Coulthard bat Solberg et remporte la Race of Champions 2018 !

Pour la seconde fois de sa carrière, David Coulthard a remporté la Race of Champions au terme d'un duel final avec Petter Solberg, disputé à Riyad en Arabie Saoudite.

Après une première phase de barrages, les groupes définitifs étaient les suivants :

  • Groupe A : Montoya/Castroneves/Hunter-Reay/Rojas
  • Groupe B : Kristensen/Coulthard/Bernhard/Van Buren
  • Groupe C : Kristoffersson/Rast/Norris/Eriksson
  • Groupe D : Newgarden/Solberg/Al-Rajhi/Ben Khanen.

Pour se qualifier, rien de plus simple : il faut terminer parmi les deux premiers pour accéder à la phase de quarts de finale.

Groupe A

Pour Juan Pablo Montoya, la défense du titre a bien débuté, le Colombien battant son ancien homologue d'IndyCar, Ryan Hunter-Reay, au volant de la Vuhl 05. Dans le second duel, c'est un autre pilote d'IndyCar qui s'est illustré avec la victoire d'Helio Castroneves face à Memo Rojas, dans l'Ariel Atom.

Au volant de la voiture de Whelen NASCAR, Hunter-Reay a ensuite battu Rojas alors que Montoya s'est assuré la qualification en 1/4 avec une seconde victoire contre Castroneves, le Brésilien commettant trop d'erreurs dans la seconde partie du tracé.

Les derniers affrontements ont vu Montoya dominer sans problème Rojas dans le pick-up bodybuildé, terminant avec plus de cinq secondes d'avance. En revanche, le tout dernier match opposant Hunter-Reay à Castroneves s'est joué pour un dixième en faveur de l'Américain, qui s'est qualifié en deuxième position pour les quarts, accompagnant Montoya.

Groupe B

Face à Timo Bernhard, Tom Kristensen s'est offert la première victoire du groupe alors que les deux hommes ont joué avec les murs. Ensuite, Rudy van Buren a été battu par un David Coulthard fumant, et pas seulement au sens figuré puisqu'en sortant de son habitacle, l'Écossais était accompagné d'une inquiétante fumée qui en émanait.

Van Buren a pu profiter de sa seconde course du jour pour s'offrir la tête d'un pilote professionnel puisqu'il a largement terminé devant Bernhard, au volant de la KTM X-Bow qu'il connaît bien car c'est celle qui est utilisée dans le simulateur de la ROC. Dans le cockpit de la même voiture, la lutte a été plus serrée entre Coulthard et Kristensen, mais l'ancien pilote Williams, McLaren et Red Bull a eu de la réussite car il a touché le muret extérieur juste avant de franchir la ligne d'arrivée en leader.

Kristensen s'est débarrassé d'un Van Buren accrocheur dans la dernière manche de la poule, au volant de l'Ariel Atom. Coulthard a terminé sur une victoire face à Bernhard. L'Écossais s'est offert aisément la tête du groupe, devant Kristensen, l'autre qualifié.

Groupe C

La première manche de ce groupe voyait s'affronter Norris et Kristoffersson. Le jeune Britannique a cependant commis une erreur et percuté assez violemment un mur, abîmant gravement son X-trem Pick-up, se blessant légèrement à la main et interrompant l'épreuve le temps de le dégager. Rast a par la suite battu Eriksson relativement nettement.

De retour au volant, Norris fut aux prises avec son adversaire de F3 Europe, Eriksson, à la faveur du Suédois. Et décidément, cette manche allait sourire aux Scandinaves puisqu'au volant de l'Ariel Atom, Kristoffersson a vaincu Rast.

Les Suédois allaient d'ailleurs rapidement se mesurer l'un à l'autre dans un des plus beaux duels de la soirée avec l'Ariel Atom, Eriksson l'emportant pour 12 millièmes. Et il allait s'agir du dernier affrontement de ce groupe, Lando Norris préférant déclarer forfait. Kristoffersson et Eriksson ont respectivement pris la première et la seconde place du groupe.

Groupe D

Le duel d'ouverture de cette poule, opposant Newgarden et Al-Rajhi, a vu le Saoudien partir à la faute dans la seconde partie du tour et rapidement perdre tout espoir de battre le Champion IndyCar 2017. Petter Solberg a quant à lui battu Ben Khanen de peu, malgré des difficultés avec la boîte du KTM X-Bow.

Dans l'affrontement entre les deux pilotes locaux, les choses ont rapidement tourné en faveur de Ben Khanen, au volant des voitures de NASCAR Whelen. De son côté, Solberg s'est assez facilement joué de Newgarden.

L'Américain n'a pas tardé à retrouver le chemin de la première place en battant plus tard Ben Khanen au volant du pick-up. Solberg réalisa un 3 sur 3 en battant Al-Rajhi, se qualifiant facilement en première position, avec derrière lui Newgarden.

Quarts de finale

Le premier quart, de gala, opposait Kristensen et Montoya, pour un remake de la finale 2017, au volant de la ROC Car où le Danois a devancé le Colombien de 0"076 pour accéder aux demi-finales. Coulthard a de son côté rondement mené son quart face à Hunter-Reay en gagnant dans la Vuhl 05 pour six dixièmes.

Dans l'autre partie de tableau, le troisième quart, dans l'Ariel Atom, s'est terminé très vite après la sortie de piste de Newgarden, sans gravité, après avoir manqué son freinage peu avant le pont, dans la première partie du tour. Kristoffersson s'est donc qualifié et a vu Solberg le rejoindre. Dans un duel de voitures de NASCAR Whelen, le Norvégien s'est joué sans problème du jeune Eriksson. 

Demi-finales

Dans la première demie, disputée avec les pick-ups, le vainqueur de la ROC 2014, Coulthard s'est imposé pour moins de deux dixièmes face à Kristensen lors d'un duel serré mais que le Danois a sans doute perdu dans les derniers mètres en raison d'un gros survirage à la réaccélération vers la ligne d'arrivée.

Après avoir manqué le départ de la seconde demi-finale, Kristoffersson a tout fait pour tenter de rattraper le temps perdu mais il n'y a pas eu de miracle face à son équipier et patron en World RX, Petter Solberg, qui s'est offert sa première finale de ROC.

Finale

Dans la première manche, disputée en NASCAR Whelen, la lutte fut serrée entre les deux hommes mais une glissade de Solberg dans le dernier virage l'a empêché de prétendre à la victoire face à un Coulthard très sérieux.

La seconde manche, au volant des Vuhl 05, a rapidement vu l'Écossais prendre de l'avance sur un Solberg en difficulté qui n'a pas pu lutter très longtemps. David Coulthard a donc remporté sa seconde ROC en 11 participations.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries General
Événement Race of Champions
Sous-évènement Samedi
Type d'article Résumé de course