Hommage

Ils nous ont quittés en 2022

Motorsport.com tenait à avoir une pensée particulière pour ceux qui nous ont quittés en 2022. Grands noms des sports mécaniques, espoirs fauchés en pleine ascension ou personnages de l'ombre, la tristesse reste la même et leur souvenir sera éternel.

Ils nous ont quittés en 2022

Photo de: Camille De Bastiani

Tony Brooks, 1932-2022

Tony Brooks, ici à gauche, lors du GP de Grande-Bretagne 1957

Tony Brooks, ici à gauche, lors du GP de Grande-Bretagne 1957

Considéré par beaucoup de ses pairs comme l'un des meilleurs pilotes de l'époque, et l'un des meilleurs à n'avoir jamais remporté de Championnat du monde de Formule 1, Tony Brooks était le dernier vainqueur de Grand Prix dans les années 1950 encore en vie.

Auteur au total de six victoires et de 10 podiums en 38 départs, Brooks figure parmi les concurrents les mieux lotis statistiquement en dépit d'une carrière moins auréolée que certains de ses compatriotes ou contemporains. Il fut pourtant l'un des meilleurs membres d'une génération dorée pour le sport auto britannique.

En dehors de sa carrière en F1, Brooks était comme de nombreux pilotes de l'époque également un spécialiste de l'Endurance. Parmi ses principales victoires, l'on compte le GP de Spa et les 1000 km du Nürburgring en 1957 ainsi que le Tourist Trophy de Goodwood en 1958, ce dernier en compagnie de Stirling Moss (à droite sur la photo ci-dessus).

Phil Read, 1939-2022

Phil Read lors du GP de Suède 1975

Phil Read lors du GP de Suède 1975

Phil Read était un grand nom de la moto et l'une des stars des années 1960 et 1970. Contre des adversaires prestigieux comme Mike Hailwood, Barry Sheene ou encore Giacomo Agostini, il livra des luttes coriaces, restées légendaires dans les pages d'histoire des Grands Prix. Il fut au total titré sept fois et devint le premier à être Champion du monde dans les trois catégories principales (500cc, 250cc et 125cc). Il sera notamment lié à l'Histoire de Yamaha, ayant été le premier à remporter un championnat du monde de courses sur circuits avec la marque, en 1964.

Read affichait un palmarès de 52 victoires et 121 podiums, dans quatre catégories différentes. Après avoir écumé les circuits des Grands Prix pendant 16 ans, il s'était constitué l'un des tableaux de chasse les plus riches qu'ait connus le championnat. Seuls six pilotes ont fait mieux que ses sept titres dans l'Histoire.

Mauro Forghieri, 1935-2022

Mauro Forghieri dans le cockpit de la Ferrari au GP d'Autriche 1970

Mauro Forghieri dans le cockpit de la Ferrari au GP d'Autriche 1970

Diplômé en ingénierie mécanique à l'université de Bologne, Mauro Forghieri a rejoint Ferrari en 1960 en tant que stagiaire dans le département moteur. C'est dès 1962, à seulement 27 ans, qu'il est devenu directeur technique de la Scuderia à la suite du départ de plusieurs cadres, dont le designer en chef Carlo Chiti. Forghieri a conservé ce poste jusqu'en 1984.

Sous sa houlette, Ferrari a remporté quatre titres des pilotes et sept couronnes des constructeurs, ainsi que plus de 50 victoires en Grand Prix, avec des modèles aussi emblématiques que la 312T et ses déclinaisons. L'ingénieur transalpin a travaillé avec des légendes comme Niki Lauda et Gilles Villeneuve. Quittant Maranello définitivement en 1987, Forghieri est ensuite passé par Lamborghini, puis Bugatti.

Patrick Tambay, 1949-2022

Patrick Tambay

Patrick Tambay

Patrick Tambay a couru 114 GP de Formule 1 entre 1977 et 1986, décrochant deux victoires : l'une à Hockenheim en 1982, l'autre à Imola l'année suivante, à chaque fois avec Ferrari. Il avait également signé cinq pole positions, deux meilleurs tours en course et 11 podiums. Son passage victorieux au sein de la Scuderia fut le fruit des circonstances dramatiques, puisqu'il avait été appelé par l'écurie italienne pour prendre la délicate succession de son ami Gilles Villeneuve, victime d'un accident mortel à Zolder le 8 mai 1982.

Également pilote en Endurance, il a participé à quatre reprises aux 24 Heures du Mans, d'abord avec Renault Sport en 1976 et 1977, à chaque fois sans voir l'arrivée. Il a couru une troisième fois dans la Sarthe en 1981, avec Rondeau, abandonnant à nouveau, avant de terminer au pied du podium en 1989 avec la légendaire équipe Silk Cut Jaguar. Après sa carrière de pilote, Patrick Tambay est devenu consultant pour la radio française, au début des années 2000.

Philippe Streiff, 1955-2022

Philippe Streiff lors du GP de Hongrie 1988.

Philippe Streiff lors du GP de Hongrie 1988.

