MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
3 jours
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
Losail
24 oct.
-
26 oct.
SBK EL1 dans
3 jours
WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
18 jours
IndyCar
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
32 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
88 jours

FSBK : Pluie de titres au Circuit Carole

partages
FSBK : Pluie de titres au Circuit Carole
25 août 2019 à 19:48

Ce dimanche 25 août, le Motors Events et la Fédération Française de Motocyclisme accueillaient la 6ème manche du Championnat de France Superbike sur le Circuit Carole. Pour l’occasion, de nombreux titres ont été attribués et le spectacle était au rendez-vous pour les nombreux amateurs de sports mécaniques présents.

SUPERBIKE 

COURSE 1 : GINES À QUELQUES POINTS DU SACRE
 
En catégorie reine, la première ligne de la grille est composée de Morgan BERCHET (Yamaha), Mathieu GINES (BMW Tecmas) et David MUSCAT (Ducati). Dans le premier virage, le leader du classement général prend l’avantage sur BERCHET qui parvient à rester dans sa roue. Parti 4ème, Kenny FORAY(BMW Tecmas) se joint à Mathieu GINES et Morgan BERCHET pour former le groupe de tête. 
 
Au départ de la 3ème ligne, Matthieu LUSSIANA (Yamaha) enchaine des tours rapides lui permettant de se positionner 4ème devant David MUSCAT, Axel MAURIN (Yamaha) et le Challenger Maxime BONNOT (BMW Tecmas). 
 
Au fil des tours, les écarts augmentent à tous les niveaux. En tête, GINES est leader avec plus d’une seconde d’avance sur BERCHET et FORAY à la mi-course. De son côté, LUSSIANA fait le trou sur MUSCAT et MAURIN, alors que BONNOT est distancé. Ce dernier voit, d’ailleurs, Hugo CLERE (Yamaha) revenir dans sa roue. 
 
À 3 tours de l’arrivée, GINES compte plus de 2 secondes d’avances sur son coéquipier, FORAY qui devance BERCHET. 
 
Finalement, GINES accroit son avance et remporte une nouvelle course, le pilote de la BMW°41 est de plus en plus proche du titre de Champion de France ! De son côté, FORAY passe la ligne en 2ème position, cependant le pilote n°78 subit une pénalité de 10 secondes pour dépassement des limites de la piste. C’est donc BERCHET qui bénéficie de la 2ème place devant FORAY. 
 
En 4ème position, le paddock retrouve LUSSIANA. Ce dernier, sanctionné de 10 secondes suite à un départ anticipé, rétrograde à la 6ème place. MUSCAT et MAURIN en profitent et se classent respectivement 4ème et 5ème. Parti de la 4ème ligne, CLERE passe la ligne en 7ème position devant BONNOT qui perd des places dans les derniers tours. 
 
Maxime BONNOT se console en remportant la catégorie Challenger, devant Guillaume ANTIGA(Honda) et Enzo BOULOM (Yamaha), respectivement 9ème et 10ème au scratch. À noter, Nicolas ESCUDIER (Yamaha) termine à un cheveu du podium et échoue au 4ème rang devant Clément STOLL(Suzuki LMS). 
 

COURSE 2 : FORAY VAINQUEUR, GINES CHAMPION, TECMAS À LA FÊTE  

Pour clôturer le week-end, les pilotes du Superbike s’élancent sur la piste avec en première ligne : Kenny FORAY (BMW Tecmas), Mathieu GINES (BMW Tecmas) et Morgan BERCHET (Yamaha).

Dans les premiers tours, les deux coéquipiers BMW Tecmas s’échappent en tête avant que de nombreuses chutes ne se produisent. Les faits de course impliquent des candidats au podium tels que David MUSCAT (Ducati), Enzo BOULOM (Yamaha) ou encore Louis BULLE (Yamaha). Dans la foulée, Morgan BERCHET est victime d’un ennui mécanique, le pilote de la Yamaha n°63 parvient tout de même à repartir mais bien loin des leaders et finit par abandonner.

Alors que Kenny FORAY mène la danse, de nouveaux pilotes sont contraints à l’abandon comme Clément STOLL (Suzuki LMS) ou encore Matthieu LUSSIANA (Yamaha) qui chute dans le 17ème tour alors qu’il occupait la 3ème place.

Axel MAURIN (Yamaha), profite de la chute de ce dernier et amorce une chasse au leader du général depuis la 3ème position. Avec près de 10 secondes de retard, la tâche s’annonce compliquée pour le pilote du team CMS…

À l’arrivée d’une course riche en abandons, FORAY l’emporte sans trembler devant son coéquipier GINES. Le pilote de la moto n°41 décroche les 20 points de la 2ème place et s’octroie le titre de Champion de France 2019 dans la catégorie reine sous réserve de machine conforme. De son côté, MAURIN reste donc sur la 3ème marche du podium et conforte son statut de dauphin au classement général.

Au pied de la boite, le paddock retrouve Guillaume ANTIGA (Honda) suivi d’Hugo CLERE (Yamaha) et Maxime BONNOT (BMW Tecmas).

En Challenger, Guillaume ANTIGA l’emporte devant Maxime BONNOT et Nicolas ESCUDIER (Yamaha), 8ème au scratch.

 

SUPERSPORT 600 – SUPERSPORT CHALLENGER 

COURSE 1 : POT OPPORTUNISTE
 
En pleine possession de ses moyens suite à une pole position la veille, Maximilien BAU (Yamaha) s’élance mais perd le leadership dans le premier tour. C’est Guillaume POT (Yamaha) qui bascule en tête, le pilote de la Yamaha n°69 ne parvient cependant pas à faire le trou sur BAU, l’écart reste sous la seconde. Le rythme des deux hommes est trop élevé pour que les autres ne puissent suivre.
 
Après 5 tours, les deux hommes de tête se retrouvent roue dans roue avec plus de 3 secondes d’avance sur Martin RENAUDIN (Yamaha), Guillaume RAYMOND (Yamaha), Charles CORTOT (Yamaha) et Thibaut NAGORSKI (Suzuki).
 
Tout au long de la course, BAU butte littéralement sur POT avant de prendre l’avantage grâce à une manœuvre de haut vol à 3 tours du drapeau à damier. Coup de théâtre ! Dans les secondes qui suivent, alors qu’il s’envole vers la victoire et peut-être le titre, BAU part à la faute à la rencontre d’un pilote retardé et chute à la sortie du virage Delta.
 
Le fait de course profite à POT qui s’en sort avec les lauriers devant RENAUDIN.  Isolé en 2ème position, le pilote de la Yamaha n°75 conserve sa place alors que RAYMOND monte sur la 3ème marche du podium, une récompense bien mérité suite à sa bataille avec NAGORSKI.
 
Côté Challenger, Maximilien BAU étant au tapis, c’est Martin RENAUDIN qui s’adjuge la première marche du podium devant Charles CORTOT (Yamaha) et Ludovic CAUCHI (Yamaha).

COURSE 2 : BAU RETOUR !

À l’extinction des feux, les quatre favoris filent en tête, Guillaume POT (Yamaha), Maximilien BAU(Yamaha), Guillaume RAYMOND (Yamaha) et Martin RENAUDIN (Yamaha) se placent aux avant-postes.

Dans les 5 premiers tours, BAU et POT se disputent les commandes du groupe de tête. Cependant, même après sa chute du matin, BAU se montre plus rapide que ses adversaires et s’échappe.

Après 16 tours, Guillaume POT est contraint à l’abandon, ce qui semble promettre la victoire à BAU et permettrait à RAYMOND et RENAUDIN de monter sur le podium.

Pourtant, à 4 tours de l’arrivée RENAUDIN chute, se relève et reprend immédiatement la piste en milieu de tableau.

Au 22ème tour, Charles CORTOT (Yamaha), 5ème, est victime d’un ennui mécanique et répand de l’huile sur l’asphalte du Circuit Carole, un fait de course qui neutralise les débats.

Le classement du tour précédent devient alors définitif, Maximilien BAU l’emporte et conforte son statut de leader avant la finale. Guillaume RAYMOND monte sur la 2ème marche du podium, devant Thibaut NAGORSKI (Suzuki). Ce dernier profite des faits de course pour retrouver le podium. Discret tout au long du week-end, Matthieu GREGORIO (Yamaha) conclut au pied de la boite devant Charles CORTOT.

Dans la Catégorie Challenger, le paddock retrouve donc les hommes forts de la course : BAU, GREGORIO et CORTOT.

 

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : BERCOT ET BOUDIN RETARDENT GIRARDET 

En grande forme lors des essais, Tom BERCOT (Yamaha) perd l’avantage dès le départ au profit d’Alexis BOUDIN (Kawasaki). Le bon jaillissement de BOUDIN ne lui permet cependant pas de garder la tête au terme du 1er tour, le poleman se replace en position de pointe. Hugo GIRARDET (Kawasaki), moins impressionnant que depuis le début de saison, s’emploie à rester dans la roue de BOUDIN.

Au fil des tours, BERCOT s’échappe et laisse les deux Kawasaki en lutte pour la 2ème marche du podium. Hugo GIRARDET semble alors avoir du mal à imprimer le rythme d’Alexis BOUDIN.

À l’arrivée, BERCOT s’octroie la victoire avec 3’’509 d’avance sur BOUDIN, 2ème, qui contient GIRARDET, le leader du général revenu en flèche, jusque dans les derniers mètres.

COURSE 2 :  GIRARDET S’IMPOSE EN CHAMPION

Après une belle victoire le matin, Tom BERCOT (Yamaha) prend un départ rapide lui permettant de faire le début de course en tête. Ses deux fidèles adversaires, Hugo GIRARDET (Kawasaki) et Alexis BOUDIN (Kawasaki) restent en embuscade dans sa roue.

Après trois tours, alors que les trois hommes de tête sont inséparables et déjà hors de portée d’Enzo CEOLOTTO (Yamaha) le poursuivant le plus proche, Tom BERCOT chute dans le virage Hôtel et est contraint à l’abandon.

Profitant de la voie laissée par la chute de BERCOT, GIRARDET distance BOUDIN et met fin aux espoirs du benjamin de la catégorie. Au fil des tours, Enzo CEOLOTTO, quant à lui, voit son avance sur Colin DRYE (Yamaha) diminuer…

À l’arrivée, GIRARDET peut lever les bras, grâce à une nouvelle victoire, le pilote de la Kawasaki n°70 est Champion de France Supersport 300, sous réserve de machine conforme. Avec sa 2ème place, BOUDIN peut encore viser la seconde place du général. De son côté, CEOLOTTO augmente le rythme dans les derniers tours et termine 3ème sans être inquiété par DRYE.

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : FALCONE SEMBLE IMBATTABLE 

Poleman, Vincent FALCONE (BEON Yamaha) prend un excellent départ et creuse immédiatement l’écart sur Bartholomé PERRIN (BEON Yamaha). Line VIEILLARD (250SNF/Yamaha) et Antoine BONNARD(Moriwaki MD) emboitent le pas des leaders et entament une lutte pour le podium.

À la mi-course, FALCONE compte plus de 9 secondes d’avance sur PERRIN. Dans leur dos, BONNARD subit un ennui mécanique et laisse VIEILLARD, isolée, en 3ème position.

À l’arrivée, FALCONE s’impose avec une avance confortable sur PERRIN et se rapproche du titre par la même occasion. De son côté, Line VIEILLARD monte sur le podium après avoir résisté au retour rapide de Charles AUBRIE (Over Yamaha) en fin de course.  

COURSE 2 : FALCONE, LE TITRE AU BOUT DU DOUBLÉ

Au départ depuis la pole position, Vincent FALCONE (BEON Yamaha) ne laisse aucune chance à ses adversaires et prend le large dès le premier tour. À la 2ème position. Bartholomé PERRIN s’accroche pour rester à sa portée. Dans son dos Antoine BONNARD (Moriwaki MD), Line VIEILLARD(250SNF/Yamaha) et Charles AUBRIE (Over Yamaha) se mettent en chasse derrière la moto n°39.

Tour après tour, le leader augmente son avance sur PERRIN, qui évolue à bonne distance de BONNARD. Ce dernier parvient à distancer AUBRIE et VIEILLARD qui bataillent alors pour la 4ème place.

Sur le drapeau à damier, FALCONE signe un doublé et se voit titré sous réserve de machine conforme. PERRIN conforte sa 2ème position alors que BONNARD se console avec la 3ème place suite à sa déconvenue de la course 1. Quant à AUBRIE, il prend le dessus sur VIEILLARD et s’octroie la 4ème position laissant la jeune pilote au 5ème rang.

 

SIDE CAR

COURSE 2 : DELANNOY ENFONCE LE CLOU

Dans la peau du Champion de France, DELANNOY / COMMON prend le départ depuis la pole position et conserve la tête de course. VINET / VINET reste à l’aspiration du leader devant MOREAU / ARIFON.

Après 7 tours, DELANNOY / COMMON prend le large, les chances de succès de ses poursuivants s’éloignent déjà. Pourtant MOREAU / ARIFON conserve un bon rythme et prend le meilleur sur le duo VINET / VINET, le Side n° 2 serait-il en mesure de revenir sur l’équipage de tête ? 

Après une course toute en maitrise, DELANNOY / COMMON enfonce le clou et remporte une course supplémentaire. Malgré son effort, MOREAU / ARIFON termine second devant VINET / VINET qui valide la 2ème place au classement général sous réserve de machine conforme. 

Dans la catégorie F2, CHANAL / LAVOREL s’impose grâce à sa 6ème position au scratch devant LEGUEN / LEGUEN et LANCELLE / SZENDROI.

Article suivant
Circuit Carole : de beaux chronos pour la reprise du FSBK

Article précédent

Circuit Carole : de beaux chronos pour la reprise du FSBK

Article suivant

Étape de gala à Albi

Étape de gala à Albi

À propos de cet article

Séries FSBK
Événement Carole