Ce prodige de Renault qui a le titre pour mission en 2019

partages
commentaires
Ce prodige de Renault qui a le titre pour mission en 2019
Par :
25 janv. 2019 à 07:00

Victor Martins est le seul membre de la Renault Sport Academy à rempiler dans le même championnat en 2019. Son objectif immuable est donc le titre.

En décembre 2016, nous vous avions présenté un jeune homme de 15 ans au palmarès étonnant : Victor Martins. Ce dernier venait de devenir Champion du monde de karting dans la catégorie OKJ, alors qu'il avait commencé la compétition moins de trois ans plus tôt... du moins dans cette discipline, puisque c'est auparavant en gymnastique qu'il s'illustrait, avec un titre de Champion de France !

Lire aussi :

Depuis lors, Martins a confirmé les promesses entrevues, désormais en monoplace. Le tricolore a vu le titre de F4 France 2017 lui échapper d'extrême justesse face au redoublant Arthur Rougier ; recruté ensuite au sein de la Renault Sport Academy, il a rejoint la Formule Renault Eurocup, où il s'est classé cinquième du championnat derrière deux redoublants et deux rookies – dont les protégés du Losange que sont Max Fewtrell et Christian Lundgaard.

Contrairement à ceux-ci, qui ont signé chez ART Grand Prix en FIA F3 (ex-GP3), Martins va rempiler en Eurocup, rejoignant MP Motorsport après une première campagne dans le team français R-ace GP. "Les objectifs sont clairs : c'est vraiment de gagner le championnat, de faire des gros résultats – des podiums, des victoires –, de vraiment dominer le championnat et d'emmagasiner encore plus d'expérience pour pouvoir gravir les échelons dans les autres catégories", déclare l'intéressé pour Motorsport.com.

Victor Martins

Championnat identique, mais nouvelle voiture

Une année pour apprendre, une année pour gagner. Telle est la formule appliquée par de nombreux jeunes loups en formules de promotion, mais l'équation se complique quand une nouvelle monoplace apparaît d'une saison à l'autre. Ce sera le cas pour l'édition 2019 de la Formule Renault Eurocup, avec une Tatuus de type F3, dotée d'un moteur turbo de Mégane RS développant 270 à 300 ch, à comparer aux 210 ch de la Formule Renault actuelle.

Peut-on dire que tous les concurrents du championnat seront donc des rookies ? "Oui et non", répond Martins. "En termes de ressenti, dans la voiture, oui, on va être à peu près tous des rookies. Après, en termes d'expérience sur un championnat européen, les enjeux, les objectifs, je pense que les pilotes redoublants vont peut-être avoir un petit avantage."

"Mais je sais que ce n'est pas comme ça qu'il faut que j'aborde le championnat, il ne faut pas que je me dise que je vais avoir un gros avantage. Parce que tous les pilotes peuvent être très bons, et avec [ceux] qui vont être présents [comme Caio Collet, nouvelle recrue de l'académie Renault et protégé de Nicolas Todt, ndlr], je sais que ça va être un gros championnat. C'est pour ça que depuis la fin de la saison dernière, je travaille deux fois plus, et j'espère être meilleur que les autres. C'est l'objectif en tout cas."

Martins doit par ailleurs composer avec la relative déception de voir Christian Lundgaard, vice-Champion de Formule Renault Eurocup 2018, rejoindre la FIA F3 dès cette saison alors que les deux hommes ont affiché des performances similaires, certes plutôt à l'avantage du Danois.

"Voir un pilote qui est dans la même catégorie en 2018 passer dans la catégorie supérieure, c'est sûr que ce n'est pas facile", concède le jeune homme de 17 ans. "Se dire qu'il prend un avantage sur moi, ce n'est pas simple, mais c'est – je pense – la meilleure décision. Je manquais peut-être un peu d'expérience dans la catégorie, peut-être que Christian en avait un peu plus. Je pense que c'est un mal pour un bien, de vraiment redescendre pour mieux remonter. Si on arrive à atteindre les objectifs, je pense que ce sera un plus."

Victor Martins, R-Ace GP
Article suivant
Terminons l'année 2018 en champagne !

Article précédent

Terminons l'année 2018 en champagne !

Article suivant

Caio Collet du Volant Winfield à la Renault Sport Academy

Caio Collet du Volant Winfield à la Renault Sport Academy
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule Renault
Pilotes Victor Martins
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel