Guide 2017 - Le plateau GP3 passé au crible

partages
commentaires
Guide 2017 - Le plateau GP3 passé au crible
Par : Benjamin Vinel
10 mai 2017 à 11:01

Créé en 2010, le GP3 Series entame ce week-end sa huitième saison d'existence.

Ce sera la deuxième campagne d'utilisation de la GP3/16, monoplace de 400 ch pour 661 kg. Avec une nouveauté, cependant : l'arrivée du DRS, qui ne va toutefois pas être utilisé de la même manière qu'en Formule 1 et en Formule 2.

Côté calendrier, on passe de neuf meetings à huit seulement, comme c'était le cas de 2010 à 2013. Tous auront lieu aux côtés de la Formule 1, sauf la manche de Jerez de la Frontera, où il n'y aura que la Formule 2 et l'Euroformula Open. Cette manche remplace celle du Grand Prix d'Allemagne, qui a été annulé cette année.

Calendrier GP3 2017

DatesCircuit
12-14 mai  Barcelone
7-9 juillet  Red Bull Ring
14-16 juillet  Silverstone
28-30 juillet  Hungaroring
25-27 août  Spa
1er-3 septembre  Monza
6-8 octobre  Jerez de la Frontera
24-26 novembre  Abu Dhabi

Quant au plateau de pilotes, l'heure est venue de le passer au crible pour vous donner un avant-goût de ce qui vous attend en 2017 !

Note : le nombre d'étoiles affiché pour les pilotes, de 1 à 4, correspond à la cote que nous leur donnons pour la saison à venir selon différents facteurs. Il n'est pas (uniquement) représentatif du talent pur des pilotes.

Diapo
Liste

ART Grand Prix

ART Grand Prix
1/26

Photo de: GP3 Series Media Service

ART Grand Prix est l'écurie incontournable du GP3 Series. En sept ans, le team bourguignon a été sacré six fois chez les équipes, quatre chez les pilotes. De nombreux pilotes de Formule 1 sont passés dans ses rangs : Esteban Gutiérrez, Valtteri Bottas, Alexander Rossi, Esteban Ocon. Après avoir mené Charles Leclerc au titre l'an passé, ART dispose encore une fois d'un quatuor redoutable qui assure déjà sa présence aux avant-postes. En témoignent les essais de pré-saison : les deux seuls pilotes à s'être classés dans le top 5 des trois tests hivernaux sont Jack Aitken et George Russell.

Jack Aitken - 21 ans

Jack Aitken - 21 ans
2/26

Champion des séries Eurocup et Alps en Formule Renault 2.0 en 2015, Jack Aitken a connu des débuts difficiles en GP3, mais sa progression a été fulgurante : il a fini l'intégralité des courses dans le top 5 en deuxième moitié de saison, avec sept podiums à la clé ! Le jeune pilote Renault redouble désormais au sein de l'équipe reconnue comme la meilleure du plateau, ART Grand Prix, et dispose donc de tous les ingrédients nécessaires pour remporter le titre, avec son expérience et son talent.

Nirei Fukuzumi - 20 ans

Nirei Fukuzumi - 20 ans
3/26

L'an passé, Nirei Fukuzumi n'était clairement pas au niveau de ses redoutables coéquipiers chez ART Grand Prix. Il convient toutefois de souligner qu'il s'agissait de la toute première saison du poulain de Honda en Europe. De plus, la régularité était de mise, avec dix arrivées dans les points, et la continuité devrait lui permettre de franchir un cap.

George Russell - 19 ans

George Russell - 19 ans
4/26

Désormais protégé de Mercedes, George Russell a d'autant plus de pression pour obtenir des résultats. Le Champion 2014 de BRDC F4 a connu deux campagnes convaincantes en F3 Europe, sixième en 2015, troisième et meilleur pilote non-Prema l'an passé. ART a mené deux rookies au titre ces deux dernières saisons avec Esteban Ocon et Charles Leclerc ; Russell sera-t-il le troisième d'affilée ?

Anthoine Hubert - 20 ans

Anthoine Hubert - 20 ans
5/26

Convaincant rookie en F3 Europe l'an passé, Anthoine Hubert rejoint le GP3 comme l'ont fait avec succès de nombreux pilotes de F3 récemment. Le Champion 2013 de F4 France, originaire de Lyon, va faire ses débuts en GP3 avec l'équipe considérée comme la meilleure de la discipline et devrait donc jouer les avant-postes.

