Une victoire pleine d’émotion pour Audi WRT à Sepang

L’Audi R8 LMS de Laurens Vanthoor, Stéphane Ortelli et Stuart Leonard a remporté les 12 Heures de Sepang à l’issue d’une épreuve fortement perturbée par la pluie.

C’est la Ferrari de l’équipe Clearwater emmenée par Gianmaria Bruni, James Calado, Matt Griffin et Weng Sun Mok qui s’était élancée de la pole position. Mais la F458, vainqueur des deux dernières éditions à Sepang, perdait tout espoir de hat trick lorsque Bruni était victime d’un accrochage en début de course en prenant un tour à une Lotus, ce qui endommageait sa suspension et mettait un terme à sa course.

L’incident permettait à l’Audi du Team Phoenix, pilotée par Markus Winkelhock, Nicki Thiim et Niki Mayr-Melnof, de récupérer la première place, avant qu’un violent orage ne s’abatte sur le circuit malaisien, contraignant les organisateurs à interrompre l’épreuve. La course reprenait ses droits après presque deux heures, mais un nouvel orage ne laissait pas d’autre choix que de stopper une nouvelle fois la course, pour deux heures supplémentaires!

La course reprenait derrière la voiture de sécurité pendant… une heure, et les concurrents étaient enfin libérés alors que deux heures restaient à l’horloge. Winkelhock ne pouvait résister à l’Audi WRT de Laurens Vanthoor, qui se portait en tête à son tour.

L’autre Audi WRT, alors pilotée par Christopher Mies, prenait brièvement la tête à la faveur d’un changement de pneu, mais Vanthoor reprenait son bien dans la dernière heure.

Le pilote belge s’imposait ainsi avec un peu plus de huit secondes d’avance sur la voiture sœur de Christopher Mies, Christopher Haase et Enzo Ide, alors que le podium était complété par une autre Audi, celle du Team Phoenix avec Winkelhock, Thiim et Mayr-Melnof.

Laurens Vanthoor décroche ainsi une victoire importante, alors que le pilote belge effectuait son retour à la compétition après plusieurs semaines de convalescence, après son terrible accident à Misano qui l’avait empêché de disputer la finale du Blancpain Sprint à Zandvoort, mais aussi la Coupe du Monde de GT à Macao. Victoire pleine d’émotion également pour Stéphane Ortelli, qui a annoncé son départ de l’équipe Audi WRT à l’issue de cette course, après plusieurs années de collaboration ponctuées de succès.

La quatrième place a été décrochée par la McLaren 650s de Alvaro Parente, Andrea Caldarelli, Andrew Watson et Hiroshi Hamaguchi. Pour ses débuts en tant que pilote officiel Bentley, Vincent Abril conclut l’épreuve en 6e position en compagnie de Guy Smith et Vincent Abril, derrière l’autre Continental GT3 officielle menée par Andy Soucek, Maximilian Buhk et Maxime Soulet.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries GT
Pilotes Stéphane Ortelli , Laurens Vanthoor , Stuart Leonard
Type d'article Résumé de course
Tags audi, ortelli, vanthoor, wrt