Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
24 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
4 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
60 jours

Best of photos 2018 - La sélection de la rédaction

partages
commentaires
Best of photos 2018 - La sélection de la rédaction
Par :
2 janv. 2019 à 07:05

Avant de se lancer de plein pied dans 2019, la rédaction de Motorsport.com France vous propose son florilège des meilleurs clichés publiés sur le site en 2018 !

Cliquez sur chaque photo pour passer à la suivante

Diapo
Liste

Sebastian Vettel abandonne au Grand Prix d'Allemagne

Sebastian Vettel abandonne au Grand Prix d'Allemagne
1/45

Photo choisie par René Fagnan

"Aïe ! J’ai fait une boulette !" semble se dire Sebastian Vettel. Le pauvre Sebastian menait le Grand Prix d’Allemagne et volait vers la victoire quand il est parti à la faute au 52e tour dans le Stadium. On ressent toute sa déception et sa rage intérieure après son abandon sur cette photo.

La Toyota victorieuse des 24H du Mans de retour à l'usine

La Toyota victorieuse des 24H du Mans de retour à l'usine
2/45

Photo de: Toyota Racing

Photo choisie par Basile Davoine

Le repos d’une guerrière : de retour dans les ateliers de Cologne, la Toyota TS050 Hybrid de Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, victorieuse quelques jours plus tôt aux 24 Heures du Mans, porte les stigmates de la course la plus éprouvante qui soit. Mais pour la première fois une auto du constructeur japonais peut panser ses plaies avec une couronne de lauriers !

Le mémorial Nicky Hayden

Le mémorial Nicky Hayden
3/45

Photo de: Gerald Dirnbeck

Photo choisie par Léna Buffa

Le petit jardin créé en hommage à Nicky Hayden sur les lieux de son accident a quelque chose de désuet, mais personne ne lui en tient rigueur. L'endroit est paisible et nombreux ont été les fans et les membres du paddock à y défiler dans une ambiance recueillie en marge du GP de Saint-Marin, lorsqu'il a été inauguré. J'en retiens le calme qui se dégage des beaux jardins alentours, de ces quelques grands arbres qui surplombent le lieu. Et, surtout, ce qui ne se voit sur aucune photo mais qui est pourtant frappant sur place : lorsqu'elles tournent non loin de là, sur le circuit de Misano, les MotoGP se font entendre et semblent bercer cette statue hommage au Champion du monde 2006…

Un rookie ? Comment ça un rookie ?

Un rookie ? Comment ça un rookie ?
4/45

Photo de: Michael L. Levitt LAT Photo USA

Photo choisie par Michaël Duforest

Certes, le parcours de Robert Wickens fait qu'il n'est pas arrivé en tant qu'inconnu pour la première manche de la saison 2018 d'IndyCar, à St. Petersburg. Mais tout de même, venir glaner la pole position devant tous les habitués du championnat dans des conditions difficiles pour sa première course en carrière, voilà qui était pour le moins inattendu !

Festival d'étincelles à Bahreïn

Festival d'étincelles à Bahreïn
5/45

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Évidemment, d'aucuns argueront que la Mercedes était bien plus rapide que les Renault, Force India et McLaren. Mais quand même, la manœuvre de Lewis Hamilton, surtout après l'accrochage avec Max Verstappen quelques tours auparavant, n'était pas si simple à tenter et à réaliser. Le Britannique, contraint de sauver les meubles après une pénalité sur la grille, passait alors de la neuvième à la sixième position en quelques hectomètres.

On passe au chausse-pied !

On passe au chausse-pied !
6/45

Photo de: McKlein/LAT Images

Photo choisie par Benjamin Vinel

Comme on l'a entendu à la rédac', "on pourrait faire un diapo de 100 photos avec seulement du WRC" ! J'ai choisi ce cliché qui illustre parfaitement les villages pittoresques traversés lors du Tour de Corse et la proximité avec les spectateurs.

Marc Márquez mène le peloton à Assen

Marc Márquez mène le peloton à Assen
7/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Emmanuel Touzot

Le Grand Prix des Pays-Bas a donné lieu à une grosse bataille en tête, avec un groupe de sept pilotes. La course a finalement été remportée par Marc Márquez, mais les pilotes nous ont gratifié de l'une des courses les plus serrées de l'Histoire, avec 16 secondes entre le vainqueur et le 15e.

Sébastien Loeb retrouve la victoire en WRC

Sébastien Loeb retrouve la victoire en WRC
8/45

Photo de: Citroën Communication

Photo choisie par Guillaume Navarro

On l'attendait, ce salto ! Sur le Rallye de Catalogne, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont signé, pour la dernière de leurs trois piges 2018 avec Citroën, le seul succès de la marque française cette saison... De quoi vraiment donner envie de voir le duo aligné en WRC, où que ce soit, en 2019 !

