FR3.5 - Saison frustrante et avenir incertain pour Will Stevens

Will Stevens a de quoi être déçu d'une année qui promettait tant cet été

Will Stevens a de quoi être déçu d'une année qui promettait tant cet été. À l'issue d'une saison 2012 qu'il avait conclue à la douzième place du classement général de la Formule Renault 3.5, le jeune Britannique ne faisait pas partie des favoris pour l'édition 2013 de la discipline.

Stevens a pourtant impressionné, multipliant les podiums, pointant même au troisième rang du championnat à la trêve estivale, malgré l'attente d'une première victoire qui lui échappe encore. Les deux derniers meetings, en Hongrie et au Paul Ricard, n'ont pas tourné en sa faveur et l'ont vu rétrograder à la sixième place du classement général, à son grand désarroi, car il s'estime capable de jouer aux avant-postes en permanence.

Cette année a été très frustrante”, admet-il en exclusivité pour ToileF1. “J’ai abandonné cinq fois, souvent quand notre rythme était très bon. Tout le monde dit que j’ai été malchanceux cette année, mais c’est vraiment le cas. En Hongrie, le rythme était très bon, mais la voiture a lâché en qualifications, donc je suis parti dernier”.

Nous aurions dû nous battre pour le podium et pour la victoire sur chaque circuit. En fait, cette année, le rythme a été très bon partout, nous n’avons simplement pas été en mesure de montrer ce que nous avions fait. C’est pourquoi cette année est plus frustrante dans un sens, car nous savons que nous pouvons le faire, mais les choses ne vont pas dans notre sens”, regrette le pilote P1.

Quant à son avenir proche, Stevens ne sait pas encore de quoi il sera fait. “C’est vraiment dur de savoir quoi faire. Avec notre lien avec Caterham, ils ont une équipe de GP2, donc je suis sûr que c’est une possibilité pour l’an prochain, mais cela dépend de ce qui se passe en GP2 et de ce qui se passe en World Series l’an prochain”.

En tout cas, le Britannique ne montre pas une envie débordante de rempiler à nouveau en Formule Renault 3.5, ne voulant pas passer trop longtemps dans la même discipline : il le verrait comme une stagnation.

C'est vrai, je suis heureux ici, chez P1. Est-ce qu’on veut faire trois ans dans le même championnat ? Je n’en suis pas sûr. C’est vraiment difficile de savoir quelle est la bonne décision à prendre, mais en fin de compte, il ne faut pas se tromper, parce que si on en prend une mauvaise, ça peut être la fin”.

Quoi qu'il en soit, Stevens ne devrait pas être titularisé par Caterham F1 dès l'an prochain, malgré ses belles performances de 2013. “Courir en F1 l’an prochain est irréaliste, je pense que l’on fera quand même une autre saison en World Series ou du GP2, mais l’an prochain, il y a le retour des essais privés en cours de saison en Formule 1, donc nous serions chanceux de participer à certaines de ces journées pour accumuler de l’expérience”, conclut-il.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Will Stevens
Type d'article Actualités