Le circuit de Kyalami monte en grade

En mai 2015, le circuit sud-africain a lancé un plan pour la rénovation de ses installations conduisant à une importante transformation mais aussi à une montée en grade lui permettant d’accueillir la plupart des épreuves internationales.

Le circuit de Kyalami monte en grade
Vue aérienne de Kyalami
Salon privé
Terrasse d'observation avant la zone du paddock
Le centre de convention international de Kyalami
Direction de course
Le circuit de Kyalami et ses installations périphériques
Le paddock
Vue aérienne de Kyalami
Zone accueil du centre de conférence

En effet, après une inspection de la FIA, le nouveau circuit, long de 4,522 km, a obtenu le Grade 2 certifiant de son respect d’un certain nombre de standards de sécurité et de qualité. Ce grade lui permet d’accueillir toutes les séries internationales du sport automobile à l’exception très notable de la Formule 1.

L’accueil de la discipline reine exige soit le Grade 1T (pour les essais privés seulement) ou le Grade 1 (Grands Prix). Quoi qu’il en soit, Kyalami est devenu à cette occasion le circuit africain le mieux gradé au monde. S'il veut retrouver la discipline reine du sport automobile, il faudra de nouveaux travaux.

Charlie Whiting, délégué à la sécurité de la FIA, a écrit dans son rapport sur la piste : "Le circuit est incroyable et l’attention aux détails pendant la remise à neuf complète est au-dessus de tout. Je n’ai en conséquence aucune hésitation en recommandant qu’une Licence de circuit de Grade 2 soit délivrée au circuit."

La transformation du tracé qui a accueilli la F1 entre 1967 et 1985 puis de 1992 à 1993 a fait suite à son rachat par Toby Venter, directeur général de Porsche South Africa, pour la somme de 205 millions de rands (environ 12,7 millions d’euros).

En plus de la modification du tracé, rendu à la fois plus rapide et plus sûr, les lieux réservés aux spectateurs ont été améliorés et le circuit accueille aussi un centre de conférence multi-usage et un nouveau complexe pour les stands.

Faisant la part belle à son histoire, Kyalami a donné à quelques unes de ses installations le nom de pilotes légendaires de la Formule 1, dont certains ont gagné sur le tracé situé à 25 km de Johannesburg.

Nous retrouvons pêle-mêle : le Paddock Club Jody Scheckter (vainqueur en 1975 et seul Champion du monde Sud-africain de F1 en 1979), deux salles de réunion portant les noms de Jacky Ickx et David Charlton (six fois Champion d’Afrique du Sud de Formule 1) ainsi que quatre salles de conférence aux noms de Jackie Stewart (vainqueur en 1969 et 1973), Nigel Mansell (vainqueur en 1985 et 1992), Alain Prost (vainqueur en 1982 et 1993) et Niki Lauda (vainqueur en 1976, 1977 et 1984).

partages
commentaires
Troisième médaille et deuxième en or pour Alex Zanardi
Article précédent

Troisième médaille et deuxième en or pour Alex Zanardi

Article suivant

Motorsport.com accroît sa présence internationale avec le lancement de Motorsport.com - INDONESIE

Motorsport.com accroît sa présence internationale avec le lancement de Motorsport.com - INDONESIE
Charger les commentaires