Je dois y aller, ma planète a besoin de moi !

Je dois y aller, ma planète a besoin de moi !
9/45

Photo choisie par Willy Zinck

À Jerez, pour la première manche européenne de la saison, les Ducati sont dans le coup sur un circuit qui ne leur est d'habitude pas favorable. Mais la marque de Borgo Panigale va perdre ses deux pilotes (Pedrosa restera aussi sur le carreau, cf. photo) au virage de Dry Sack après une mésentente entre ces derniers. Un moment décisif du championnat, alors que Márquez filait vers sa deuxième victoire de suite.

L'effroyable accident de Robert Wickens

L'effroyable accident de Robert Wickens
10/45

Photo de: Todd Dziadosz / Motorsport Images

Photo choisie par René Fagnan

Tout allait bien pour le Canadien Robert Wickens une seconde auparavant, alors qu’il tentait de doubler le bolide de Ryan Hunter-Reay sur l’ovale de Pocono. Malheureusement, les roues se sont touchées, et Wickens fut grièvement blessé dans l’accident. Touché à la moelle épinière, Wickens a, pour le moment, perdu l’usage de ses deux jambes. Comme quoi tout peut basculer en une fraction de seconde…

Hamilton, Alonso et Vettel font le show

Hamilton, Alonso et Vettel font le show
11/45

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Du haut de ces donuts, 11 des 14 derniers titres mondiaux nous contemplent. Évidemment, la parade et les célébrations à Abu Dhabi des trois pilotes majeurs des 15 dernières années est un des moments marquants de la saison, pour l'au revoir aux forts accents d'adieux de Fernando Alonso et le point final du nouvel affrontement entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

Ogier/Ingrassia, la fête aux Antipodes !

Ogier/Ingrassia, la fête aux Antipodes !
12/45

Photo de: M-Sport

Photo choisie par Léna Buffa

Il n'y a pas de meilleure photo pour traduire le bonheur libérateur d'un titre arraché dans les derniers instants d'une saison plus intense que jamais. Cette image c'est aussi la communion entre l'équipage et toute une équipe, intégralement invitée à fêter dans ce bout de forêt australienne l'exploit que tous ont contribué à réaliser.

Márquez et Rossi s'accrochent, de nouveau...

Márquez et Rossi s'accrochent, de nouveau...
13/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Guillaume Navarro

On est resté en apnée en se disant : "Pas ces deux-là, pas ces deux-là !" Mais ce qui devait arriver arriva, et l'histoire entre Marc Márquez et Valentino Rossi a continué à s'écrire en Argentine, lorsque le Docteur a fini au sol après un contact avec l'Espagnol. Même si la saga a déroulé une tension perceptible au fil de la saison voyant Rossi refuser les excuses publiques de son rival, par chance, la relation entre les deux champions a été bien loin de prendre le dessus sur la formidable année MotoGP que fut 2018…

Le regard de l'année !

Le regard de l'année !
14/45

Photo de: Michael L. Levitt LAT Photo USA

Photo choisie par Michaël Duforest

Cette photo capture parfaitement la joie, le soulagement, la rage émanant de Will Power, quelques instants après sa première victoire aux 500 Miles d'Indianapolis.

Fernando Alonso décolle au départ à Spa

Fernando Alonso décolle au départ à Spa
15/45

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Photo choisie par Emmanuel Touzot

L'accident au départ du Grand Prix de Belgique, impliquant Fernando Alonso et Nico Hülkenberg, a surtout été l'occasion de voir le Halo entrer en action et protéger Charles Leclerc. Un rapport a confirmé récemment que l'aileron avant de l'Espagnol aurait pu aller percuter la tête du pilote Sauber si le dispositif n'avait pas été présent.

Jorge Lorenzo s'impose en rouge !

Jorge Lorenzo s'impose en rouge !
16/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Willy Zinck

Enfin ! Après de nombreuses difficultés rencontrées depuis son arrivée chez Ducati en 2017, Jorge Lorenzo signe son premier succès, au Mugello. L'image d'une équipe en pleine communion avec son pilote, avec les magnifiques montagnes de Toscane en arrière-plan, est cependant trompeuse : le Majorquin est sur le point de quitter le constructeur italien pour rejoindre l'an prochain Repsol Honda, où l'attend un certain Marc Márquez.