Arden International

Arden International
6/26

Photo de: GP3 Series Media Service

Tous les ans, l'écurie Arden fait partie des plus solides en GP3 Series. C'est notamment elle qui a remporté le plus de titres chez les pilotes après ART, avec Mitch Evans en 2013 et Daniil Kvyat en 2014. Carlos Sainz est également passé dans ses rangs. L'an dernier, malgré un début de saison poussif, Arden a conclu l'année en fanfare en enregistrant dix podiums dont trois victoires lors des quatre derniers meetings. L'équipe espérera continuer sur cette lancée ; le potentiel du trio de pilotes 2017 paraît néanmoins un peu plus incertain qu'avec Jack Aitken et Jake Dennis l'an passé.

Niko Kari - 17 ans

Niko Kari - 17 ans
7/26

Benjamin du plateau (il est deux semaines plus jeune que Giuliano Alesi !), Niko Kari est également protégé de Red Bull depuis l'an passé. Champion 2015 de SMP F4 en Europe du Nord, Kari s'est avéré suffisamment convaincant en F3 Europe l'an passé pour conserver le soutien de l'impitoyable marque au taureau. Il sera clairement le fer de lance de l'écurie Arden cette année, en espérant qu'il se montrera plus constant qu'en 2016, car le talent est là.

Leonardo Pulcini - 18 ans

Leonardo Pulcini - 18 ans
8/26

Régulièrement aperçu sur le podium lors de sa première saison en monoplace, en F4 Italie il y a trois ans, Leonardo Pulcini évoluait depuis lors en Euroformula Open et a donné un coup de fouet à sa carrière en remportant le titre 2016 de façon dominatrice, avec sept victoires en 16 courses. Le GP3 Series est toutefois un championnat autrement plus relevé, mais nul doute que Pulcini marquera des points.

Steijn Schothorst - 22 ans

Steijn Schothorst - 22 ans
9/26

De quoi Steijn Schothorst est-il capable ? Ce Néerlandais, qui a la particularité d'avoir passé une saison en Renault Sport Trophy avec réussite, était le meilleur pilote Campos l'an dernier au championnat, mais n'a jamais fait mieux que cinquième en course malgré les conseils avisés de son compatriote Giedo van der Garde, ancien pilote de Formule 1. Parviendra-t-il à atteindre le podium grâce à l'expérience désormais engrangée ?

Trident

Trident
10/26

Photo de: GP3 Series Media Service

Si l'écurie Trident peine toujours à attirer les meilleurs pilotes, les performances de Luca Ghiotto et d'Antonio Fuoco ces deux dernières saisons ont montré ce dont la structure transalpine était capable avec un véritable talent au volant. Le quatuor aligné, certes quelque peu hétéroclite, est certainement le plus homogène depuis l'arrivée du team en GP3.

Kevin Jörg - 21 ans

Kevin Jörg - 21 ans
11/26

Dans la famille Renault Sport Academy 2016, je demande la déception. Kevin Jörg n'était clairement pas au niveau des autres protégés du Losange l'an dernier, alors qu'il a montré de bonnes choses par le passé, notamment troisième d'Eurocup FR2.0 en 2015 – mais c'était alors sa troisième saison dans la discipline. Le Suisse n'a pu faire mieux que 14e lors de cette saison de GP3, avec cinq entrées dans les points seulement. Privé du soutien de Renault, Jörg va tenter de remettre sa carrière sur les rails chez Trident.

Giuliano Alesi - 17 ans

Giuliano Alesi - 17 ans
12/26

L'an dernier, pour ses débuts en GP3, Giuliano Alesi a souffert. Mais quoi de plus normal pour un pilote qui s'est retrouvé au volant de cette monoplace de 400 ch après une seule campagne en monoplace, conclue au quatrième rang en F4 France ? Résultat : un seul point à se mettre sous la dent pour le pilote de l'académie Ferrari. Alesi bénéficiera néanmoins de la continuité, puisqu'il reste chez Trident, et devrait être aperçu dans le top 10 bien plus souvent cette saison.

Ryan Tveter - 22 ans

Ryan Tveter - 22 ans
13/26

C'est après une saison et demie en F3 Europe que Ryan Tveter se dirige vers le GP3. Avec une septième place comme meilleur résultat en 2015 et 2016, on peut dire que l'Américain n'a pas vraiment brillé, et compte tenu du fait qu'il n'a pas fait de course en monoplace depuis juillet dernier, la reprise pourrait être difficile.

Dorian Boccolacci - 18 ans

Dorian Boccolacci - 18 ans
14/26

Reculer pour mieux sauter. C'est ce qu'a fait le prometteur Dorian Boccolacci, rétrogradant en Formule Renault 2.0 après une campagne 2015 peu fructueuse en F3 Europe, où il est probablement arrivé trop tôt. Le Cannois a brillé en Eurocup, accrochant le titre de vice-Champion derrière l'intouchable Lando Norris. Malgré son jeune âge, Boccolacci est prêt pour le GP3 et l'a prouvé avec des chronos extrêmement compétitifs lors des essais de pré-saison. La bonne surprise de l'année ?

DAMS

DAMS
15/26

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

Les débuts de DAMS en GP3, l'an passé, ne se sont pas passés comme prévu : le doublé lors des premières qualifications de la saison... mais des résultats qui ont tardé à se concrétiser. Jake Hughes a néanmoins réalisé des performances ponctuelles, et il pourrait y avoir du mieux avec cette année d'expérience, même si le trio de pilotes n'est pas le plus enthousiasmant du plateau.

Santino Ferrucci - 18 ans

Santino Ferrucci - 18 ans
16/26

Pilote de développement Haas, Santino Ferrucci peine pour l'instant à se montrer véritablement digne de la confiance d'une écurie de Formule 1. L'Américain, qui a commencé la monoplace dès 14 ans, n'est pas mauvais pilote, mais a-t-il vraiment ce talent ultime ? Sa saison en demie en F3 Europe et sa première campagne en GP3 n'ont pas abouti à la moindre victoire. Cependant, la continuité avec DAMS lui permettra certainement de franchir un cap cette année.

Tatiana Calderón - 24 ans

Tatiana Calderón - 24 ans
17/26

Comme l'an dernier, Tatiana Calderón est la doyenne du plateau du haut de ses 24 ans. Pilote de développement Sauber, la Colombienne a marqué 29 points en trois saisons de F3 Europe, avant que les deux unités inscrites l'an passé en GP3 ne fassent d'elle la meilleure femme de l'Histoire de la discipline – rappelons que six femmes ont couru en GP3 jusqu'à présent. On ne s'attend pas pour autant à une forte progression cette saison, au vu de ses essais de pré-saison en demi-teinte.

Bruno Baptista - 20 ans

Bruno Baptista - 20 ans
18/26

Champion 2014 de F4 Sudamericana (lors d'une saison où deux pilotes seulement ont disputé toutes les courses !), Bruno Baptista a ensuite rejoint le Vieux Continent à l'âge de 18 ans, mais lors de ses 67 courses disputées dans divers championnats de Formule Renault 2.0 ces deux dernières saisons, le Brésilien n'a jamais fait mieux que sixième. Le GP3 ne va donc pas être facile à aborder.

Jenzer Motorsport

Jenzer Motorsport
19/26

Photo de: GP3 Series Media Service

Il paraît incroyable que l'Histoire de Jenzer Motorsport en GP3 se résume aux performances de Nico Müller, troisième et quatrième du championnat en 2010 et en 2011. L'écurie suisse n'a plus remporté la moindre course depuis les deux victoires de Patric Niederhauser en 2012... mais qui en est responsable, le team ou les pilotes ? L'an passé, arrivé en GP3 en cours de saison, Arjun Maini a signé de nombreuses performances convaincantes et a prouvé qu'il était possible d'avoir de bons résultats avec Jenzer. Cependant, à l'heure où nous écrivons ces lignes, l'équipe n'a que deux pilotes pour 2017, ce qui est loin d'être idéal.

Alessio Lorandi - 18 ans

Alessio Lorandi - 18 ans
20/26

Alessio Lorandi a la particularité de faire partie des trois pilotes qui ont tenté le saut karting/F3 ces dernières années, avec Max Verstappen et Callum Ilott. Malgré les exploits de l'Italien avant le début de sa carrière en monoplace, la transition ne s'est pas faite sans accroc, en témoignent ses 26 points en 33 courses pour sa première campagne en F3 Europe chez Van Amersfoort Racing. La saison suivante ne s'est pas beaucoup mieux passée chez Carlin, en dehors d'une victoire de prestige au Grand Prix de Pau, et Lorandi a jeté l'éponge à mi-saison pour piger en GP3, déjà chez Jenzer, avec des performances très correctes. De quoi envisager 2017 avec plus de sérénité.

