FR 3.5 - Lutte au sommet entre Wickens en Vergne

Deux points seulement séparent Robert Wickens (Carlin) de Jean-Eric Vergne (Carlin) alors qu’il y en a encore cinquante de disponibles à Barcelone

Deux points seulement séparent Robert Wickens (Carlin) de Jean-Eric Vergne (Carlin) alors qu’il y en a encore cinquante de disponibles à Barcelone. Autant dire que les deux hommes arrivent au coude à coude pour une finale de rêve. Seule certitude, le pilote titré sera pour la deuxième année consécutive un pilote Carlin. L’équipe britannique, après avoir remporté son premier titre Teams il y a quelques semaines, deviendra ainsi la première à remporter à deux reprises le titre Pilotes en Formula Renault 3.5 Series.

TQui de Robert Wickens ou de Jean-Eric Vergne succédera sur les tablettes à Robert Kubica, Alx Danielsson, Alvaro Parente, Giedo Van der Garde, Bertrand Baguette et Mikhail Aleshin ? La question reste entière à l’heure d’aborder le dernier rendez-vous de la saison. Le Canadien se présentera en Espagne avec deux points d’avance sur le Français. L’avantage est maigre, mais cela peut faire la différence, lorsque l’on se souvient que l’année dernière, Mikhail Aleshin l’avait emporté pour deux unités face à Daniel Ricciardo…

Originaire de Toronto, Robert Wickens, 22 ans, n’a plus gagné de titre depuis 2006, lorsqu’il remportait la Formula BMW USA. Arrivé en Europe courant 2007, à tout juste 18 ans, il s’est forgé une forte expérience en Formula Renault 3.5 Series tout d’abord (12e en 2008 avec une victoire et une pole position), puis en Formule 2 et en GP3 Series, où il a à chaque fois terminé vice-champion. Devenu pilote de réserve Marussia Virgin Racing cette saison, Robert Wickens a démarré très fort l’année, avant de connaître un week-end noir à Monza, sans le moindre point marqué. Deuxième à Monaco, efficace au Nürburgring et impérial à Silverstone, avec deux pole et autant de victoires, seul le rendez-vous de Budapest a freiné sa marche en avant.

Leader à mi-saison, Robert Wickens a ainsi été convié à effectuer la démonstration F1 Lotus Renault GP lors de la manche Hongroise des World Series by Renault. Avec six pole positions, quatre victoires, cinq deuxièmes places et trois meilleurs tours en course, le pilote Carlin affiche de belles statistiques. Pour être titré, il n’a finalement que peu de calculs à faire. Il faut qu’il termine devant son équipier pour être champion. Seulement la réciproque est vraie !

Né en région Parisienne en 1990, Jean-Eric Vergne s’est révélé en remportant la Formule Campus Renault Elf en 2007. Devenu membre du Red Bull Junior Team en 2008, il est passé à l’échelon supérieur, la Formula Renault 2.0. Champion de France en 2008, il termine vice-champion d’Eurocup Formula Renault 2.0 et de Formula Renault 2.0 WEC en 2009, à chaque fois devancé par Albert Costa. Parti vivre au Royaume-Uni la saison dernière, il devenait le premier Français à être sacré en F3 chez les Anglais ! Il goûtait également à la Formula Renault 3.5 Series en fin de saison avec succès, puisqu’il s’illustrait en remportant une course.

Bien que favori, son entame de saison a été mitigée à Motorland Aragón. Mais à partir de Spa-Francorchamps, la machine s’est mise en marche. Quatre pole positions, cinq victoires, deux deuxièmes places, une troisième place et un meilleur tour en course, le Français a toujours su engranger des points lorsque son équipier marquait le pas. Il arrivera à Barcelone fort d’un week-end quasi parfait en France, avec deux pole positions, une victoire et une troisième place.

Robert Wickens et Jean-Eric Vergne sont bien entendu aussi motivés l’une que l’autre par l’envie de remporter le titre et les récompenses qui vont avec : une super licence et une journée d’essais avec Lotus Renault GP lors des prochains Rookie tests F1.

Daniel Ricciardo (ISR) absent pour cause de Grand Prix de F1 du Japon (l’Australien est remplacé par Lewis Williamson), la lutte pour la troisième place sera tout aussi intéressante entre Alexander Rossi (Fortec Motorsports), Albert Costa (Epic Racing) et Kevin Korjus (Tech 1 Racing). Ces trois garçons apporteront leur grain de sel à ce dernier rendez-vous de l’année, d’autant plus que Rossi et Korjus se disputent la place de meilleur rookie. Albert Costa aura tout particulièrement à cœur de finir la saison sur une note positive à domicile, tout comme l’autre Espagnol aligné au départ, Sergio Canamasas (BVM Target).

[Communiqué de Renault Sport]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Alvaro Parente , Robert Kubica , Robert Wickens , Bertrand Baguette , Mikhail Aleshin , Daniel Ricciardo , Albert Costa , Alexander Rossi , Jean-Éric Vergne , Sergio Canamasas , Lewis Williamson , Kevin Korjus
Équipes Williams , Carlin , Virgin Racing
Type d'article Actualités