FR 3.5 - Frinjs reste en tête à Motorland

Les essais collectifs de Formula Renault 3

Les essais collectifs de Formula Renault 3.5 Series se sont achevés aujourd’hui à Motorland Aragón comme ils ont débuté il y a quelques semaines, avec Robin Frijns (Fortec Motorsports) en haut d’une feuille de temps compacte avec quinze monoplace regroupées en moins d’une seconde. Au terme de ces six jours d’essais, au Paul Ricard, à Barcelone puis à Motorland Aragón, à chaque fois un rookie a réalisé la meilleure performance. Est-ce suffisant pour en tirer des conclusions ? Réponse dans un peu plus de deux semaines.

Avant de s’élancer en piste pour la dernière journée d’essais collectifs avant le coup d’envoi de la saison, comme à l’école, les pilotes ont répondu à une interrogation écrite surprise sur leurs connaissances du règlement sportif. Pas de note ni d’heure de colle à la clé, mais une volonté pour Renault Sport Technologies et les instances sportives de connaître les points sur lesquels il est important d’insister lors des briefings.

Une fois lâché en piste, les vingt-six pilotes adoptaient immédiatement un rythme soutenu et après dix minutes Robin Frijns, l’homme le plus rapide la veille, prenait les choses en main en 1’39’’791. Le pilote Fortec Motorsports se faisait cependant voler la vedette par Richie Stanaway (Lotus). Avec un tour bouclé en 1’39’’259, le pilote iRace Professional, vainqueur de la Formula Master en 2010 et de l’ATS Formel 3 Cup en 2011, faisait mieux que le temps de référence.

Robin Frijns réagissait immédiatement et se replaçait en haut de la hiérarchie en 1’39’’223. Après une très brève averse, il faisait encore mieux et bouclait la matinée en tête, crédité d’un chrono de 1’39’’105. Il pointait alors devant Richie Stanaway, Jules Bianchi (Tech 1 Racing), Arthur Pic (Dams) et Will Stevens (Carlin).

L’après-midi était rythmé par la valse des entrainements aux arrêts aux stands avec changements de roues. Un orage interrompait quelques minutes ce concert de limiteurs, de pistolets et de crissements de pneus. Une fois la pluie passée, les pilotes et les teams se remettaient au travail, en pneus sculptés.
Durant la dernière heure, les derniers pneus neufs étaient chaussés. Jules Bianchi s’offrait un court instant la pole position de l’après-midi, mais Nico Müller (International Draco Racing) réalisait finalement le meilleur chrono, en 1’39’’497. Malgré les dernières tentatives de chacun, Robin Frijns restait l’homme le plus rapide des ces essais. Prochain rendez-vous avec la Formula Renault 3.5 Series, les 5 et 6 mai à Motorland Aragón, pour les deux premières courses de la saison.

Ils ont dit :

Richie Stanaway : "Je suis débutant en Formula Renault 3.5 Series et je pense que j’ai encore beaucoup à apprendre. Nous en saurons vraiment plus au soir de la première course, car il est difficile de tirer des conclusions sur les forces en présences après ces essais. Nous savons que les pilotes d’expérience seront là. Maintenant, avec cette nouvelle voiture, les rookies ont un coup à jouer. Personnellement cela fait deux ans de suite que je remporte un championnat. La clé pour l’emporter, c’est la régularité plus que les coups d’exploit.

Jules Bianchi : "Nous avons passé en revue toutes les conditions que nous devrions rencontrer cette saison. Nous avons travaillé les courses, les qualifications, les pit-stops et les départs, sur le sec comme sur le mouillé. J’estime donc que nous sommes prêts, reste maintenant à concrétiser. Entre la Formule 1 et la Formula Renault 3.5 Series, il faut bien faire la part des choses et se concentrer sur chacun des objectifs. Je ne vais pas au Grand Prix de Bahreïn afin de me focaliser complétement sur le premier meeting des World Series by Renault."

Kevin Magnussen (Carlin) : "Si l’on tire le bilan de tous ces essais, nous pouvons être relativement satisfaits de notre préparation. Il n’y a qu’ici que nous sommes un peu plus mitigés car nous avons rencontré quelques problèmes techniques. La principale leçon que nous tirons de tout cela, outre notre compréhension de la voiture, c’est que ce championnat est incroyablement disputé. Carlin est l’équipe qui connait mieux que nulle autre la recette pour remporter un titre. J’ai également l’expérience pour cela. Tout est réuni pour bien faire."

Par Renault Sport

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Will Stevens , Jules Bianchi , Robin Frijns , Nico Müller , Kevin Magnussen , Arthur Pic , Richie Stanaway
Équipes Carlin
Type d'article Actualités