula Renault 3.5 Series étaient divisés en deux groupes, en fonction du classement au championnat Pilotes. Le Groupe A, celui du leader, Jean-Eric Vergne (Carlin), était le premier à entrer en action.

Groupe A : Les pilotes du groupe A, avec Jean-Eric Vergne et Robert Wickens en tête de la meute, s’élançaient dès le feu vert en pneus neufs, pour 25 minutes de séance. Robert Wickens donnait le tempo, en 1’29’’835, devant Daniel Ricciardo et Nelson Panciatici (KMP Racing). Le Canadien de Carlin améliorait tour après tour son chrono. À mi-séance, il menait les débats, en 1’28’’517, devant Daniel Ricciardo et Nelson Panciatici.
Avec son deuxième train de pneus neufs, Robert Wickens continuait sur sa lancée et améliorait de nouveau son meilleur temps, en 1’27’’537. Jean-Eric Vergne se hissait au deuxième rang alors que Sergio Canamasas (BVM Target) effectuait un tout droit à Sainte-Dévote. Daniel Ricciardo faisait évoluer les choses à l’approche du drapeau à damiers. Le pilote de réserve Red Bull Racing F1 Team, en 1’27’’182, s’emparait de la pole position provisoire devant Kevin Korjus et Nelson Panciatici. Dans son ultime tentative, Daniel Ricciardo confirmait sa domination dans ce groupe, avec un chrono de 1’26’’427. Il s’assurait ainsi la première ligne en terminant en tête du groupe A, devant Robert Wickens, Kevin Korjus, Nelson Panciatici et Arthur Pic.

Groupe B : À l’image des pilotes du Groupe A, les pilotes du deuxième groupe se présentaient immédiatement en piste en pneus neufs. Alexander Rossi prenait d’entrée de jeu les choses en main. L’Américain améliorait tour après tour et menait les débats, en 1’26’’671, devant Anton Nebilitskiy (KMP Racing) et Brendon Hartley au moment de repasser par les stands pour changer de gommes.

Tandis qu’Oliver Webb (Pons Racing) effleurait le rail et endommageait sa monture, les pilotes partaient à l’assaut du chrono d’Alexander Rossi. Brendon Hartley était le premier à faire évoluer les choses, en se hissant au deuxième rang, alors qu’Albert Costa effectuait un 360° à la sortie de Massenet sans rien toucher ! Cela n’empêchait pas Brendon Hartley de signer le meilleur temps du groupe B lors de son ultime tentative, en 1’26’’464. Il pointait en tête devant Alexander Rossi et Albert Costa, mais ne parvenait pas à déloger Daniel Ricciardo de la pole position.

Ils ont dit :

Daniel Ricciardo :


"Les tours dans la Toro Rosso lors des essais libres de F1 ne m’ont pas déstabilisé, bien au contraire. Nous avons beaucoup gagné en performance entre le premier et le deuxième train de pneus, le rendement de la piste s’améliorait et je pensais vraiment que le groupe B allait faire mieux que nous. L’année dernière j’ai gagné ici en partant depuis la pole, alors j’espère refaire la même chose cette année !"

Brendon Hartley :


"C’est un peu frustrant, car dans mes trois derniers tours j’ai été gêné dans le dernier secteur, par le même pilote ! Notre séance était plus rapide, j’avais les moyens de faire la pole. Je suis en première ligne, c’est l’essentiel. Je voulais vraiment réussir mes qualifications. Le prochain gros morceau, ce sera le départ !"

Robert Wickens :


"J’ai mené quasiment toute la séance, mais Daniel a fait ce qu’il fallait pour améliorer, tandis que j’ai été coupé dans mon élan par des drapeaux jaunes. C’est le jeu. Il faudra aborder la course intelligemment. Il faut que je pense au championnat, mais honnêtement, je crois que tout le monde rêve de gagner à Monaco…"

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Robert Wickens , Brendon Hartley , Daniel Ricciardo , Albert Costa , Alexander Rossi , Nelson Panciatici , Jean-Éric Vergne , Sergio Canamasas , Arthur Pic , Kevin Korjus , Anton Nebilitskiy , Oliver Webb
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Carlin
Type d'article Actualités