Bagarre à tous les étages pour la finale : Faites vos jeux!

La dernière manche du championnat de rallycross américain, qui aura lieu la nuit prochaine en heure française, déterminera notamment le podium final et le titre Constructeurs.

Si une petite dizaine de pilotes étaient encore en lice pour le titre 2015 du Global Rallycross Championship au début du mois d'octobre en arrivant à La Barbade, théâtre des deux dernières manches disputées, les choses se sont décantées dans les Caraïbes à tel point que les deux représentants du team Volkswagen Andretti Rallycross, Scott Speed et Tanner Foust, se retrouvent face-à-face pour le titre.

Conséquence de la lutte très serrée tout au long de la saison, le podium final du championnat est loin d'être établi. Si Speed ne peut plus terminer au-delà de la 3e place (ce qui avait déjà été son classement en 2014), ils ne sont pas moins de huit pilotes en mesure d'y figurer au terme de la finale de Las Vegas.

Foust, qui compte 36 points de retard sur son équipier, peut encore battre ce dernier pour conquérir ce qui serait son troisième titre. Il a actuellement l'avantage en termes de victoires (trois contre deux). Mais en cas de mauvaise performance de sa part, ils sont quatre à pouvoir le dépasser.

Eriksson et Piquet visent le podium

Longtemps 2e du championnat derrière Ken Block, Sebastian Eriksson peut encore récupérer la place de vice-Champion. Le jeune Suédois de l'équipe Ford Olsbergs MSE (dont un pilote a coiffé la couronne ces quatre dernières années) devra pour cela devancer Foust après les manches qualificatives et le précéder de cinq places en finale. Pas simple, mais jouable. Peut-être.

Également sur une Ford Fiesta mais du SH Racing, Nelson Piquet Jr occupe la 4e place provisoire mais terminer devant Eriksson aurait toutes les chances d'être synonyme pour lui de podium du championnat. Un résultat équivalent à celui détaillé un peu plus haut pour Eriksson pourrait même lui permettre de terminer en dauphin de Scott Speed.

Ken Block (Ford Hoonigan) et Patrik Sandell (Ford Herta) peuvent eux aussi prétendre mathématiquement à cette 2e place mais il leur faudrait obligatoirement s'imposer (en inscrivant, de plus, un maximum de points lors des manches). Steve Arpin (Ford Ganassi) et le Champion 2014 Joni Wiman (équipier d'Eriksson chez Ford Olsbergs) peuvent quant à eux rêver à la 3e marche du podium mais la tâche sera tout aussi ardue de leur côté.

Petite chance de titre pour Volkswagen

La plus belle incertitude concerne peut-être le titre des constructeurs. Ford précède Volkswagen de deux points seulement mais une cinquième victoire consécutive d'une Beetle donnerait à la marque allemande une chance d'être titrée. Elle n'aurait cependant plus son sort entre ses mains puisqu'un pilote Subaru devrait alors obligatoirement terminer devant la première Ford. Un sacré challenge, sachant que celles-ci sont au nombre de huit et pilotées, comme on l'a vu plus haut, par de sacrées pointures.

A propos de cet article
Séries Global Rallycross
Événement Las Vegas
Type d'article Preview
Tags finale, global rallycross, vegas