Esteban Ocon s'impose dans la confusion de la VSC

partages
Esteban Ocon s'impose dans la confusion de la VSC
Par : Benjamin Vinel
22 août 2015 à 16:32

Il l'aura attendu longtemps, depuis son succès de Barcelone : Esteban Ocon s'est imposé avec brio dans a première course du weekend, à Spa-Francorchamps. La voiture de sécurité virtuelle, cependant, ne s'est pas imposée comme une option viable.

Esteban Ocon, ART Grand Prix
Luca Ghiotto, Trident
Antonio Fuoco, Carlin
Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Jimmy Eriksson, Koiranen GP
Matthew Parry, Koiranen GP
Beitske Visser, Trident

B.V., Spa-Francorchamps - Luca Ghiotto s'élançait de la pole position devant Esteban Ocon, Emil Bernstorff et Antonio Fuoco. Initialement troisième sur la grille de départ, Marvin Kirchhofer était pénalisé de trois places pour avoir gêné Matthew Parry en qualifications et est parti de la sixième place... juste devant le Gallois.

Ghiotto a pris un terrible envol, dépassé par Ocon, Bernstorff et Ceccon. Ghiotto a toutefois rapidement repris la troisième place à son compatriote. Deux pilotes ont toutefois connu un départ encore pire : Parry, qui a manqué de caler et qui a perdu dix places, ainsi que Visser, victime du même problème, qui a rétrogradé au dernier rang.

La bataille entre Ghiotto et Ceccon a continué, et les deux hommes se sont accrochés à l'Arrêt de Bus : Ghiotto a légèrement endommagé son aileron avant tandis que Ceccon a subi une crevaison. Le pilote Trident écopera d'une pénalité pour ce contact.

Gros crash pour Mardenborough

C'est au début du troisième tour que Jann Mardenborough a perdu le contrôle de sa Carlin dans le Raidillon, percutant le mur de pneus à très haute vitesse. Sa monoplace était complètement détruite, mais le Britannique semblait être indemne. Il semble clair que sa voiture ne sera pas réparée demain matin. Mardenborough aura connu bien des soucis dans ce virage ce weekend...

 

 

La voiture de sécurité virtuelle est entrée en action. La course a repris un tour plus tard, et Bernstorff a immédiatement attaqué Ocon pour la première place, sans succès. Ghiotto, en revanche, a dépassé le pilote Arden au tour suivant et s'est emparé de la deuxième place.

La huitième place de la course 1 est très convoitée en GP3, synonyme de pole position pour la course. C'est pour cette place que se battaient Seb Morris et Pal Varhaug, et après une légère touchette dans le Raidillon, les deux hommes se sont accrochés aux Combes, tous deux contraints à l'abandon.

À sept tours du but, Ocon menait devant Ghiotto, Bernstorff, Fuoco, Kirchhöfer et Eriksson. Le Suédois était toutefois sous investigation pour départ volé, bien qu'il n'en ait pas tiré avantage. Celis, Bosak, Palou et Tuscher complétaient le top 10.

Confusion sous voiture de sécurité virtuelle

C'est alors que la voiture de sécurité virtuelle a été déployée à nouveau, Beitske Visser s'étant immobilisée sur le bas-côté aux abords de Blanchimont.

Or, le message selon lequel la voiture de sécurité virtuelle allait s'effacer a été mal interprété par Esteban Ocon, qui a mis le pied au plancher avant de freiner brusquement, puis de redémarrer lorsque la course a effectivement repris!

Précisément à ce moment-là, Tuscher a perdu le contrôle de sa Jenzer et est venu percuter la Status de Stuvik, mettant un terme à la course des deux hommes et provoquant le retour de la voiture de sécurité virtuelle après... cinq secondes de course effective!

Le compteur de temps maximal était à zéro lorsque la voiture de sécurité virtuelle s'est effacée, et on pensait donc que les pilotes étaient dans leur dernier tour. Surpris par la fin de la période de VSC, Ghiotto s'est bêtement fait dépasser par Bernstorff pour la deuxième place! Et lorsqu'Ocon a franchi la ligne d'arrivée... la drapeau à damier n'a pas été agité, et les pilotes ont effectué un nouveau tour alors que le compteur était déjà à zéro auparavant!

Ocon s'impose, mais pourrait-il être sanctionné pour sa méprise sous voiture de sécurité? Quoi qu'il en soit, Bernstorff et Kirchhöfer l'accompagnent sur le podium. Fuco et Eriksson complètent le top 5 ; le Suédois a écopé d'un drive through pour départ volé mais n'a pas perdu de temps, puisqu'il l'a purgé sous VSC! Ghiotto est sixième après sa pénalité de cinq secondes, alors que Celis et Palou complètent le top 8 : c'est le jeune Espagnol qui s'élancera de la pole position demain.

Pos Pilote Équipe Tours Temps/Écart
Esteban Ocon ART Grand Prix 15 43'59.187
Emil Bernstorff Arden International 15 1.055
Marvin Kirchhöfer ART Grand Prix 15 5.542
Antonio Fuoco Carlin 15 5.818
Jimmy Eriksson Koiranen GP 15 8.497
Luca Ghiotto Trident 15 9.606
Alfonso Celis ART Grand Prix 15 15.596
Alex Palou Campos Racing 15 18.547
Alex Bosak Arden International 15 23.487
10  Ralph Boschung Jenzer Motorsport 15 23.726
11  Alex Fontana Status Grand Prix 15 24.200
12  Mitch Gilbert Carlin 15 25.817
13  Artur Janosz Trident 15 28.445
14  Zaid Ashkanani Campos Racing 15 30.382
15  Adderly Fong Koiranen GP 15 46.358
Mathéo Tuscher Jenzer Motorsport 11  
Sandy Stuvik Status Grand Prix 11  
Pål Varhaug Jenzer Motorsport 8  
Seb Morris Status Grand Prix 8  
Beitske Visser Trident 7  
Matt Parry Koiranen GP 4  
Jann Mardenborough Carlin 2  
Kevin Ceccon Arden International 1  
Prochain article GP3
Ocon, vainqueur sous investigation, désapprouve la VSC

Article précédent

Ocon, vainqueur sous investigation, désapprouve la VSC

Article suivant

Nouvelle pole position pour Luca Ghiotto

Nouvelle pole position pour Luca Ghiotto

À propos de cet article

Séries GP3
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Esteban Ocon , Luca Ghiotto
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course