Kevin Estre - Macao, quel circuit!

Alors qu’il s’apprête à défendre les couleurs de McLaren lors de la première édition de la coupe du monde de GT ce week-end, Kevin Estre ne cachait pas son enthousiasme après avoir découvert l’incomparable circuit de Macao.

6,2 km entre les rails de sécurité, une alternance de tronçons ultrarapides le long du port (avec des vitesses avoisinant les 250 km/h), d’autres portions sinueuses et étroites dans le haut de la ville, des montées, des descentes, des virages en aveugle : le circuit urbain de Macao fait partie des circuits les plus réputés au monde, au même titre que la Nordschleife du Nürburgring ou Spa.

Malgré une expérience déjà conséquente en GT, Kevin Estre découvrira, à 27 ans, le redoutable circuit de l’ancienne colonie portugaise. Appelé par McLaren pour piloter l’une des trois 650S GT3 – aux côtés du local André Couto et du Portugais Álvaro Parente -, le pilote lyonnais rêve de décrocher son premier trophée mondial au milieu des plus grands spécialistes de la discipline.

C’est déjà assez impressionnant en minibus, alors je m’attends à un sacré challenge.

Kevin Estre.

Mais il aura également le désavantage de découvrir le circuit, au contraire de la plupart de ses adversaires. Un circuit qu’il a pu appréhender une première fois en début de semaine en… minibus. "Quel circuit !", s’enthousiasme-t-il. "C’est déjà assez impressionnant en minibus, alors je m’attends à un sacré challenge. Le circuit correspond aux vidéos que j’ai déjà visionné, mais son côté vallonné est en revanche plus prononcé que ce que j’imaginais".

"C’est également très étroit à certains endroits, en haut du deuxième secteur, avec un incroyable enchaînement de virages en aveugle", poursuit-il. "Je comprends donc pourquoi les dépassements sont interdits dans cette partie. Et puis il y a la partie basse, avec la ligne droite, très longue et large. C’est un circuit très différent de ce à quoi je suis habitué. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, cela dépendra de ma capacité d’adaptation, mais plusieurs de mes rivaux auront un avantage, ayant déjà couru ici".

"Je vais monter en rythme progressivement pour éviter de faire une erreur dans les premiers tours et me laisser beaucoup de roulage sur cette piste pour prendre mes marques", conclut Estre. "J’espère qu’il n’y aura pas trop de drapeaux rouges durant les essais libres. Je suis excité et impatient mais je dois apprendre le circuit et travailler très vite. Deux séances d’une demi-heure, ce n’est pas beaucoup. Cela ne m’inquiète pas, mais la concentration sera cruciale".

Kevin Estre n’a guère la faveur des pronostics, mais il compte bien jouer sa chance à fond. Et, surtout, tout est possible à Macao.

A propos de cet article
Séries GT
Événement Coupe du Monde GT : Macao
Circuit Circuito da Guia
Pilotes Kévin Estre
Type d'article Preview
Tags kevin estre, macao, mclaren 650s