Qualifications - Les Cadillac Action Express dominent, Rebellion s'invite

Les Cadillac DPi-V.R de l'équipe Action Express Racing ont signé les deux meilleurs temps des essais qualificatifs devant l'ORECA du Rebellion Racing, alors que Ford a dominé le GTLM.

C'est le carton plein pour l'équipe Action Express Racing, vainqueur des trois derniers championnats IMSA, et qui place ainsi ses deux nouveaux prototypes Cadillac sur la première ligne, avec la pole position signée par Joao Barbosa, le Portugais – associé à Christian Fittipaldi et Felipe Albuquerque –, signant le meilleur chrono des qualifications en 1'36''903 lors de son tout dernier tour.

Barbosa s'est ainsi montré plus rapide de sept petits dixièmes que son équipier Dane Cameron, qui fera équipe en course avec Eric Curran, Mike Conway et Seb Morris.

Troisième, l'équipe Rebellion Racing se montre déjà au plus haut pour sa première sortie en LMP2. L'exploit est signé Neel Jani qui échoue à seulement 22 centièmes de la pole, et qui devance le troisième prototype Cadillac, celui du Wayne Taylor Racing, qui s'élancera ainsi de la quatrième position sur la grille.

Derrière le quatuor de tête, les deux Onroak Nissan DPi du ESM Racing suivent d'un peu plus loin, Brendon Hartley, sur la n°22, se positionnant à une demi-seconde du Cadillac du Wayne Taylor Racing devant la voiture sœur de la formation ESM, la n°2.

L'ORECA du JDC-Miller Motorsport, la Ligier du PR1/Mathiasen Motorsports, et enfin les deux Mazda DPi complètent le top 10 de ces qualifications.

À noter que l'ORECA de l'équipe Dragon Speed n'a pu signer un tour qualificatif après l'accident en essais libres de Loïc Duval.

En catégorie Prototype Challenge, la pole est revenue à l'ORECA FLM09 de l'équipe Tech Motorsports devant celle du BAR1 Motorsports.

Les Ford GT au-dessus du lot en GTLM

Comme on pouvait s'y attendre, les Ford GT ont dominé la catégorie GTLM lors de la séance qualificative, la pole position étant l'œuvre de Joey Hand en 1'43''473 sur la n°66, où l'on retrouvera notamment Sébastien Bourdais. Le constructeur américain signe même le triplé en qualifications puisque les Ford GT n°67 et 68 ont signé les deuxième et troisième temps devant la Ferrari 488 n°62 du Risi Competizione.

Dominatrices du début de séance, les nouvelles Porsche 911 à moteur central s'élanceront finalement des cinquième et huitième rangs, la n°911 des Français Patrick Pilet et Frédéric Makowiecki, associés à Dirk Werner, se positionnant en fer de lance du constructeur de Stuttgart, devançant la quatrième et dernière Ford GT en lice.

Les Corvette se sont montrées plus en retrait lors de la séance, les deux C7.R (auteur du doublé l'an passé), encadrant la deuxième Porsche. C'est encore plus difficile pour les deux BMW M6 GTLM, seulement 10e et 11e des qualifications, et qui ferment la marche de la catégorie à 1,2 et 1,5 seconde de la meilleure Ford.

Ferrari se positionne en GTD

Enfin, la catégorie GTD a été dominée par les Ferrari 488, la n°51 du Spirit of Race (1'47''734) devançant la n°63 de l'équipe Scuderia Corsa. La deuxième ligne sera occupée par l'Aston Martin n°98 et la Porsche 911 n°59, devant la Lamborghini Huracan n°11 du Grasser Racing Team et l'Audi R8 LMS du Land Motorsport.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IMSA
Événement 24 Heures de Daytona
Circuit Daytona International Speedway
Pilotes Joey Hand , Sébastien Bourdais , João Barbosa , Jordan Taylor , Neel Jani , Dane Cameron
Type d'article Résumé de qualifications