Détroit - Piquet veut aller chercher son cadeau d'anniversaire

Pour la seconde année consécutive, Nelson Piquet Jr. dispute ce week-end une (ou plutôt deux) manches du Global Rallycross Championship le jour de son anniversaire. Après s’être classé 3e à Charlotte l’an dernier, le Brésilien, qui fête ses 30 ans aujourd’hui, est à Détroit, où la première des deux manches du week-end aura lieu dans la soirée (à 20 heures, la seconde se déroulant dimanche soir).

Longtemps leader du Championnat la saison dernière avant de s’écrouler lors des dernières courses, Piquet attend toujours de remporter une première finale dans la catégorie Supercar. Et il aimerait clairement le faire enfin à Détroit.

On a vraiment besoin d’en gagner une, c’est le plus important,” dit-il. “Ça fait un moment maintenant que je suis ici, et j’ai signé de nombreuses 2e et 3e places. C’est pourquoi je pense que seule une victoire peut nous satisfaire.”

Les tracés en ville, il connaît

Le propriétaire de SH Racing et patron de Piquet, James Sullivan, a déjà remporté une victoire à Détroit, sur le circuit de Belle Isle, cette année – avec Sébastien Bourdais et le KVSH Racing en IndyCar. Il ne demanderait pas mieux que de doubler la mise avec un premier succès en GRC.

Piquet, premier pilote titré en Formule E il y a un mois, est sans doute le pilote le plus expérimenté du plateau GRC sur les circuits urbains. Et la caractéristique d’un tracé comme celui de Détroit, est qu’on n’y dépasse pas facilement.

C’est clair, les qualifications comptent pour 90% du résultat ici,” dit-il. “Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’endroits pour dépasser – et le tour joker sera très utile pour le faire. Mais les circuits en ville sont quelque chose que je pratique depuis un certain temps maintenant, et je dirais que ça peut être un avantage pour moi.”

Avant tout, éviter les incidents

Actuellement 3e du Championnat derrière Ken Block et la jeune sensation suédoise Sebastian Eriksson, Piquet utilise les mêmes armes que l’année dernière pour être présent dans la course au titre. Après deux derniers rendez-vous calamiteux en 2014 à Los Angeles et Las Vegas, il n’a pour l’instant jamais fini au-delà de la 6e place cette année.

L’essentiel est de rester en piste,” poursuit-il. “Beaucoup de choses se passent. On n’a pas été sur le podium à Daytona car on avait été pris dans des accrochages, et quand on a fini sur le podium, c’est parce qu’on avait pas été pris dans des accrochages.”

On a été un peu trop agressifs lors des finales, on doit essayer d’éviter les incidents.”

Parmi les favoris logiques avec les autres Ford de Block et des deux pilotes Olsbergs MSE, Eriksson et le Champion en titre Joni Wiman (qui court lui aussi toujours après sa première victoire mais aussi un premier résultat probant cette année), Piquet devra aussi surveiller les performantes VW Beetle de l’équipe Andretti Rallycross. Leurs pilotes, Scott Speed et Tanner Foust, ont une revanche à prendre après avoir collectionné les soucis mécaniques lors de la dernière manche et n’avoir ni l’un ni l’autre atteint la finale.

A propos de cet article
Séries Global Rallycross
Pilotes Nelson Piquet Jr.
Type d'article Preview
Tags andretti, block, piquet, rallycross