Arjun Maini - 19 ans

Arjun Maini - 19 ans
21/26

C'est après 12 courses de la saison 2016 de F3 Europe qu'Arjun Maini a décidé d'abandonner le projet Threebond with T-Sport, avec seulement trois points au compteur, pour rejoindre Jenzer Motorsport en GP3 au pied levé. Bien lui en a pris ! Maini a régulièrement évolué aux avant-postes malgré son manque d'expérience, et peut donc être optimiste pour sa première campagne complète dans la discipline.

Campos Racing

Campos Racing
22/26

Photo de: GP3 Series Media Service

Lanterne rouge en 2016, Campos va tenter de redresser la barre cette saison, mais ce ne sera pas une mince affaire. L'écurie espagnole est la seule à n'aligner aucun redoublant, et ses pilotes accusent un certain manque d'expérience doublé d'un potentiel incertain.

Julien Falchero - 20 ans

Julien Falchero - 20 ans
23/26

Auteur de débuts en monoplace intéressants en se classant vice-Champion du V de V Challenge Monoplace en 2015, Julien Falchero a rejoint les championnats Eurocup et NEC en Formule Renault 2.0 l'an passé, toutefois sans grand succès, avec une sixième place pour meilleur résultat en 30 courses. Le natif de Valence n'aura pas la tâche facile en GP3 avec Campos. Il est même le seul pilote à s'être classé hors du top 15 lors des trois tests de pré-saison.

Raoul Hyman - 21 ans

Raoul Hyman - 21 ans
24/26

Troisième de BRDC F4 en 2014, Raoul Hyman n'avait pas de programme de course l'an passé : le Sud-Africain n'a participé qu'à un meeting de F3 Europe et un autre de British F3 en début de saison. Voilà donc plus d'un an que Hyman n'a pas couru en monoplace, mais étonnamment, cela ne semble pas l'handicaper : il s'est classé dans le top 6 des trois tests de pré-saison. Espérons pour lui qu'il parviendra à concrétiser ces belles promesses.

Marcos Siebert - 21 ans

Marcos Siebert - 21 ans
25/26

Marcos Siebert est principalement connu pour avoir battu Mick Schumacher dans la lutte pour le titre de F4 Italie 2016 après une carrière à la trajectoire peu conventionnelle, puisqu'après deux ans en Formula Metropolitana dans son Argentine natale, il a rejoint la Formule Renault 2.0 avant de redescendre à l'échelon F4 pendant deux ans. Il est clair que le GP3 ne va pas être facile à négocier depuis un championnat comme la F4 ; on l'a vu avec Giuliano Alesi l'an passé.

L'avis du Champion en titre, Charles Leclerc

L'avis du Champion en titre, Charles Leclerc
26/26

Photo de: LAT Images

Les quatre pilotes ART sont extrêmement rapides, et je pense qu'il sont très complémentaires, parce qu'ils ont un peu de tout. George Russell est le gars super talentueux ; Anthoine Hubert et Jack Aitken sont très travailleurs, tandis que Nirei Fukuzumi est également un grand talent. Dans les bonnes conditions, il peut être très rapide. Ces quatre-là seront de vrais candidats au titre.

En ce qui concerne Trident, je pense que Dorian Boccolacci est vraiment rapide, mais je ne suis pas certain de sa constance. Il a prouvé qu'il pouvait être régulier, mais il n'a jamais vraiment eu la voiture pour remporter un titre. Cette année, il a l'une des meilleures voitures sur la grille, donc il faudra voir comment il gère la pression, mais il fera partie des candidats au titre, car il est très talentueux à mon avis.

Niko Kari peut également être très rapide, mais je dirais qu'il sera plus dangereux en course qu'en qualifications. Je pense vraiment que si Arden entame la saison comme ils ont fini la précédente, ils seront de sérieux candidats au titre.

Mon top 3 pour 2017 ? George Russell, Jack Aitken, Niko Kari.

Article suivant
L'usage du DRS sera restreint en GP3

Article précédent

L'usage du DRS sera restreint en GP3

Article suivant

Calderón a moins de pression en GP3 grâce à Sauber

Calderón a moins de pression en GP3 grâce à Sauber
Charger les commentaires