Alonso : À Daytona, une ambiance qui serait "impensable" en F1

partages
commentaires
Alonso : À Daytona, une ambiance qui serait "impensable" en F1
Par :
23 janv. 2019 à 08:40

Quelques semaines après avoir mis de côté sa carrière en Formule 1, Fernando Alonso va disputer sa première course de l'année 2019. Direction Daytona, pour une nouvelle participation au double tour d'horloge floridien.

Fernando Alonso disputera ce week-end les 24 Heures de Daytona pour la deuxième fois consécutive. Cette fois-ci, l'Espagnol entend jouer la victoire au volant d'un prototype DPi Cadillac du Wayne Taylor Racing. Le tout dans une ambiance très particulière qu'il est ravi de revivre, loin des standards de la Formule 1.

En Floride, Alonso se réjouit déjà de l'accueil réservé par les fans et de l'ouverture d'esprit si propre à l'Endurance. Dans un paddock loin d'être aseptisé comme il peut l'être dans d'autres disciplines, la réalité des dernières années change.

Lire aussi :

"Il y a eu de beaux moments l'année dernière, et déjà cette année, avec même des enfants qui montaient dans la voiture !" raconte Alonso pour dépeindre l'ambiance de Daytona. "Ils sont vraiment proches des équipes, des pilotes, des voitures. Ils peuvent même toucher la voiture s'ils le veulent. C'est quelque chose d'impensable en Formule 1 ou en Europe. Je pense que c'est le côté sympa de cette ambiance et de cette course. Je sais que ce sera encore plus énorme avec tous les fans ici, comme ils seront proches de la voie des stands également."

"Lorsque l'on monte dans la voiture, on signe encore des autographes et on prend même des photos en étant casqué, en attendant que la voiture arrive dans la voie des stands. Parfois, il faut leur dire que l'on est dans un moment crucial et qu'il faut être prêt à sauter dans la voiture. Mais en même temps, si on accepte et que l'on aime ça, c'est une épreuve très sympa avec une belle émotion en voyant toute la passion qui se dégage des fans lorsqu'ils voient les voitures." 

Sur ce point, Alonso a visiblement évolué. On se souvient que lors de sa découverte du WEC en 2018, il n'avait pas forcément apprécié l'aspect plus ouvert du paddock. "Je pense préférer le système F1, les accès au paddock sont davantage sous contrôle", confiait-il en mai dernier"En WEC, l'accès libre était un peu trop à mon goût, c'était stressant par moment."

Fernando Alonso, United Autosports avec des fans

Après des essais satisfaisants au début du mois, Alonso nourrit de grandes ambitions à Daytona. L'Espagnol se montre prudent face à l'incertitude de l'Endurance, mais l'équipage qu'il forme avec Kamui Kobayashi, Jordan Taylor et Renger van der Zande ne peut échapper à l'étiquette de favori.

"Je me sens vraiment dans une bien meilleure situation que l'an dernier", reconnaît Alonso, qui avait roulé en LMP2 en 2018. "L'année dernière, c'était ma première course d'Endurance aux États-Unis, ma première expérience dans un cockpit fermé. Cette année, je suis prêt à prendre un peu plus de plaisir et à utiliser également l'expérience de ma première saison en WEC." 

"Tout est bien plus ouvert que lorsque l'on court en Europe. L'objectif cette année est vraiment d'être plus compétitif en piste, et je suis heureux. Je suis certain qu'avec Konica Minolta Cadillac et le Wayne Taylor Racing, nous pouvons nous retrouver dans cette position."

Article suivant
Ford évalue son avenir sportif, la Formule E sur la table

Article précédent

Ford évalue son avenir sportif, la Formule E sur la table

Article suivant

Les 24 Heures de Daytona interrompues après le show Alonso

Les 24 Heures de Daytona interrompues après le show Alonso
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , IMSA
Événement 24H de Daytona
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes Wayne Taylor Racing
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu