Accidents - La FIA crée une base de données mondiale

Le sport automobile est dans une continuelle démarche de recherche de sécurité, et c'est un nouveau pas en avant qui va être fait : la FIA va créer une base de données mondiale liée aux accidents.

Cette base de données d'accidents mondiale (World Accident Database, WADB) va être utilisée par la FIA et par les Autorités Sportives Nationales (ASN) pour enregistrer et archiver les données de tous les accidents, y compris l'accélération et la vitesse, la description de l'accident ainsi que ses répercussions (surtout médicales).

"La base de données sera la prochaine étape-clé du développement d'améliorations de la sécurité", déclare Jean Todt, président de la FIA, convaincu du potentiel de la nouvelle base de données. "Une grande partie des améliorations de sécurité majeures en sport automobile ont été basées sur des accidents fatals ou sérieux".

"Il est difficile de parler d'un cas en particulier ou d'un changement dans les procédures de sécurité et dans la technologie d'un point de vue hypothétique. Il est plus facile de développer des procédures et la technologie à partir des données actuelles".

Certaines données sont déjà disponibles à l'heure actuelle, mais le WADB va permettre une expansion non-négligeable des informations actuelles.

"Nous avons actuellement des archives de données dans 25 championnats à travers le monde, qui fournissent les données des voitures", poursuit Todt.

"La création de la base de données d'accidents mondiale de la FIA ouvrira l'opportunité pour le monde du sport automobile de fournir des informations détaillées sur les accidents qui peuvent avoir lieu. Cela nous permet d'accéder aux données plus facilement et de les utiliser pour développer nos réglementations de sécurité".

Il demeure impossible d'empêcher les accidents

Bien entendu, tandis que la base de données sera très utile pour étudier les accidents et apprendre comment éviter aux pilotes d'en subir les séquelles, il ne sera pas possible d'éradiquer les collisions et les sorties de piste.

"Nous ne pouvons pas empêcher les accidents d'avoir lieu en sport automobile", souligne Todt. "Quand il y a plusieurs concurrents sur un circuit, des pilotes qui attaquent à la limite, ainsi que le côté mécanique du sport, les accidents sont inévitables".

"Le but premier de la FIA est de réduire autant que possible l'impact de ces accidents lorsqu'ils se produisent", conclut le Français.

La FIA a mené une étude pilote de base de données d'accidents pendant deux ans avec huit ASN, avec un retour positif. Il reste à voir s'il en sera de même à plus grande échelle.

A propos de cet article
Séries General
Type d'article Actualités
Tags accidents, fia, sécurité, todt