GP3 - Pole de Conor Daly à Valence

Les derniers essais de GP3 ont eu l'air de convenir à Conor Daly, qui a décroché la pole position à Valence, dans une séance perturbée par deux drapeaux rouges

Les derniers essais de GP3 ont eu l'air de convenir à Conor Daly, qui a décroché la pole position à Valence, dans une séance perturbée par deux drapeaux rouges.

Le premier, provoqué par Ryan Cullen en début de séance, n'a provoqué qu'un léger délai. La Marussia Manor du pilote Britannique s'est en effet échouée hors-piste, obligeant tous ses camarades à revenir au stand et attendre la reprise.

Daniil Kvyat prenait rapidement le contrôle par la suite au volant de sa MW Arden. Aaro Vainio a ensuite pris la tête, avant d'être imité quelques secondes plus tard par l'ART Grand Prix de Facu Regalia.

Nick Yelloly, qui s'était fait discret jusqu'ici dans la séance, a ensuite pris le meilleur temps pour six milièmes. Celui-ci décrochait le troisième temps mais sera ensuite disqualifié, comme Lewis Williamson, pour non-conformité au règlement technique. Alors que les deux dernières minutes approchaient, les améliorations étaient multiples et laissaient présager d'une lutte intense.

Celle-ci n'aura pas lieu : la Status Grand Prix d'Adderly Fong est venue gâcher la fête. A l'attaque, Fong a provoqué la sortie du drapeau rouge un peu après le cap des 2 minutes restantes. Lors de la reprise, si les pilotes avaient le temps de réaliser une tentative, seul Carlos Sainz a pu améliorer pour prendre la neuvième place.

L'avantage était donc revenu à Conor Daly, qui avait pris la tête en 1:22.329 juste avant l'interruption. En conférence de presse, l'Américain a été questionné sur la part de chance de cette pole.

Je pense qu'il y en a eu”, concède-t-il. “Je ne sais pas quelle était la stratégie de mes concurrents vis-à-vis des pneus, mais je sais que pour nous, nous n'avions plus que cette cartouche. J'avais véritablement prévu de réaliser un autre tour lorsque le drapeau rouge est sorti.

La façon dont on évoluait aurait pu, je pense, nous permettre d'améliorer. Sur le train de pneus précédent, c'était le cas. Qui sait, donc ! Au final, nous avions toujours une marge de deux dixièmes, ce qui était positif. C'était suffisant pour rester en tête à la reprise”, conclut-il.

Chance ou prouesse, rien ne peut le dire même si la frustration de ceux qui n'ont pu améliorer était criante. Elle laisse présager de belles luttes pour la course de demain, qui débutera à 11 heures.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries GP3
Pilotes Carlos Sainz , Facu Regalia , Conor Daly , Adderly Fong , Daniil Kvyat , Lewis Williamson , Nick Yelloly , Aaro Vainio , Ryan Cullen
Équipes Williams , ART Grand Prix
Type d'article Actualités