Interview
General Motor Show de Bologne

Melandri : "Avec un an d'expérience, je pourrai faire encore mieux"

Le pilote Ducati a progressé à titre personnel, mais il craint que les règles du WSBK ne jouent en la défaveur du clan de Borgo Panigale l'année prochaine.

Marco Melandri, Ducati Team

Invité sur le stand de Motorsport.com au Motorshow de Bologne, Marco Melandri a dressé un bilan de sa première saison en tant que pilote officiel Ducati en World Superbike, une campagne déjà auréolée par une victoire mais durant laquelle il a aussi rencontré certaines limites qu'il pense pouvoir dépasser l'année prochaine, grâce à l'expérience acquise.

Mais 2018 sera également une saison charnière en matière de règlement, et à l'instar de son coéquipier Melandri craint que les changements récemment annoncés en matière de régime moteur ne jouent encore plus en faveur de Kawasaki, qui pourrait alors avoir les moyens de prolonger la domination exercée depuis trois ans sur la discipline.

Marco Melandri, Ducati Team, vainqueur de la course

Quel regard portes-tu sur ta première saison de pilote Ducati en Championnat du monde Superbike ?

Mon année 2017 chez Ducati a été plus que positive. Après deux ans sans courir, revenir à la compétition en signant 13 podiums en 26 courses, une victoire et une autre qui m'a échappé à trois tours de l'arrivée à cause d'un problème technique, je n'aurais pas pu demander plus. La Ducati est une belle moto, mais pas l'une des plus intuitives ni des plus faciles. Je suis certain qu'avec un an d'expérience en plus, 2018 pourrait être une année plus prolifique. Je me sens bien, j'ai plus conscience de ce que j'ai, d'où il faut que l'on travaille et que l'on progresse. On va essayer d'optimiser les efforts.

Où la Panigale devra-t-elle progresser en 2018 pour rivaliser avec Jonathan Rea et sa Kawasaki ?

Avec le changement de règlement qui abaisse les tours moteur, pour nous, c'est un coup bas. On manque de couple bas dans les tours. En tournant à 2000 tours de moins que les quatre cylindres, nous avons beaucoup à faire pour déplacer la courbe de couple à bas régime. Nous devons changer beaucoup plus souvent les rapports par rapport aux autres. Il sera donc essentiel d'essayer d'avoir un moteur plus "rond".

Où travaillez-vous sur la moto pour essayer de résoudre cela ?

Nous travaillons beaucoup sur la mécanique. Aujourd'hui l'électronique est fondamentale, mais on ne peut qu'enlever de la puissance au moteur là où il en a en trop, mais pas en ajouter là où l'on voudrait en avoir plus. Nous essayons de déplacer mécaniquement le couple à bas régime et de récupérer du grip arrière sur l'angle maximum en milieu de virage.

Marco Melandri, Ducati Team

Ducati a déjà commencé à penser à 2019 avec la Panigale V4. As-tu déjà testé la nouvelle moto ?

J'ai testé la moto de route pour aider l'équipe de développement afin d'avoir des courbes de couple moteur pour tous les utilisateurs de la moto. Le moteur est fantastique. Il a énormément de couple, il est très "rond", il tourne beaucoup. C'est un moteur qu'il nous faudrait pour courir !

Penses-tu que le V4 pourrait être une solide base pour ramener les titres à Borgo Panigale ?

C'est certainement une excellente base pour l'avenir de Ducati. Mais nous sommes actuellement tous concentrés pour que le V2 deux-cylindres parte en retraite avec un résultat important en 2018. C'est notre objectif.

Quand débuteras-tu sur la nouvelle moto ?

Je ne sais pas. On verra entre février et mars, la moto aura déjà pris la piste et si tout fonctionne bien, il faudra ensuite calculer les journées de tests qu'on a en tant que pilotes officiels Superbike et on verra si on arriver à utiliser quelques journées pour le V4.

Quels objectifs te fixes-tu pour 2018 ?

L'objectif est toujours de progresser et d'essayer de gagner. On verra, ça n'est pas toujours possible. On sait que Kawasaki a avec Johnny un package extraordinaire. Le changement de règlement aurait dû les pénaliser mais il semble les avoir avantagés encore plus, alors on verra.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Nelson Piquet étreint par l'émotion lors des Autosport Awards
Article suivant Rovanperä vs Solberg : l'un gagne, l'autre part en tonneaux !

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France