En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023

General Motors devrait "bientôt" annoncer la suite qui sera donnée aux engagements de Cadillac et Corvette en Endurance.

En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023

General Motors ne se précipite pas. Le groupe américain n'a pas encore dévoilé ses intentions pour ses futurs programmes sportifs en Endurance, aussi bien en prototype qu'en GT, mais une annonce ne devrait désormais plus trop tarder. Sans fixer de date butoir, Laura Wontrop Klauser, directrice du programme sportif de GM, a promis de donner "bientôt" des nouvelles. Et a priori, elles devraient être positives.

À l'heure actuelle, le groupe est représenté dans le championnat nord-américain IMSA à plusieurs niveaux, en DPi avec Cadillac et en GT avec Corvette, qui fait également des apparitions régulières en WEC ou aux 24 Heures du Mans.

Lire aussi :

"Nous espérons avoir bientôt une réponse définitive quant à ce qui se passera en prototypes", explique Laura Wontrop Klauser à Motorsport.com. "Il y a eu beaucoup de travail en coulisses, beaucoup de gens à voir, beaucoup de gens avec qui conclure des accords avant que nous puissions annoncer l'une ou l'autre chose, que nous soyons sûrs de tous être sur la même longueur d'onde. Malheureusement, nous n'y sommes pas encore parvenus."

Il se dit que General Motors pourrait profiter des 24 Heures du Mans, qui auront lieu en août prochain, pour faire des annonces, mais Laura Wontrop Klauser refuse de confirmer un tel scénario : "Il y a beaucoup de rumeurs qui circulent… Mais j'hésite à m'engager car en interne, il y a eu énormément de discussions quant à la date à laquelle nous pourrions faire une annonce, et cette date a évolué".

En prototype, l'une des éventualités serait de voir GM conserver l'implication de la marque Cadillac et de s'engager avec une auto répondant à la réglementation LMDh ou Hypercar. La première solution serait évidemment plus accommodante, y compris pour l'IMSA qui s'épargnerait ainsi un difficile travail d'équivalence. Cet engagement permettrait en tout cas d'envisager un passage en Europe, si GM venait à en éprouver le souhait, puisque la réglementation LMDh est le fruit d'une convergence voulue entre ACO et IMSA permettant à des constructeurs de s'engager en WEC ou aux États-Unis avec la même auto.

Par ailleurs, la disparition outre-Atlantique de la catégorie GTLM pour laisser place au GTD/GT3 devrait quant à elle ouvrir la voie à un programme client exploitant la Corvette C8.R.

"Nous travaillons encore sur nos projets", assure Klauser. "Nous rassemblons petit à petit les informations sur les options possibles. L'IMSA a clarifié la situation entre GTD Pro et GTD, et c'est maintenant à nous de choisir ce que nous allons faire. La bonne nouvelle, c'est que nous avons travaillé main dans la main avec l'IMSA tout au long de ce processus pour que nous ayons des voitures dans le championnat si ça a du sens, et nous pouvons étudier un avenir qui inclut du GT3 client."

Propos recueillis par David Malsher

partages
commentaires
Porsche et Audi confirment leur partenaire châssis en LMDh

Article précédent

Porsche et Audi confirment leur partenaire châssis en LMDh

Article suivant

BMW va faire son grand retour en prototype !

BMW va faire son grand retour en prototype !
Charger les commentaires