FR 3.5 - Interview exclusive de Stéphane Richelmi

Après un passage en Formule 3 italienne, qui s'est soldé par le titre de vice-champion, Stéphane Richelmi se dirige vers la Formule Renault 3

Après un passage en Formule 3 italienne, qui s'est soldé par le titre de vice-champion, Stéphane Richelmi se dirige vers la Formule Renault 3.5. Le Monégasque répond en exclusivité aux questions de ToileF1.com.

Après la Formule 3 Italienne, vous vous dirigez vers la Formule Renault 3.5, pourquoi ce choix ?


"Après la F3 et ayant déjà 20 ans, il restait plus que la World Series by Renault ou le GP2 comme options en sachant que je vise encore la F1. La WS est un championnat de très haut niveau avec des voitures puissantes alors que le budget est trop excessif en GP2 par rapport à la World Series. Nous nous sommes donc dirigés vers ce championnat afin de faire mes preuves pour peut-être ensuite passer en GP2."

Quels seront vos objectifs en 2011 ?


"Je suis rookie dans une des meilleures équipes, mais j'ai montré qu'avec une bonne équipe en F3, je pouvais me battre pour la gagne... Cette année encore plus, il y a de très bons pilotes en World Series au palmarès étoffé. Je vise quand même un Top 5 final avec une victoire, ca serait merveilleux !"

Draco Racing est l’une des équipes au palmarès le plus impressionnant. Quelles seront vos attentes envers cette équipe en 2011 ?


"Draco n'a rien à prouver à personne mais ils ont une mentalité de gagnant et c'est ce que j'aime! Ils sont motivés et nous savons que nous pouvons faire de belles choses ensemble."

Votre nouvelle équipe est connue pour son aspect très familial, est-ce important pour vous ?


"Mon manager Cyrille Sauvage a couru pour eux en 1997 et la plupart du staff est toujours le même, c'est très positif pour une équipe de garder les mêmes personnes. C'est vrai que chaque personne du team est couvée par Nadia qui est maintenant seule aux commandes mais étant des gens honnêtes, passionnés et compétents, faire parti de leur famille me réjoui !"

Pensez-vous avoir du mal lors du changement de configuration aérodynamique entre les deux courses d’un week-end ?


"Je trouve cette règle intéressante et c'est mieux pour le spectacle. En effet faire la pole le samedi ne va pas dire qu'on la fera le dimanche. On a vu de gros écarts entre les deux qualifs pour certains pilotes... C'est donc plus compliqué mais toute expérience est bonne à prendre pour le futur! Je trouve quand mêmes cette règle positive."

Des neuf circuits qui composent le calendrier, quel est le circuit sur lequel vous attendez le plus de rouler ? Hormis Monaco, puisqu’il est évidemment que votre rendez-vous à domicile sera une étape importante de votre saison.


"On est chanceux cette année, on a vraiment de super circuits ! J'ai roulé qu'à Barcelone et Alcaniz en WS même si je connais presque tous les autres ; cependant celui que j’attends avec impatience, je ne vais pas être original, c'est le mythique Spa !"

Nous parlions de Monaco juste avant. Vous jouerez à domicile et qui plus est, devant le F1 Circus. Cela s’annonce être le week-end le plus important de votre année ?


"Pour n'importe quel pilote ou écurie, Monaco reste a part, où tout le monde veut briller. Imaginez pour moi ! Bien sûr que j'ai hâte. "

Comment vous êtes-vous préparé cette nouvelle saison ?


"On a repéré mes points faibles et les fautes de 2010, on va essayer de les effacer en changeant mon échauffement avant chaque séance. Le physique a été encore plus poussé, je m'entraine 6 jours sur 7. Tans mieux, j'adore ca ! Pour le reste, nutrition et mentale, on avait déjà mis en place ce qu'il fallait pour 2010. J'espère être prêt !"

Le titre de vice-champion de Formule 3 Italienne vous a permis de tester la F2008, comment avez-vous vécu cette expérience ?


"C'était une journée exceptionnelle, et comme toutes bonnes choses, ces 25 tours sont passés en un éclair ! J'étais très prudent et appris tour par tour. Les chronos n'ont pas été bons mais le mal de cou que j'ai eu, ne m'a pas aidé. En effet j'ai découvert il y a peu de temps que j'ai la mâchoire tordu, ce qui a joué sur la force de mon cou... "

"La prochaine fois sera bien meilleure. En tout cas, c'était inoubliable !"

Quelles sensations avez-vous ressenti en conduisant la monoplace d’une équipe aussi mythique que Ferrari ?


"Conduire une F1 est un rêve de gosse pour beaucoup et c'est le but ultime pour n'importe quel pilote. Alors une Ferrari, c'est juste fantastique ! Lors de mon premier tour, je pensais juste à ne pas faire de stupidités mais je ne pouvais pas m'empêcher de me dire : 'putain c'est bon !'"

"Une fois les émotions passés, je me suis rendu compte que ça allait vraiment très vite... Et que les freins sont impressionnants d'efficacité."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Cyrille Sauvage , Stéphane Richelmi
Type d'article Actualités