Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix
Prime
GT Nostalgie

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

Par :

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

Préférez-vous la McLaren F1 GTR ou la Panoz GTR-1 ? On se souvient aujourd'hui avec beaucoup d'émotion de ces deux autos des années 90, mais avant de se lancer à l'assaut du championnat FIA GT en 1997, vous n'auriez probablement pas réfléchi à deux fois pour faire votre choix. 

David Brabham était en quelque sorte dans cette situation, devant une décision a priori facile à prendre. La version à empattement court de la McLaren F1 de Gordon Murray venait de remporter le championnat BPR Global GT Series en 1995 et 1996, tandis que Brabham avait conquis le titre en ALL-Japan GT avec John Nielsen au volant de la McLaren du Team Lark. La Panoz, elle, n'avait pas le moteur au "bon endroit"... "Je me souviens avoir lu un article dans Autosport au sujet de ce moteur avant en GT", confie Brabham. "Je me suis dit : 'Mon père a montré à tout le monde que le moteur devait être à l'arrière. Je n'en piloterai jamais une'."

partages
commentaires
Disparition de Nino Vaccarella, vainqueur au Mans en 1964
Article précédent

Disparition de Nino Vaccarella, vainqueur au Mans en 1964

Article suivant

Ogier ouvert à un baquet en LMP2 ou en GT pour préparer Le Mans

Ogier ouvert à un baquet en LMP2 ou en GT pour préparer Le Mans
Charger les commentaires