Auteur de 53 départs au total en Formule 1, Philippe Streiff a commencé sa carrière dans la discipline avec Renault lors du GP du Portugal 1984, avant de finir la saison 1985 chez Ligier. C'est lors de cette pige qu'il signera son meilleur résultat dans le Championnat du monde en montant sur le podium du tout premier GP d'Australie, à Adélaïde. Après deux saisons et plusieurs arrivées dans les points chez Tyrrell en 1986 et 1987, il rejoint AGS en 1988. Début 1989, alors qu'il réalise des essais au Brésil, un terrible accident dû à une défaillance mécanique suivi d'une mauvaise prise en charge par les secours le rendront tétraplégique.

Il fut également un pilote d'Endurance émérite avec deux podiums en quatre participations aux 24 Heures du Mans : en 1981, avec la seconde place au général pour le compte de l'équipe Rondeau (aux côtés de Jean-Louis Schlesser et Jacky Haran), puis en 1984, avec la troisième place au volant de la Porsche 956B du John Fitzpatrick Racing (avec David Hobbs et Sarel van der Merwe). Après son accident de 1989, il fut entre autres l'organisateur des Masters de karting de Paris-Bercy.

 

Eux aussi nous ont quittés... 

Kevin Kalkhoven, 1944-2022

Ancien copropriétaire du Champ Car et de l'équipe KV Racing en IndyCar, ancien président du conseil d'administration de Cosworth

Quentin Lavallée, 2001-2022

Chef mécanicien de la Peugeot #706 sur le Dakar Classic, tué lors d'un accident en liaison

Vincent Granatelli, 1943-2022

Ancien mécanicien et propriétaire de l'écurie Vince Granatelli Racing en IndyCar

Jakub Gurecky, 2005-2022

Pilote moto, vainqueur de la Northern Talent Cup 2021

Wendell Scott Jr., 1946-2022

Ancien pilote NASCAR, fils de l'ancien vainqueur en NASCAR Cup Wendell Scott Sr.

Danny Ongais, 1942-2022

Ancien pilote de dragster, d'IndyCar et d'Endurance, auteur de quatre départs en F1, vainqueur des 24H de Daytona 1979

Bruce Johnstone, 1937-2022

Ancien pilote de Tourisme, d'Endurance et de monoplace, auteur d'un départ en F1

Jean-Antoine Fiori, 1982-2022

Pilote de rallye

Vic Elford, 1935-2022

Ancien pilote de rallye, d'Endurance et de F1

Tim Jackson, 68 ans

Ancien responsable de la communication et membre influant de Renault UK

Kunimitsu Takahashi, 1940-2022

Ancien pilote moto, d'Endurance, de Super Formula, de Tourisme, auteur d'un départ en F1

Reine Wisell, 1941-2022

Ancien pilote d'Endurance et de F1

Tony Seymour, 59 ans

Pilote de rallye

Mark Purslow, 29 ans

Pilote moto lors du TT de l'Île de Man

César Chanal, 1989-2022

Pilote sidecar lors du TT de l'Île de Man

Eldon Rasmussen, 1936-2022

Ancien pilote d'IndyCar

Davy Morgan, 52 ans

Pilote moto lors du TT de l'Île de Man

Roger et Bradley Stockton, 56 et 21 ans

Père et fils pilote et copilote sidecar lors du TT de l'Île de Man

Bruton Smith, 1927-2022

Promoteur et propriétaire/PDG de Speedway Motorsports, Inc.

Alain de Cadenet, 1945-2022

Ancien pilote et propriétaire d'équipe en Endurance

Mauritz von Strachwitz, 1929-2022

Ancien pilote

Paddy Hopkirk, 1933-2022

Ancien pilote de rallye, vainqueur du Monte-Carlo 1964

Mathis Bellon, 8 ans

Pilote moto

Raymond Hughes

Mécanicien Suzuki en MotoGP

Nicola Materazzi, 1939-2022

Ingénieur Lancia, Abarth et Ferrari, il a participé à la conception de la Lancia Stratos de rallye

Mark Wilford, 57 ans

Responsable communication de WRC Promoter

Mike Blanchet, 1948-2022

Ancien pilote et responsable de Lola Cars

Chrissy Rouse, 1995-2022

Pilote superbike

Victor Steeman, 2000-2022

Pilote en WorldSSP300

Harvey Cook, 1991-2022

Mécanicien Haas en F1

Anthony Lane, 1996-2022

Ingénieur Mercedes en F1

Olivier Lavorel, 35 ans

Copilote sidecar de César Chanal, accidenté lors du TT de l'Île de Man

Ian Trevor, 62 ans

Responsabilité sécurité en Formule E

Coy Gibbs, 1972-2022

Vice-président et directeur des opérations de l'équipe Joe Gibbs Racing en NASCAR

France Lartigot, 1945-2022

Figure de l'équipement moto de compétition en France

Keith Farmer, 1987-2022

Quatre fois titré en BSB

André Malherbe, 1956-2022

Trois fois Champion du monde de motocross 500cc

Laurent Fellon, 1961-2022

Père de Lorenzo Fellon et ancien manager de Johann Zarco

Andy Hallbery, 1966-2022

Ancien journaliste pour Autosport

 

Notre hommage s'étend également à tous ceux que nous n'avons pas pu citer.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Votez - Qui est votre pilote de l'année 2022 ?
Article suivant Best of photos 2022 - La sélection de la rédaction

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France