Corvette reste optimiste malgré des qualifications difficiles

Les pilotes Corvette Oliver Gavin et Jan Magnussen relativisent les contre-performances des C7.R lors des qualifications en vue des 24 Heures de Daytona.

Corvette reste optimiste malgré des qualifications difficiles
#3 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R : Antonio Garcia, Jan Magnussen, Mike Rockenfeller
Troisième place du GTLM : #3 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R: Jan Magnussen, Antonio Garcia
#3 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R : Antonio Garcia, Jan Magnussen, Mike Rockenfeller
Oliver Gavin
#4 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R : Oliver Gavin, Tommy Milner, Marcel Fässler
#3 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R : Antonio Garcia, Jan Magnussen, Mike Rockenfeller
#4 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R : Oliver Gavin, Tommy Milner, Marcel Fässler

Sixième et huitième seulement de la catégorie GTLM sur une piste totalement détrempée, les deux hommes sont convaincus que le potentiel de la nouvelle Corvette C7.R n'a guère été entrevu lors de cette courte séance, alors que la marque américaine arrive aux 24 heures de Daytona en tant que tenante du titre. Ainsi, avec l'amélioration des conditions météo pour la course, et sur la longueur de l'épreuve, le Britannique et le Danois considèrent ces résultats en qualifications peu significatifs.

"Les conditions étaient terribles", explique ainsi Oliver Gavin. "La piste en qualifications était aussi mauvaise qu'elle le fut durant toute la journée. La plupart du temps, boucler un tour était une histoire de chance. J'étais frustré de ne pouvoir effectuer un tour digne de ce nom, mais c'est comme ça. C'est une course de 24 heures, et les conditions seront meilleures ce week-end. On va de l'avant."

Les conditions étaient loin d'être parfaites, mais nous disposons d'une très bonne Corvette.

Jan Magnussen.

"[Les qualifications] n'étaient pas idéales dans plusieurs domaines", renchérit Jan Magnussen. "Nous avons eu un problème avec le désembuage du pare-brise, ce qui m'a empêché de prendre la piste lorsqu'elle était sensiblement meilleure."

"Les conditions étaient loin d'être parfaites, mais nous disposons d'une très bonne Corvette", poursuit le père de Kevin Magnussen. "C'est une course longue, et nous avons déjà eu beaucoup de succès dans les course d'endurance. Nous serons performants."

Magnussen a d'ailleurs signé le meilleur temps absolu lors de la dernière séance d'essais libres, disputée juste après les qualifications, sur une piste également détrempée.

L'an passé, Corvette Racing avait terminé premier et troisième en GTLM des 24 Heures de Daytona. Jan Magnussen fera équipe avec Antonio Garcia et le pilote DTM Mike Rockenfeller sur la Corvette n°3, alors qu'Oliver Gavin sera épaulé par Tommy Milner et Marcel Fässler sur la n°4.

partages
commentaires
À Daytona, "Ford arrive sur la pointe des pieds"

Article précédent

À Daytona, "Ford arrive sur la pointe des pieds"

Article suivant

Lexus confirme son arrivée en GTD avec Pruett et Karam

Lexus confirme son arrivée en GTD avec Pruett et Karam
Charger les commentaires