Le Wayne Taylor Racing dévoile la livrée de sa Cadillac DPi

partages
commentaires
Le Wayne Taylor Racing dévoile la livrée de sa Cadillac DPi
Par : Emmanuel Rolland
14 déc. 2016 à 16:05

La Cadillac DPi-VR de l'équipe affiche ses couleurs avant d'aborder la session de test de décembre en vue des 24 Heures de Daytona.

Wayne Taylor Racing Cadillac DPi-V.R
Wayne Taylor Racing Cadillac DPi-V.R
Ricky Taylor, Wayne Taylor Racing
Jordan Taylor, Wayne Taylor Racing
Jeff Gordon, Wayne Taylor Racing
The Cadillac DPi-V.R
The Cadillac DPi-V.R
The Cadillac DPi-V.R

Après une batterie de tests privés durant l'automne, c'est l'heure du verdict de la piste et de la confrontation à la concurrence pour la nouvelle Cadillac DPi-VR. Une première échéance importante à la fois pour Cadillac, pour Dallara (qui a produit le prototype) ainsi que pour le Wayne Taylor Racing.

"Je suis vraiment impressionné par ce que nous avons déjà vu en piste", commente Wayne Taylor. "C'est une voiture qui nous fait sentir que nous pouvons déjà gagner un championnat avec elle, et nous pouvons peut-être nous occuper de ce travail inachevé, tôt ou tard".

"La voiture offre une expérience totalement différente de ce que j'ai déjà connu dans ma carrière", ajoute Ricky Taylor, l'un des fils de Wayne Taylor et pilote de la Cadillac de l'équipe cette année en IMSA. "Même si je la compare à la Morgan LMP2 que j'ai pilotée au Mans il y a quelques années, cette voiture est bien plus légère".

"La voiture génère des appuis aérodynamiques d'une manière complètement différente, et donne au pilote beaucoup de confiance dans les virages rapides".

"Tout le monde chez Dallara, Cadillac, et au Wayne Taylor Racing a mis beaucoup d'efforts dans ce projet, j'ai donc hâte d'être de retour en piste et de voir où nous allons nous situer face aux autres".

Jordan Taylor, qui fera équipe avec son frère Ricky cette nouvelle saison encore, se montre tout aussi enthousiaste. "Nous sommes monté en rythme à chaque fois que nous testions alors que nous travaillions dur sur la voiture pour voir comment elle réagissait dans différentes situations. C'est vraiment une voiture très différente de ce que j'ai pu connaître".

"Le DP que nous pilotions était gros, lourd, et il était très nerveux. Le Cadillac DPi-VR est beaucoup plus basé sur l'aérodynamique, comme une voiture LMP2. Du point de vue du pilotage, il se comporte différemment, et nous passons de ce fait pas mal de temps à essayer d'être à l'aise. C'était également un gros effort de la part de l'équipe pour comprendre comment cela fonctionne".

À Daytona, les frères Taylor seront épaulés par Max Angelelli, mais aussi par Jeff Gordon, l'ancien champion NASCAR qui fera là son retour sur le double tour d'horloge floridien après son expérience de 2007.

"C'était génial d'être de retour au volant d'une voiture qui dispose de ce type d'aéro et de freinage", se réjouit Gordon après son premier galop d'essai au volant de la DPi-VR. "Je n'ai plus ressenti ce genre de sensations depuis que j'ai piloté la Formule 1 à Indianapolis en 2003".

"La Cadillac DPi-VR est une voiture magnifique", poursuit Gordon. "J'ai apprécié de travailler avec Ricky, Jordan, Max et Wayne et toute l'équipe lorsque je me suis mis dans mon siège, pris de la vitesse et essayer d'être à l'aise".

"Cela fait un moment que je ne suis plus venu sur le circuit routier [de Daytona] et bien évidemment les voitures, la technologie et les vitesses ont évolué depuis. Je suis impatient de rouler ici avec la voiture et de monter en régime".

Outre le Wayne Taylor Racing, l'équipe Action Express Racing alignera également deux DPi-VR à Daytona et dans l'intégralité du championnat IMSA.

Propos recueillis par David Malsher

Article suivant
La nouvelle Riley Mk. 30 LMP2 a pris la piste

Article précédent

La nouvelle Riley Mk. 30 LMP2 a pris la piste

Article suivant

ESM confirme ses pilotes : Hartley et Senna à Daytona

ESM confirme ses pilotes : Hartley et Senna à Daytona
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IMSA
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités