FR 3.5 - Wickens et Vergne prolongent le suspense

Parti de la pole position et leader de bout en bout, Robert Wickens (Carlin) accentue son avance au classement général de la Formula Renault 3

Parti de la pole position et leader de bout en bout, Robert Wickens (Carlin) accentue son avance au classement général de la Formula Renault 3.5 Series. Parti neuvième sur la grille de départ, Jean-Eric Vergne (Carlin) a animé la course en remontant jusqu’à la deuxième place. Neuf points séparent désormais les deux équipiers. Le titre se jouera demain, lors de l’ultime course de la saison.

Robert Wickens profitait d’une séance d’essais qualificatifs perturbée par la sortie de Brendon Hartley (Gravity-Charouz) pour réaliser une bonne opération en signant sa septième pole position de la saison devant Albert Costa (Epic Racing) et Alexander Rossi (Fortec Motorsports). Incapable d’améliorer après que la piste soit rendue délicate par une longue trainée d’huile, Jean-Eric Vergne ne se qualifiait qu’au 9e rang.

Sous un soleil estival et face à des tribunes déjà bien remplies, les vingt-quatre Formula Renault 3.5 s’installaient sur la grille de départ, Adrien Tambay (International Draco Racing) et Brendon Hartley étant contraints de déclarer forfait suite à leurs sorties de piste durant les essais qualificatifs.

Robert Wickens prenait le meilleur départ et virait en tête. Derrière, Jake Rosenzweig (Mofaz Racing) et Albert Costa abandonnaient après s’être accrochés. Oliver Webb (Pons Racing) connaissait également un premier tour difficile en se frictionnant avec Anton Nebilitskiy (KMP Racing). Robert Wickens bouclait le premier tour en tête devant Daniil Move (P1 Motorsport), Alexander Rossi (Fortec Motorsports), Jean-Eric Vergne et Nick Yelloly (Pons Racing).

Peinant à contenir le peloton, Daniil Move permettait à Robert Wickens de prendre rapidement quelques longueurs d’avance. Roues dans roues, Alexander Rossi, Jean-Eric Vergne et Nick Yelloly cherchaient l’ouverture face à Daniil Move. Pendant que Robert Wickens creusait l’écart au rythme d’une seconde au tour, Kevin Korjus (Tech 1 Racing) et Sergio Canamassas (BVM Minardi) revenaient sur le groupe de chasse.

Les choses s’animaient peu après la mi-course. Nick Yelloly lâchait prise, laissant Daniil Move, Alexander Rossi et Jean-Eric Vergne se disputer la deuxième place. C’est à cet instant que le Français portait sa première attaque sur Alexander Rossi. Au 18e tour, Jean-Eric Vergne trouvait enfin l’ouverture et s’emparait de la troisième place, au prix d’un dépassement audacieux, par l’extérieur au bout de la ligne droite des stands.

A dix minutes de l’arrivée, Robert Wickens filait tranquillement vers la victoire en comptant sur une vingtaine de secondes d’avance. Après avoir rapidement comblé l’écart, Jean-Eric Vergne s’attaquait à Daniil Move. Le Français s’emparait de la deuxième place au 22e tour, après avoir effectué une manœuvre identique à celle réussie sur Rossi un peu plus tôt. En lutte pour la 5e place, Nick Yelloly et Kevin Korjus s’accrochaient. En tête, les positions n’évoluaient plus et Robert Wickens s’adjugeait une cinquième victoire cette saison, devant Jean-Eric Vergne et Daniil Move. En cas de victoire de Vergne demain, Robert Wickens devra terminer deuxième pour être titré.

Ils ont dit :


Robert Wickens :


"Pour connaître la position de Jean-Eric, je regardais la fameuse tour dans la ligne droite des stands. Quand j’ai vu qu’il était 4e, j’ai su qu’il ne fallait pas faire d’erreur. J’ai adopté un bon rythme et ma voiture s’est montrée très constante de bout en bout. Gagner aujourd’hui, c’est ce qu’il fallait faire."

Jean-Eric Vergne :


"En partant 9e, c’est le meilleur résultat que je pouvais espérer. Je n’ai pas une voiture parfaite depuis le début du week-end, il faut corriger ça pour demain. J’ai fait deux beaux dépassements, il fallait prendre des risques. Nous avons tous les deux prouvés beaucoup de choses cette saison. Demain il faut gagner, c’est tout !"

Daniil Move :


"C’est mon deuxième podium de l’année. Nous avons eu du mal à nous remettre du départ de Roly Vincini, il a fallu beaucoup travailler et ce résultat est une belle récompense."

[Communiqué de Renault Sport]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Robert Wickens , Brendon Hartley , Albert Costa , Daniil Move , Alexander Rossi , Adrien Tambay , Jake Rosenzweig , Jean-Éric Vergne , Kevin Korjus , Nick Yelloly , Anton Nebilitskiy , Oliver Webb
Équipes Carlin
Type d'article Actualités