Sebastian Vettel à Singapour

Sebastian Vettel à Singapour
17/45

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Photo choisie par Basile Davoine

Un choix purement esthétique que celui d’une vue de dos de la Ferrari de Sebastian Vettel à Singapour. Si l’Allemand n’a pas vraiment brillé lors de ce Grand Prix, le cliché est un modèle de ce que peut apporter une course nocturne, quand un ballet de jeux de lumière et d’étincelles vient s’en mêler.

Attention, ça secoue !

Attention, ça secoue !
18/45

Photo de: FIA Formula 2

Photo choisie par Benjamin Vinel

George Russell en difficulté, voilà qui est rare ! Ce cliché spectaculaire est l'exception qui confirme la règle. Le protégé de Mercedes a accompli des performances superbes pour sa première saison en Formule 2, où il a remporté le titre. Autant dire qu'il mérite amplement ses débuts en Formule 1 chez Williams.

Marc Márquez à terre à Misano

Marc Márquez à terre à Misano
19/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Léna Buffa

Par terre… et déjà en train de se relever ! Márquez est une nouvelle fois tombé plus que quiconque durant cette saison MotoGP, mais son abnégation est toujours intacte. Les qualifs ont beau ne durer que 15 minutes, jamais une chute ne semble devoir le convaincre de renoncer à exploiter la séance jusqu'à l'ultime instant, même si c'est au prix d'un sprint pour rejoindre son stand et enfourcher sa deuxième moto dare-dare. Ici, à Misano, il ne lui a fallu que 2 minutes 19 pour reprendre sa séance, comme si de rien n'était !

Mario Andretti dans la Lotus 79

Mario Andretti dans la Lotus 79
20/45

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch

Photo choisie par René Fagnan

Cette photo a été captée en 1978 par Rainer Schlegelmilch, mais fut publiée cette année sur Motorsport.com. Il s’agit de Mario Andretti aux commandes de l’élégante Lotus 79 sur le tracé de Jarama en Espagne. J’adore la grande simplicité de la voiture, son dépouillement d’artifices aérodynamiques trop complexes qui habillent les monoplaces 2018. L’arrière-plan complètement flou fait vraiment ressortir la Lotus.

Jean Todt et Michael Schumacher

Jean Todt et Michael Schumacher
21/45

Photo de: Ferrari Media Center

Photo choisie par Guillaume Navarro

Espoir. Ce n'était qu'une petite phrase de rien, mais Jean Todt a lâché, sans qu'on ne l'attende, lors de la cérémonie de remise des prix de la FIA, avoir suivi à la télévision le Grand Prix du Brésil en compagnie de Michael Schumacher. À l'heure où les infos sur l'état de santé du champion sont rarissimes et ultra-contrôlées légalement, la petite indiscrétion suggère – c'est déjà ça – un champion alerte mentalement dans une certaine mesure.

Quand Porsche fait cohabiter passé et présent au Mans

Quand Porsche fait cohabiter passé et présent au Mans
22/45

Photo de: LAT Images

Photo choisie par Basile Davoine

Aux 24 Heures du Mans, Porsche a ressuscité le passé et touché les nostalgiques en plein cœur. Malgré son absence du LMP1 pour la première fois depuis 2013, le constructeur allemand a crevé l’écran avec deux livrées historiques sur ses 911 RSR. Un véritable porte-bonheur, puisque la Porsche "Pink Pig" s’est imposée dans la catégorie GTE tout autant qu’à l’applaudimètre !

Jack Miller, poleman esseulé en Argentine

Jack Miller, poleman esseulé en Argentine
23/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Emmanuel Touzot

Le Grand Prix d'Argentine et ses conditions compliquées ont donné lieu à un deuxième départ étonnant, avec Jack Miller seul en pole à l'avant de la grille. Une décision des commissaires pour traduire le fait qu'il avait fait le bon choix de gommes lors du premier départ, avec des pneus slicks sur une piste s'asséchant.

Get Well Wickens

Get Well Wickens
24/45

Photo de: Scott R LePage / Motorsport Images

Photo choisie par Michaël Duforest

Suite à son effroyable accident de Pocono, les marques de soutien à l'égard de Robert Wickens ont été très nombreuses en fin de saison, comme ici sur le casque de Will Power.

Quand le soleil se couche sur les 24 Heures du Mans...

Quand le soleil se couche sur les 24 Heures du Mans...
25/45

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Photo choisie par Léna Buffa

Quand la route que tu empruntes tous les jours connaît un trafic un peu particulier chaque année…

Les lunettes top tendance (mais super technologiques !) de Romain Grosjean

Les lunettes top tendance (mais super technologiques !) de Romain Grosjean
26/45

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Y a-t-il vraiment besoin d'expliquer ce choix ?

Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC

Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC
27/45

Photo de: McKlein/LAT Images

Photo choisie par René Fagnan

Photo totalement artistique de la Citroën C3 WRC de Craig Breen au passage d’un ruisseau lors du Rallye d’Argentine. Les projections d’eau et de boue s’ajoutent à la verticalité des arbrisseaux situés en arrière-plan. On dirait presque des feux d’artifices.

Champion (du monde) !

Champion (du monde) !
28/45

Photo de: GP3 Series Media Service

Photo choisie par Benjamin Vinel

Il a ramené la coupe à la maison ! Anthoine Hubert est devenu cette année le deuxième Français Champion de GP3, après Esteban Ocon. Le dernier, aussi, puisque le championnat deviendra la saison prochaine la FIA F3.

Les Red Bull se percutent en Azerbaïdjan

Les Red Bull se percutent en Azerbaïdjan
29/45

Photo de: Sutton Motorsport Images

Photo choisie par Emmanuel Touzot

En Azerbaïdjan, Red Bull est de nouveau victime de sa propension à laisser ses pilotes se battre en piste. Après plusieurs tours à s'attaquer mutuellement, Daniel Ricciardo et Max Verstappen s'accrochent. L'équipe parviendra à désamorcer une potentielle crise et les deux pilotes garderont une relation positive tout au long de la saison.

Viñales met fin à la disette de Yamaha

Viñales met fin à la disette de Yamaha
30/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Willy Zinck

Enfin ! Après 17 mois d'attente, Viñales renoue avec la victoire en Australie, confirmant ainsi les récents progrès de Yamaha depuis le début de la tournée outremer. Le dernier succès de l'Espagnol remontait au mois de mai 2017, avec une victoire en France.

Retour vers le Futur !

Retour vers le Futur !
31/45

Photo choisie par Guillaume Navarro

C'était au Grand Prix de Monaco historique : Eddie Irvine, cheveux platine, combinaison rouge, avec Riccardo Patrese. Même avec une combi Williams au logo cigarettier édulcoré, ça n'a pas de prix !

Daniel Ricciardo s'impose en Chine

Daniel Ricciardo s'impose en Chine
32/45

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Deux podiums, deux victoires. Daniel Ricciardo n'a que peu goûté au champagne cette saison, mais quel champagne ! Celui de Monaco, bien sûr, mais d'abord celui de Chine, qui a dû avoir un goût particulier (pas seulement à cause du shoey) au sortir de cette fin de course tonitruante. Dans le contraste d'une lumière jaunâtre, la combinaison colorée de l'Australien ressort et met en valeur sa gestuelle, toujours expressive, de la victoire.

Valentino Rossi sous la pluie

Valentino Rossi sous la pluie
33/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par René Fagnan

Sublime photo du “Docteur”, Valentino Rossi, au guidon de sa Yamaha traversant une flaque d’eau piégeuse sur le circuit Ricardo Tormo au Grand Prix de Valence. Déjà que piloter un tel engin surpuissant sur le sec est un sacré défi, alors imaginez sous la pluie ! Les projections d’eau rendent la photo encore plus dramatique.

Le frisson de la victoire, l'agonie de la défaite

Le frisson de la victoire, l'agonie de la défaite
34/45

Photo de: Scott R LePage / Motorsport Images

Photo choisie par Michaël Duforest

Le spectre de l'élimination a rôdé autour de tout le monde cette année à Indianapolis, et pour James Hinchcliffe, cette image est la réalisation qu'il ne sera pas au départ de la 102e édition des 500 Miles.

La voiture détruite de Marcus Ericsson à Monza

La voiture détruite de Marcus Ericsson à Monza
35/45

Photo de: Mark Sutton

Photo choisie par Basile Davoine

La Sauber détruite de Marcus Ericsson, après sa violente sortie de piste lors des essais libres du Grand Prix d’Italie. L’instant capté est celui du soulagement, quelques secondes seulement après l’effroi et la crainte du pire. Une ode aux progrès toujours plus impressionnants et nécessaires de la sécurité en sport automobile.

Lewis Hamilton fête sa victoire au milieu des fans

Lewis Hamilton fête sa victoire au milieu des fans
36/45

Photo de: Manuel Goria / Motorsport Images

Photo choisie par Guillaume Navarro

On a rarement vu Lewis Hamilton et Mercedes célébrer une victoire comme celle de Monza cette année. Et pour cause ! Les Gris savaient qu'il s'agissait du tournant du championnat, illustrant le retour dans la course d'une Mercedes surpassée par la Ferrari pendant l'été. Une équipe Ferrari qui a aussi coulé humainement et stratégiquement après sa performance en qualifications et enchaîné les erreurs par la suite. Hué sur le podium, Hamilton a ensuite été salué par les tifosi qui aiment avant tout le sport, dans un moment de communion comme en voit plus souvent à Silverstone.

