FR 3.5 - Interview d'Oliver Webb

Oliver, quel bilan faites-vous de votre début de saison ?"Il faut vraiment que l’on s’améliore en qualifications

Oliver, quel bilan faites-vous de votre début de saison ?

"Il faut vraiment que l’on s’améliore en qualifications. En course, nous affichons un bon rythme, on peut se situer dans le top 6. En Hongrie, on avait bien débuté en qualifications puis on a rencontré un problème de boite de vitesses qui m’a positionné loin sur la grille. C’est dommage, car la voiture était bonne. Mais en partant de loin, c’est toujours plus difficile. Pour Silverstone, il faut absolument que l’on arrive à passer un cap. J’ai gagné en expérience, mais il faut que je m’améliore encore. C’est pourquoi je suis allé rouler pendant l’été, en Indy Lights, aux États-Unis."

Commencez-vous déjà à préparer la saison 2012 de Formula Renault 3.5 Series ?

"Oui, notre but est de faire une deuxième saison et de gagner le championnat. Lors des trois dernières saisons, nous visions la victoire au championnat et un podium à chaque course. L’an prochain, nous nous élancerons pour gagner. Nous avons mal débuté l’année, donc le but est d’apprendre autant que possible avant d’attaquer 2012 et faire mieux."

À Silverstone, vous essaierez sans doute d’élever votre niveau de performance…

"J’adore ce circuit, mais ce sera tout sauf facile ! La clé sera les qualifications. J’essaierai de me classer dans le top 10 des qualifications et de monter sur le podium. Si je me qualifie bien et que l’on fait un bel arrêt au stand, c’est possible. À domicile, ce serait formidable. Tous les pilotes britanniques souhaitent briller à Silverstone, comme Daniel McKenzie voudra le faire aussi ce week-end. J’ai souvent bien roulé ici, les années précédentes, j’espère continuer. Nous aurons beaucoup d’invités, ce serait top de faire de belles choses devant eux !"

Que pensez-vous de ce circuit de Silverstone, que vous connaissez déjà ?

"Le revêtement est excellent, très plat, si l’on compare avec Budapest par exemple. C’est un circuit très rapide, vraiment agréable, fluide. La première section de Silverstone est vraiment extraordinaire, avec Maggots et Becketts. Cet enchainement de virages est extra. C’était déjà impressionnant en F3, j’ai hâte de découvrir les sensations à bord de Formula Renault 3.5. Ce sera plus rapide et sans doute plus impressionnant."

Avec le nombre important de fans, n’avez-vous pas peur de ressentir une pression trop importante ?

"C’est vrai qu’il y aura beaucoup de monde, comme l’an dernier. C’est sûr que ça rajoute de la pression. Mais c’est de la pression positive, qui me donnera envie de bien faire. C’est davantage excitant que tétanisant."

Ressentez-vous l’attente des supporters avant ce rendez-vous ?

"Oh que oui ! Cela fait des mois que les fans souhaitent se procurer des places. Beaucoup m’ont fait part de leur souhait de s’en procurer alors que l’on ne pouvait pas encore le faire. Silverstone est un circuit génial, qui donne des courses spectaculaires, leur attente est donc logique. Les gens qui sont déjà venus ont envie de revenir, d’autres veulent découvrir. 150 000 personnes étaient là l’an dernier. C’est une très bonne chose pour nous et pour les World Series. Plus y a de fans, mieux c’est."

[Communiqué de Renault Sport]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Daniel McKenzie , Oliver Webb
Type d'article Actualités