Formule 1
07 août
EL3 dans
05 Heures
:
41 Minutes
:
55 Secondes
MotoGP
24 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
03 Heures
:
36 Minutes
:
55 Secondes
WSBK
31 juil.
Événement terminé
07 août
SBK EL3 dans
03 Heures
:
41 Minutes
:
55 Secondes
Formule E
C
E-Prix de Berlin III
08 août
EL1 dans
02 Heures
:
41 Minutes
:
55 Secondes
WEC
13 août
EL1 dans
5 jours
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
102 jours
WRC
04 sept.
Prochain événement dans
26 jours
18 sept.
Prochain événement dans
40 jours

Une reprise des événements sportifs en août/septembre en France ?

partages
commentaires
Une reprise des événements sportifs en août/septembre en France ?
Par :
26 avr. 2020 à 11:00

Alors que le plan de déconfinement de la France doit être précisé dans les jours qui viennent par le gouvernement, Nicolas Deschaux, le président de la Fédération française de sport automobile (FFSA) a indiqué travailler sur des plans de reprise des événements sportifs en fin d'été.

La pandémie de COVID-19 a mis à l'arrêt l'ensemble des activités sportives dans la plupart des pays du monde. En France, le confinement décidé par le gouvernement à partir de la mi-mars devrait toucher à sa fin le 11 mai, même si les détails du plan de déconfinement doivent être annoncés ce mardi par le Premier ministre Édouard Philippe. 

Bien entendu, cette étape dans la gestion de la crise sanitaire ne doit pas être vue comme le début d'une reprise des activités "comme avant". Et en l'absence de précisions pour le moment, Nicolas Deschaux, le président de la FFSA, a estimé lors d'une interview sur la page Facebook de la fédération que la reprise des activités n'aurait pas lieu avant la fin de l'été. "C'est un débat compliqué, puisqu'aujourd'hui, nous sommes bien évidemment en attente des précisions du gouvernement. Il faut comprendre le contexte général : on a une loi d'état d'urgence sanitaire du 24 mars jusqu'au 24 mai, avec une précision du président de la République sur un point progressif de déconfinement à partir du 11 mai. À date, nous n'avons pas plus d'éléments particuliers."

Lire aussi :

"Ce qu'on peut imaginer, ce sont deux choses qui sont dans nos différentes réflexions et dans notre quotidien : il y a à la fois la problématique de l'organisation des manifestations sportives, car elle demande la préparation d'un dossier préalable, et l'activité économique des sites de pratique du sport automobile. Comment va être préparé le plan de déconfinement à partir du 11 mai ? Prenez un circuit de karting : dans quelle mesure va-t-il pouvoir économiquement se permettre de fonctionner dans cette période-là ? Cela a une importance, parce que le sport automobile est aussi adossé à ces acteurs économiques."

"Dans un second temps, en fonction des délais qui seront donnés par le gouvernement, on aura alors une remise en place mécanique des organisations. Aujourd'hui, très clairement, dans la cellule ad hoc que j'ai montée tout de suite concernant les repositionnements de calendrier, nous avons travaillé sur plusieurs scénarii en fonction de l'évolution des mesures gouvernementales. À date, nous sommes sur des scénarii de reprise – ce ne sont que des hypothèses – qui seraient à partir de fin août-début septembre. Il y aura peut-être des organisations qui pourront se remettre en place avant, mais on est plutôt sur des organisations [d'événements] à partir du mois d'août. Après, ça ne veut pas dire que [lors du] déconfinement on n'ait pas une reprise d'un certain nombre d'activités commerciales et notamment des sites de pratique."

Des propos qui font écho à une compte-rendu de réunion de crise COVID-19 entre le ministère des sports et les acteurs du sport en France qui s'est tenue la semaine passée. Un plan de reprise hypothétique en trois étapes y est décrit, les deux premières mettant l'accent sur la reprise dans le cadre de la réouverture des écoles (du 11 mai au 15 juin) puis d'activités sportives "en petit groupe" (à partir du 15 juin). La troisième étape, située à août/septembre, est ainsi décrite : "Rentrée sportive : retour à des activités 'classiques' (dans le respect des règles sanitaires et de distanciation sociale probablement toujours en vigueur)."

Dans le même temps, une préconisation spécialement dédiée aux activités "dans le champ commercial du sport (circuit auto, hippodromes, etc.)" évoque une reprise "à partir du 11 mai" avec pour objectif de "tout rouvrir à partir du 15 juin car forte valeur ajoutée au plan économique, touristique et sanitaire". Tout cela émanent d'un document de travail, il faut de toute façon prendre ces préconisations avec prudence et attendre la communication officielle sur le sujet pour qu'elles soient confirmées ou non.

Lire aussi :

Interrogé justement sur l'impact économique de la crise sur le sport automobile, Deschaux a expliqué : "L'impact économique dépend globalement du temps de confinement, de la période globale de confinement : plus on a une période longue, plus on aura un impact important. Il dépend d'un deuxième phénomène, qui est la prise en main par les acteurs concernés des mesures du gouvernement : est-ce qu'il y a eu des mises au chômage partiel et des demandes de prêt garantis par l'État ? Et aussi, qu'y aura-t-il du côté du fonds de solidarité du gouvernement du côté du sport ? Avec plusieurs fédérations, nous sommes en train de demander un fonds de solidarité dédié au monde du sport. Donc l'impact économique dépend de ces trois paramètres : durée du confinement, prise en main des mesures du gouvernement par les acteurs et mécanique du fonds de solidarité. Ça m’apparaît clair pour essayer de mesurer les impacts."

"Sur les circuits, on mène une réflexion pour être plus rapides à la sortie du confinement, [c'est-à-dire] proposer à l'État un protocole de distanciation, des choses qui permettent de sortir plus facilement du déconfinement parce qu'on aura proposé une métrologie qui permettra une pratique dans un dispositif de distanciation plus important qu'avant."

Ferrari s'associe à MSN pour une chaîne officielle sur Motorsport.tv

Article précédent

Ferrari s'associe à MSN pour une chaîne officielle sur Motorsport.tv

Article suivant

Domenicali : Une opportunité à saisir pour "remodeler" le sport auto

Domenicali : Une opportunité à saisir pour "remodeler" le sport auto
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Endurance , Formule 1 , General , Monoplace
Auteur Fabien Gaillard