Ben Sulayem reçoit un soutien de poids pour la présidence de la FIA

Candidat à la succession de Jean Todt, Mohammed Ben Sulayem a reçu un soutien de poids dans la course à la présidence de la FIA.

Ben Sulayem reçoit un soutien de poids pour la présidence de la FIA

Mohammed Ben Sulayem affronte Graham Stoker pour la présidence de la FIA et les deux hommes seront départagés par un vote organisé le 17 décembre. Jusqu'ici, aucun des deux ne s'est véritablement dégagé comme favori à la succession de Jean Todt, chacun des deux camps faisant leur possible pour assurer les votes des fédérations et clubs nationaux.

Ce vendredi, la campagne de l'Émirati a toutefois pris un tournant important puisque l'organisation en charge du sport automobile en Grande-Bretagne, Motorsport UK, ainsi que le Royal Automobile Club (RAC), membre fondateur de la fédération internationale, ont annoncé qu'ils le soutenaient en vue de l'élection. En soi, ce soutien sonne comme un désaveu de Stoker mais pourrait surtout inciter d'autres organisations indécises à pencher en faveur de Ben Sulayem.

Ancien patron d'équipe en F1 et actuel dirigeant de Motorsport UK, David Richards a expliqué plutôt croire dans le projet d'avenir proposé par l'ancien pilote de rallye de 60 ans. "Nous pensons que l'équipe de Mohammed n'a pas toutes les réponses et elle serait la première à l'accepter, mais qu'elle accepte la nécessité du changement", explique-t-il.

"Nous pensons qu'en ces temps de turbulences et avec ce qui se passe devant nous, c'est ce qu'il faut. Nous ne pouvons pas nous contenter de 'faites-nous confiance, tout se passera comme d'habitude et tout ira bien'. Honnêtement, je ne pense pas que ce soit correct à notre époque. Donc notre vote ira à Mohammed Ben Sulayem."

Sulayem et Stoker ont tous deux été invités à présenter leur vision de l'avenir lors d'une vidéoconférence avec les membres des conseils d'administration de Motorsport UK et du RAC, avant que leurs réponses ne soient mises à la disposition de tous les membres de ces organisations.

Cependant, Richards a déclaré que l'équipe de Stoker avait finalement décidé de ne pas autoriser la diffusion de la vidéo. "L'équipe de Graham Stoker a décidé qu'elle ne souhaitait pas que la vidéo soit partagée avec nos membres par la suite, ce qui est quelque peu déroutant, et une grande surprise pour nous."

"Sur notre site web, vous verrez que pour l'autre équipe, l'équipe de Mohammed Ben Sulayem, leur vidéo est montrée dans son intégralité. Cela a donc laissé nos conseils d'administration et nos membres dans une certaine confusion, je pense, par rapport à l'état dans lequel nous nous trouvons en ce moment. Et cela ne nous convient assurément pas de ne pas pouvoir partager ces informations et la vidéo avec les gens."

Lire aussi :
partages
commentaires
Le sport auto ne peut pas être uniquement électrique selon Robert Reid
Article précédent

Le sport auto ne peut pas être uniquement électrique selon Robert Reid

Article suivant

Montres Motorsport : passion et performance, quand chaque seconde compte

Montres Motorsport : passion et performance, quand chaque seconde compte
Charger les commentaires