FR 3.5 - Robert Wickens ne souffre pas du jetlag !

Tout juste rentré de quelques jours au Canada, Robert Wickens (Carlin) a immédiatement repris le rythme en se montrant le plus rapide des essais collectifs de Silverstone, en Formula Renault 3

Tout juste rentré de quelques jours au Canada, Robert Wickens (Carlin) a immédiatement repris le rythme en se montrant le plus rapide des essais collectifs de Silverstone, en Formula Renault 3.5 Series. Le Canadien devance Nick Yelloly (Pons Racing), convaincant pour ses débuts dans la discipline et Jack Rosensweig (Mofaz Racing) tandis que Alexander Rossi (Fortec Motorsports) s’est illustré lors de la séance matinale. Avec plus de la moitié du plateau regroupé en moins d’une seconde, les qualifications s’annoncent une nouvelle fois très ouvertes.

Vingt-six pilotes répondaient présents à l’appel en Formula Renault 3.5 Series après quelques semaines de vacances. Walter Grubmuller (P1 Motorsport), après une période de convalescence suite à son accident au Nürburgring, reprenait aujourd’hui du service alors que Nick Yelloly effectuait ses débuts dans la discipline.

Nelson Panciatici (KMP Racing) se chargeait de donner le rythme de cette première séance d’essais collectifs, mais le Français ne restait que quelques courtes minutes à la première place. Brendon Hartley, Daniel Ricciardo puis Alexander Rossi se succédaient en tête de la hiérarchie. Les trois hommes s’échangeaient la première place, mais le pilote Australien, passé titulaire en F1 chez HRT à l’occasion du dernier Grand Prix de Grande-Bretagne, prenait les choses en mains, en 1’49’’210.

Le ton montait encore d’un cran lorsqu’Alexander Rossi passait le premier sous la barre des 1'49. L’Américain donnait l’exemple et Jean-Eric Vergne puis Daniel Ricciardo faisaient mieux que lui. Daniel Zampieri (BVM Target), franchissait un nouveau cap en bouclant un tour en 1’47’’956. Daniel Ricciardo reprenait ensuite son bien, avant de faire une excursion hors-piste. L’Australien n’améliorait plus et laissait le champ libre à Jean-Eric Vergne et Alexander Rossi. Le pilote Fortec Motorports signait le meilleur chrono, en 1’47’’192, devant Jean-Eric Vergne, Daniel Ricciardo, Nick Yelloly et Nathanaël Berthon (ISR).

L’après-midi, les pilotes évoluaient en configuration aérodynamique light. Brendon Hartley (Gravity-Charouz) partait à l’assaut du chrono dès les premiers instants de la séance. Il pointait ainsi en tête une bonne partie de la séance, devant Robert Wickens, en proie à des problèmes d’accélérateur dans la matinée, et Daniel Ricciardo. Alexander Rossi était le premier à améliorer son propre temps de référence signé en fin de matinée. Jean-Eric Vergne bouclait à son tour le meilleur chrono, en 1’46’’970, avant que la séance soit interrompue suite à une sortie de piste d’Arthur Pic (Tech 1 Racing).

Lorsque le drapeau vert était de nouveau brandi, de nombreux pilotes partaient en pneus neufs. Robert Wickens en profitait pour signer le tour le plus rapide du jour, en 1’46’’419. Le pilote de réserve Marussia Virgin Racing devançait Nick Yelloly, dans le tempo pour ses débuts, Jack Rosenzweig, Daniel Ricciardo et Jean-Eric Vergne.

Ils ont dit :
Daniel Ricciardo :


"Le plus déstabilisant entre la F1 et la Formula Renault 3.5 Series, c’est finalement la position de conduite. Ici, je suis assis beaucoup plus bas qu’en F1, c’était un peu troublant ce matin. Je suis vraiment content d’être de retour dans ce championnat et à bord de cette voiture. La façon de travailler est la même et nous sommes en haut de la hiérarchie. C’est un circuit que j’aime. J’ai besoin de victoires."

Daniel McKenzie :


"Nous avons bien travaillé aujourd’hui. Sur ce circuit il faut vraiment trouver le bon rythme, il était donc nécessaire d’enchainer les tours. Courir à la maison est toujours quelque chose de spécial. Je vais recevoir beaucoup de partenaires et d’amis ce week-end, alors il faut faire de bons résultats."

Nick Yelloly


"C’étaient mes premiers tours à bord de Formula Renault 3.5 aujourd’hui. La vitesse en ligne droite, par rapport à une GP3, est la première chose qui m’a impressionné. Ensuite il a fallu que je m’habitue à l’appui vraiment important de cette monoplace puis aux freins carbone. Je vais aussi devoir découvrir les pit-stop, cela fait beaucoup de choses à apprendre, heureusement que je connais bien ce circuit."

[Communiqué de Renault Sport]

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Robert Wickens , Walter Grubmuller , Brendon Hartley , Daniel Ricciardo , Daniel McKenzie , Alexander Rossi , Nathanaël Berthon , Daniel Zampieri , Nelson Panciatici , Jean-Éric Vergne , Arthur Pic , Nick Yelloly
Équipes Carlin , Virgin Racing
Type d'article Actualités