FR 3.5 - Une place en Formule 1 en jeu !

Après deux excursions en dehors des World Series by Renault, à Monza avec le WTCC puis à Monaco en lever de rideau du grand prix de Formule 1, la Formula Renault 3

Après deux excursions en dehors des World Series by Renault, à Monza avec le WTCC puis à Monaco en lever de rideau du grand prix de Formule 1, la Formula Renault 3.5 Series reprend sa place de discipline reine au coeur de ces meetings 100% Renault. La manche du Nürburgring marquera le cap de la mi-saison. L’enjeu est donc de taille, puisque le leader du classement général sera invité à effectuer la démonstration Lotus Renault GP lors du prochain meeting. Mathématiquement, ils sont neuf à pouvoir convoiter cette place en F1.

Si l’objectif premier pour les concurrents de la Formula Renault 3.5 Series est le titre de champion et la journée de tests au sein du team Lotus Renault GP offerte au vainqueur, tous sont également surmotivés à l’idée de déjà pouvoir s’installer au volant d’une Formule 1 à la mi-saison. C’est ce que fera le leader au soir du Nürburgring, cinquième rendez-vous de la Formula Renault 3.5 Series. Il aura en effet la chance de pouvoir prendre les commandes de la R30 lors de la manche des World Series by Renault de Budapest, durant la démonstration Lotus Renault GP. Mais avant cela, il va falloir dompter le tracé du Nürburgring !

La manche de Monaco a resserré les positions en tête du classement général. Jean-Eric Vergne (Carlin) conserve les commandes, mais le Français aux couleurs du Red Bull Junior Team ne dispose plus que d’une toute petite unité d’avance sur son équipier, Robert Wickens (Carlin). Tout juste promu pilote de réserve Marussia Virgin Racing, le Canadien a remis les choses en ordre à Monaco après un week-end vierge de tout point en Italie. La lutte fratricide au sein du team Carlin se déroule tout à fait correctement, sous les conseils avisés de Trevor Carlin, Jean-Eric Vergne et Robert Wickens savent que leur intérêt particulier passe avant tout par un bon travail collectif.

Les pilotes Carlin doivent cependant surveiller leurs arrières. Alexander Rossi (Fortec Motorsports) mène toujours le groupe de chasse, mais Albert Costa (Epic Racing), Kevin Korjus (Tech 1 Racing) et Daniel Ricciardo (ISR) reviennent forts. Sur un circuit où il avait remporté deux victoires en 2009 en Eurocup Formula Renault 2.0, Albert Costa, très régulier depuis le début de la saison, tentera d’accrocher son premier succès en Formula Renault 3.5 Series. Kevin Korjus pourra compter sur la maitrise du terrain de Tech 1 Racing, auteur d’un doublé ici même en 2009. Le lauréat 2009 et le lauréat 2010 de l’Eurocup Formula Renault 2.0, séparés de deux points seulement, rêvent de prendre les commandes du classement général afin de pouvoir s’installer pour la première fois de leur carrière au volant d’une Formule 1.

Il faudra cependant se méfier de Daniel Ricciardo. Le vice-champion 2010 a pris son rythme de croisière avec une pole position et une victoire lors de la deuxième course de Monza puis une pole position et une nouvelle victoire à Monaco. L’Australien a besoin de poursuivre sa série en cours pour combler l’écart. Vingt-neuf points le séparent pour l’instant de Jean-Eric Vergne. Il n’a donc pas de calcul à faire, il lui faut gagner encore et encore.

Avec cinquante points en jeu au Nürburgring, Chris Van der Drift (Mofaz Racing), Nelson Panciatici (KMP Racing) et Brendon Hartley (Gravity-Charouz) peuvent mathématiquement repartir d’Allemagne en tête du championnat. Plus raisonnablement, l’objectif pour ces trois pilotes sera de monter en puissance. Après avoir offert son premier podium à l’équipe Gravity-Charouz à Monaco, Brendon Hartley sait qu’il a les moyens pour l’emporter au Nürburgring. Auteur de la pole position sur ce circuit en 2009 et deuxième de la seconde course, le Néo-Zélandais sera à surveiller tout particulièrement.

[Communiqué de Renault Sport]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Robert Wickens , Brendon Hartley , Trevor Carlin , Daniel Ricciardo , Albert Costa , Alexander Rossi , Nelson Panciatici , Jean-Éric Vergne , Kevin Korjus
Équipes Carlin , Virgin Racing
Type d'article Actualités