FR3.5 - Arthur Pic veut continuer sur sa lancée

Fort de sa victoire en Russie lors du dernier meeting de Formule Renault 3

Fort de sa victoire en Russie lors du dernier meeting de Formule Renault 3.5, le Français Arthur Pic, qui officie pour l’équipe DAMS, entre dans une nouvelle dynamique où il cherchera à réitérer plutôt qu’à réaliser l’exploit.

Il faut dire que celui-ci avait commencé la saison sur les chapeaux de roues avec deux poles et un podium lors du meeting inaugural. Il lui aura fallu attendre quatre manches supplémentaires pour s’imposer, mais le Français ne s’en satisfait pas pour autant.

“Nul doute que cette victoire m'a fait beaucoup de bien”, affirme-t-il. “C'était assez frustrant de repartir d'Alcañiz sans victoire, mais on a continué à travailler tous ensemble avec l'équipe et cela a payé ! Maintenant il faut confirmer à Silverstone.”

Une confiance en l’équipe qu’il entretient avec ferveur, soulignant l’expérience de DAMS dans diverses catégories comme l’une de ses satisfactions de courir pour l’équipe : “Tout d'abord, je pense que DAMS est l'une des écuries en 3.5 qui a le plus d'expérience même s’ils font leur retour dans cette catégorie”, argumente-t-il. “Ils ont montré ces dernières années qu'ils étaient très compétitifs dans les différentes catégories ou ils étaient engagés donc pour moi le choix s'est fait naturellement.”

Pic, originaire de Montélimar, a déjà prouvé ses capacités d’adaptation aux nouvelles monoplaces, comme en témoigne le travail effectué au volant de quatre monoplaces différentes en deux disciplines depuis 2009. Un avantage certain lors d’un changement de catégorie.

“C'est clair que cela est un avantage au niveau technique. Avec une nouvelle voiture, tous les teams partent de zéro. Par conséquent, les essais hivernaux sont très importants car il faut parvenir à tester le maximum de choses en un laps de temps très réduit. Nos résultats de la première course montrent que nous sommes bien arrivés à travailler tous ensemble – les ingénieurs, Lucas et moi – pour développer une voiture performante”, se satisfait-il.

En outre, cette saison la monoplace de Formule Renault 3.5 est nouvelle, ce qui redistribue les cartes. Si Arthur Pic en est à sa deuxième saison, il a dû se réadapter et relate ses impressions : “J'ai été assez surpris par la performance globale de la voiture quand je suis monté dedans pour la première fois au circuit HTTT”, admet-il. “Le moteur est plus puissant, l'aérodynamique nous apporte plus de grip et nous permet de freiner plus tard ; enfin les pneus sont plus performants que les anciens sur un tour sans se dégrader forcément beaucoup plus.” “Même au niveau physique, j'ai dû adapter mon entrainement car c'était beaucoup plus dur au niveau du cou et des bras”, concède-t-il. “Enfin, le DRS nous permet de nous rapprocher encore un peu plus du pilotage des Formule 1.” Enfin, comme tout jeune pilote, Arthur Pic doit parfaire ses performances et gommer d’éventuelles erreurs pour gagner en régularité – ce qu’il reconnaît d’ailleurs volontiers, un bon indicateur d’humilité et de maturité. “C'est sûr, depuis le début de l'année, j'ai commis quelques erreurs”, avoue le pilote Français. “J'en ai parlé avec les différentes personnes de l'équipe et à chaque fois nous avons analysé la situation pour en tirer les conclusions afin d'avancer et ne pas les refaire. Dans certaines situations, j'ai essayé de me calmer et d'être un peu plus "safe" pour marquer un maximum de points car ce nouveau barème prime la régularité !”

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Arthur Pic
Équipes DAMS
Type d'article Actualités