Sandro Cortese et Jules Cluzel s'accrochent

Sandro Cortese et Jules Cluzel s'accrochent
37/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Léna Buffa

Le moment décisif dans la saison Supersport : l'accrochage entre Cortese et Cluzel à Portimão. L'Allemand arrivera à repartir, pas le Français.

Légèrement au-delà de la limite

Légèrement au-delà de la limite
38/45

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

Photo choisie par Benjamin Vinel

La Variante della Roggia fait partie de mes virages favoris en Formule 1, pour une raison très simple : le bac à gravier qui se trouve directement à sa sortie. Quand les pilotes dépassent la limite ne serait-ce que d'un centimètre, les clichés sont toujours spectaculaires, comme ici avec Daniel Ricciardo !

Feu d'artifice pour Kevin Magnussen !

Feu d'artifice pour Kevin Magnussen !
39/45

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Même si elle ne s'est pas terminée en feu d'artifice, la saison de Kevin Magnussen aura parfois été explosive. Le bad boy assumé du plateau F1 aura fait parler par ses gestes limites (et parfois bien au-delà) mais aussi par une première partie d'année où il aura tenu la baraque Haas seul (ne cherchez pas de mauvais jeux de mots). Le Danois est résumé en un cliché au timing parfait.

Johann Zarco mène le début de la saison MotoGP

Johann Zarco mène le début de la saison MotoGP
40/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Willy Zinck

Bis repetita en 2018 ! Comme l'an passé lors de sa toute première course en MotoGP, Johann Zarco prend les devants lors de la manche inaugurale, à Losail. Cette fois-ci, le Français verra le bout de la course, mais en huitième position.

Jacques Villeneuve pilote la Ferrari 312T3 de Gilles Villeneuve

Jacques Villeneuve pilote la Ferrari 312T3 de Gilles Villeneuve
41/45

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

Photo choisie par Basile Davoine

L’émotion d’un pilote, d’une famille et d’un public : Jacques Villeneuve sur le circuit portant le nom de son père, Gilles, au volant de la Ferrari avec laquelle il s’était imposé quarante ans auparavant à domicile. Difficile d’en dire plus.

L'IndyCar débarque au COTA

L'IndyCar débarque au COTA
42/45

Photo de: IndyCar Series

Photo choisie par Michaël Duforest

On a l'habitude de cet angle de vue, avec la tour surplombant le Circuit des Amériques dans le fond, mais pas avec ce genre de monoplace ! De quoi nous mettre l'eau à la bouche avant la première manche de l'IndyCar à Austin, début 2019...

Sebastian Vettel félicite Lewis Hamilton, Champion du monde

Sebastian Vettel félicite Lewis Hamilton, Champion du monde
43/45

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Photo choisie par Emmanuel Touzot

Juste après l'arrivée du Grand Prix du Mexique, Sebastian Vettel vient féliciter Lewis Hamilton, tout juste couronné pour la cinquième fois de sa carrière. Le pilote Ferrari a demandé à son rival de garder la même motivation et la même rigueur en 2019 pour que leur duel reprenne pour une troisième saison consécutive, après deux titres remportés par le Britannique.

Les MotoGP n'auront pas vu la piste à Silverstone...

Les MotoGP n'auront pas vu la piste à Silverstone...
44/45

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Willy Zinck

Le Grand Prix de Grande-Bretagne est marqué par le déluge qui s'abat durant une majorité du week-end. Le dimanche, le départ est sans cesse retardé, en attendant que l'eau s'évacue du tarmac anglais. Peine perdue, la course sera finalement annulée.

Roue dans roue

Roue dans roue
45/45

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

Photo choisie par Benjamin Vinel

Cette photo est emblématique de l'état d'esprit adopté par Fernando Alonso pour sa fin de carrière en Formule 1 : sans filtre ! Ici, lors des qualifications à Monza, le pilote McLaren est vexé d'avoir été doublé quelques secondes plus tôt quand Kevin Magnussen et lui préparaient leur tour lancé. Il se hisse donc à la hauteur de la Haas dans la première chicane, quitte à gâcher leurs tentatives respectives.

Article suivant
Terminons l'année 2018 en champagne !

Article précédent

Terminons l'année 2018 en champagne !

Article suivant

Diaporama - Les Français de l'année 2018

Diaporama - Les Français de l'année 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries General
Auteur Rédaction Motorsport.com