Moteur installé sur la BMW LMDh, premier roulage en vue

BMW a franchi une étape importante en bouclant l'intégration du moteur qui équipera son prototype M Hybrid V8. Les premiers tours de roue sont prévus pour la fin du mois.

Moteur installé sur la BMW LMDh, premier roulage en vue
Charger le lecteur audio

BMW poursuit les préparatifs de son retour en prototype et a démarré à la fin du mois dernier le moteur de sa LMDh pour la première fois. Le BMW M Hybrid V8 sera propulsée par un bloc basé sur le P66/1 qu'utilisait la marque bavaroise en DTM avant le changement de réglementation survenu l'an passé. Baptisé P66/3 après deux restructurations successives, ce moteur est désormais installé dans le châssis conçu par Dallara, avec toujours les 24 Heures de Daytona en janvier 2023 comme point de mire pour une entrée en compétition. 

Ce moteur développent environ 640 ch sera couplé au système hybride standard commun à tous les prototypes LMDh et la prochaine phase décisive ne sera rien d'autre que les premiers tours de roue lors d'un shakedown qui approche désormais à grands pas. BMW tenait à utiliser un moteur existant et a identifié le meilleur groupe propulseur à sa disposition pour être ensuite exploité en Endurance, avec des critères à prendre en compte tels qu'un planning de développement contraint et la nécessité de contenir les dépenses. Le P66/1 a roulé en compétition en 2017 et 2018 avec la BMW M4 DTM. 

Le moteur P66/3 de la BMW M Hybrid V8.

Le moteur P66/3 de la BMW M Hybrid V8.

"Pendant la phase d'évaluation, nous avons aussi étudié le moteur quatre cylindres turbo P48 de la BMW M4 DTM et le huit cylindres turbo P63 de la BMW M8 GTE, mais de potentiels problèmes de longévité pour le P48, et de poids pour le P63, constituaient des points négatifs", explique Ulrich Schulz, directeur du département moteur de BMW M Motorsport. "C'est un plus énorme que nous ayons pu utiliser des matériaux existants tels que l'acier et l'aluminium, issus de l'expérience de BMW en Formule 1, pour la base du moteur, ainsi que pour des composants comme les arbres, les carters et les petites pièces. Cela nous a permis d'économiser du temps et beaucoup d'argent, et donc d'être efficaces."

"L'efficacité est un facteur essentiel pour ce projet car nous avons un laps de temps très court entre le début du projet et la première apparition en course, à Daytona en 2023. Convertir le moteur atmosphérique P66/1 en un bloc biturbo et fonctionnant avec un système hybride était très complexe. Grâce à l'expertise, à l'excellente collaboration et à la grande motivation de tous les départements, nous avons réussi à démarrer un bloc complet il y a quelques semaines seulement. Nous avons désormais le sentiment que rien ne s'oppose aux essais en piste."

BMW prévoit désormais de mettre son nouveau prototype en piste dès la fin du mois de juillet, sur le circuit italien de Varano, avant d'entamer la phase d'essais et de développement intensive à proprement parler. Le programme du constructeur allemand sera axé sur le championnat IMSA, sans que l'on sache si une invitation aux 24 Heures du Mans sera sollicitée. 

Lire aussi :
partages
commentaires

Cadillac sur le point de finaliser son line-up 2023 pour le WEC et l'IMSA

La Cadillac LMDh poursuit son déverminage