L’IMSA veut freiner les performances des GT3 pour 2016

partages
L’IMSA veut freiner les performances des GT3 pour 2016
Par : Emmanuel Rolland
8 nov. 2015 à 11:30

L’IMSA, organisatrice du WeatherTech Sportscar Championship (ex-TUSCC), s’apprête à prendre des mesures pour ralentir les voitures de la catégorie GTD, afin de conserver un écart de performances avec celles du GTLM.

Lexus RC F GT3
#19 GRT Grasser Racing Team Lamborghini Huracan : Andrew Palmer, Fabio Babini, Jeroen Mul
La Ferrari 488 GT3
Lexus RC F GT3
#19 GRT Grasser Racing Team Lamborghini Huracan: Alberto Di Folco, Jeroen Mul
La F488 GT3 en détails

Le championnat d’endurance américain est composé, outre d’une classe Prototype (qui rassemble des Daytona Prototypes et les P2), d’une classe PC (Oreca FLM09) ainsi que de deux classes GT. Le GTLM (ancienne classe GT de l’ALMS) inclut des voitures de réglementation proche du GTE de l’ACO, alors que la catégorie GTD provient de l’ancienne classe GT de l’ancien Grand-Am.

Si le GTD était jusqu’ici calqué sur une réglementation GT3 adaptée à la sauce américaine, 2016 verra la catégorie adopter la réglementation GT3 telle qu’elle existe partout dans le monde.

Dès lors, les organisateurs américains auront pour mission de conserver l’écart de performance entre le GTLM, qui se veut la catégorie phare du GT US, et le GTD. "Nous avions un écart de 4 à 5% [sur un tour] entre les GTLM et les GTD en 2015", a expliqué Geoff Carter, directeur du comité technique de l’IMSA, au site racer.com. "Les GT3 sont développées pour être plus rapides que les GTE, nous travaillons donc à réduire la vitesse des GT3 pour maintenir un écart de 4%".

Pour ce faire, l’IMSA s’apprête à réduire la puissance des voitures (via leur bride d’admission), ainsi qu’à les alourdir. Ces mesures seront testées à partir des premiers tests de préparation à la saison 2016, les 17 et 18 novembre.

Parmi les voitures déjà confirmées pour intégrer la catégorie GTD en 2016, on citera les nouvelles Lexus RC F GT3, Lamborghini Huracan GT3, Dodge Viper GT3-R ou encore Porsche 911 GT3-R. Les Audi R8 LMS GT3, ou encore la nouvelle Ferrari 488 GT3, récemment présentée lors des Ferrari Mondiali au Mugello, seront également de la partie.

Prochain article IMSA
DeltaWing confirme sa présence aux 24 Heures de Daytona

Article précédent

DeltaWing confirme sa présence aux 24 Heures de Daytona

Article suivant

Lexus de retour en endurance américaine en 2016 avec F Performance Racing

Lexus de retour en endurance américaine en 2016 avec F Performance Racing

À propos de cet article

Séries IMSA
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités