Button a "beaucoup à apprendre" en rallycross

Le champion du monde 2009 de F1 a tenu à préciser, ce week-end à Miami, qu'il n'avait pas l'intention pour l'instant de se lancer dans une carrière en rallycross.

Jenson Button a pris le volant en test, la semaine dernière, de l'une des Honda Civic Coupe Supercar de l'équipe suédoise OlsbergsMSE. Cette dernière, présente de longue date dans le Global Rallycross Championship américain avec des Ford Fiesta ST, a débuté en 2016 une nouvelle association avec le constructeur japonais, auquel est également lié le Britannique.

Si ce test a pu faire penser à certains observateurs et passionnés que Jenson Button pourrait se lancer dans une carrière en rallycross, et pourquoi pas même en World RX, où OlsbergsMSE est également présent (mais avec des Fiesta, jusqu'en 2016 en tout cas), le Britannique a calmé le jeu dans les heures précédant la Race of Champions de ce week-end à Miami.

Je dois dire, honnêtement, que c'était le meilleur cadeau d'anniversaire qu'on puisse jamais avoir – à part la Race of Champions”, a dit Button, qui a eu 37 ans la semaine dernière et dont le père, John, a couru en rallycross. “Tout le monde pense que je testais pour avancer dans ma carrière en rallycross, mais à la base, je m'entraînais juste pour ce week-end !”

Le champion du monde de F1 2009, qui s'est retiré de la compétition fin 2016 mais reste sous contrat avec McLaren et Honda, semble devoir se diriger vers quelque chose de plus classique pour lui cette saison, toujours avec la marque nippone, notamment dans le championnat GT local.

Je veux avoir une année un peu plus détendue, suivant mes conditions”, a-t-il ajouté. “J'adorerais courir quelque part – il y a une bonne chance que je fasse du Super GT, [et] une course au Japon à Suzuka [les 1000 km]. Et j'aimerais faire un peu de rallycross.”

C'était une expérience géniale, et dans le futur, oui, j'adorerais faire une course. Mais il y a tellement à apprendre.”

Apprendre, toujours apprendre

Et Button, qui a reçu en Floride les conseils du double champion du monde de rallycross, Petter Solberg, d'insister : “J'ai tellement à apprendre... Le truc, c'est que sur du ciment [la piste sur laquelle il a fait son test], je peux faire avec, mais dès qu'on passe dans toute cette poussière – je n'ai aucune idée [de ce qu'il faut faire] !”

Mais c'est ce qui le rend si excitant [le rallycross], et c'est pourquoi je suis resté en F1 – parce qu'il y a toujours plus à apprendre. J'espère que c'est pareil avec le rallycross.”

À Miami, Button avait pour équipier, lors de la Coupe des Nations, David Coulthard, avec lequel il avait piloté une voiture de rallycross il y a quelques années pour un reportage réalisé par BBC Sport. L'occasion de se remémorer un moment apparemment très drôle.

Je n'ai jamais vu personne d'aussi effrayé de toute ma vie que [Coulthard] assis à côté de moi dans une VW Beetle deux roues motrices de 600 chevaux, sur le mouillé à Lydden Hill !”, s'est-il souvenu en riant.

Propos recueillis par Charles Bradley

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Global Rallycross , Formule 1
Pilotes Jenson Button
Type d'article Actualités