FR 3.5 - Jean-Éric Vergne fête le travail !

Au terme d’une course indécise jusqu’au drapeau à damier, les pilotes Carlin signaient un nouveau doublé à Spa-Francorchamps, mais dans l’ordre inverse par rapport à la veille

Au terme d’une course indécise jusqu’au drapeau à damier, les pilotes Carlin signaient un nouveau doublé à Spa-Francorchamps, mais dans l’ordre inverse par rapport à la veille. Jean-Éric Vergne (Carlin) s’offrait ainsi sa première victoire de la saison devant Robert Wickens (Carlin), puis Chris Van der Drift (Mofaz Racing). Les deux pilotes Carlin quittaient Spa-Francorchamps aux deux premières places du Championnat, Robert Wickens quatorze points devant Jean-Éric Vergne.

Les pilotes Carlin adoptaient une stratégie gagnante dès les qualifications. Robert Wickens et Jean-Éric Vergne évoluaient l’un derrière l’autre en piste, jouant avec le phénomène d’aspiration. Jean-Éric Vergne signait ainsi sa première pole position de la saison devant Daniel Zampieri (BVM-Target), qui parvenait finalement à s’intercaler entre les monoplaces Carlin.

Jean-Éric Vergne décollait parfaitement bien à l’extinction des feux. Robert Wickens, troisième sur la grille, attaquait Daniel Zampieri dès les premiers mètres de course. Le Canadien trouvait l’ouverture et passait deuxième. Jean-Éric Vergne bouclait donc le premier tour en tête devant Robert Wickens, Daniel Zampieri, Chris Van der Drift et Daniel Ricciardo (ISR). L’Australien se faisait néanmoins déposséder de sa 5e place par Walter Grubmuller (P1 Motorsport), puis c’était ensuite au tour d’Albert Costa (Epic Racing), 11e sur la grille, de tenter de déborder le pilote de réserve Red Bull Racing Formula One Team. L’Espagnol trouvait l’ouverture au 3e tour et passait donc 6e.

Sous la pression de son équipier, Jean-Éric Vergne augmentait le rythme avant l’arrêt obligatoire aux stands. Albert Costa lançait le mouvement en se présentant le premier dans la pitlane, suivi un tour plus tard par Robert Wickens. Jean-Éric Vergne, Daniel Zampieri et Chris Van der Drift choisissaient de prolonger un peu plus longtemps leur premier run.

Robert Wickens faisait la bonne opération du jour aux stands ! Grâce à un meilleur arrêt que son équipier, il s’emparait des commandes de la course. Le Canadien enchainait alors les tours rapides pour faire la différence face à Jean-Éric Vergne. Troisième, Chris Van der Drift devait composer avec le retour d’Albert Costa, quatrième après les pit-stops grâce à une bonne stratégie.

Jean-Éric Vergne ne déposait pas les armes pour autant et revenait au contact du leader, Robert Wickens, en fin de course. Le Français attaquait le Canadien une première fois à dix minutes de l’arrivée à l’épingle de la Source. Il se positionnait idéalement dans les extracteurs de son équipier dans le Raidillon et portait une attaque imparable aux Combes. Les deux pilotes freinaient tard, mais la manœuvre s’avérait payante. Jean-Éric Vergne prenait les commandes de la course au 17e tour. Il franchissait le premier la ligne d’arrivée, devant Robert Wickens et Chris Van der Drift. Daniel Zampieri délogeait Albert Costa de la 4e place dans les derniers tours.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Robert Wickens , Walter Grubmuller , Daniel Ricciardo , Albert Costa , Daniel Zampieri
Équipes Red Bull Racing , Carlin
Type d'article Actualités