SRO annonce une nouvelle série GT française, et met la FFSA au pied du mur

Au lendemain de l'ouverture de la saison du GT Tour, avec seulement neuf voitures au départ donc cinq voitures GT, la société SRO, promoteur des Blancpain Series, annonce son projet de série GT centrée sur l'Hexagone dès 2017.

SRO annonce une nouvelle série GT française, et met la FFSA au pied du mur

La société de Stéphane Ratel, qui gérait le championnat de France FFSA GT de 1998 à 2010 avant de passer le flambeau à Oreca, qui a repris la série sous le label GT Tour, n'a pas manqué de réagir après les débuts plus que chaotiques de l'édition 2016 à Nogaro.

"SRO Motorsports Group, qui a managé avec succès le Championnat de France FFSA GT de 1998 à 2010 avec en moyenne 38 voitures / saison dont 29 au départ de la 1ère course à Nogaro en 2010, se désole de la situation du Championnat de France FFSA GT", déclaré SRO dans un communiqué.

Les craintes de l'hiver se sont en effet avérées avec seulement cinq voitures GT au départ, un maigrissime plateau péniblement complété par quatre prototypes LMP3, une catégorie introduite cette année par Oreca.

Une série 100% GT centrée sur la France en 2017. Elle sera inscrite au calendrier de la FIA comme championnat international avec 5 épreuves en France, 1 au Portugal et 1 en Espagne.

Communiqué SRO

Ainsi, SRO s'engouffre dans la brèche en annonçant "Le lancement d’une série 100% GT centrée sur la France en 2017. Elle sera inscrite au calendrier de la FIA comme championnat international avec cinq épreuves en France, une au Portugal et une en Espagne".

"Néanmoins, si la FFSA le souhaitait, SRO Motorsports Group aurait plaisir et motivation à collaborer avec elle au renouveau du Championnat national sur la base de ce nouveau concept", continue le communiqué SRO.

Il est également indiqué que les détails de ce championnat seront communiqués dans le cadre des 24 Heures de Spa, en juillet prochain.

On rappellera que la course 1 de Nogaro a été remportée par la Ligier JS P3 du Duqueine Engineering (Sancinena/Simonet/Dumez), alors que la Ferrari 458 CMR by Sport Garage (Ayari/Tardif/Pasquali) s'est imposée en GT. Sancinena, Simonet et Dumez ont récidivé le lendemain en LMP3, alors que Santamato, Brandela et Lamic se sont imposés en GT sur l'autre 458 du CMR by Sport Garage. 

partages
commentaires
Le GT Tour reprend ses droits ce weekend à Nogaro

Article précédent

Le GT Tour reprend ses droits ce weekend à Nogaro

Article suivant

ORECA "abasourdi" par les critiques de la FFSA

ORECA "abasourdi" par les critiques de la FFSA
Charger les commentaires