WRC
21 janv.
Événement terminé
26 févr.
Étape 3 dans
02 Heures
:
55 Minutes
:
36 Secondes
Formule E
27 févr.
Événement terminé
10 avr.
Prochain événement dans
40 jours
Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
49 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
26 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
32 jours
WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
35 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
62 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
67 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
81 jours

Robert Kubica s'imagine un avenir sérieux en LMP2

Tout en accordant la priorité absolue au rôle qu'il conserve en Formule 1 avec Alfa Romeo, Robert Kubica veut se donner les moyens de courir en LMP2 de plus en plus fréquemment.

partages
commentaires
Robert Kubica s'imagine un avenir sérieux en LMP2

Toujours pilote d'essais et de réserve pour Alfa Romeo en Formule 1, Robert Kubica écarte un retour en DTM, où il a disputé la saison 2020. Le Polonais donne désormais sa priorité à un programme de compétition en LMP2, alors qu'il fait ce mois-ci ses débuts dans la catégorie en participant aux 24 Heures de Daytona avec l'équipe High Class Racing. Il estime que courir au volant d'une GT3 – réglementation désormais introduite en DTM – serait incompatible avec ses prérogatives en F1 cette année.

"Le GT3 propose de bonnes courses, mais c'est une manière de piloter complètement différente", explique Robert Kubica. "Je suis pilote de réserve chez Alfa Romeo et je fais des essais, et quand on pilote une F1 dans ma situation, il n'y a pas beaucoup de temps pour s'adapter. Je monte dans la voiture tous les deux ou trois mois, et je fais une séance d'essais libres le vendredi ou une demi-journée d'essais. Je dois m'adapter aussi vite que possible pour apporter des commentaires précieux à mes ingénieurs et à mon équipe. Si je courais en GT, je pense que ça demanderait trop d'adaptation."

Lire aussi :

Le vainqueur du Grand Prix du Canada 2008 se tourne donc vers l'Endurance pour rester impliqué en compétition. Ce week-end, il sera au départ à Daytona au volant d'une Oreca 07 qu'il partage avec Ferdinand Habsburg, Anders Fjordbach et Dennis Andersen. L'occasion est parfaite de faire l'apprentissage du LMP2. "C'est l'une des raisons pour lesquelles je suis ici dans une LMP2", confirme-t-il. "Car c'est une catégorie qui propose des voitures avec beaucoup d'appui aérodynamique, qui sont davantage similaires à la F1. Je suis ici pour découvrir une catégorie et pour apprendre."

Robert Kubica a été en contact avec plusieurs équipes de LMP2 pour s'engager en WEC cette saison. Une présence au sein d'un programme complet est néanmoins peu probable désormais. "S'il y a une chance de courir en Endurance, j'aimerais vraiment le faire", assure-t-il. "J'ai travaillé un peu sur ce sujet. Le LMP2 est probablement mon objectif principal maintenant, et la catégorie où j'aimerais courir si c'est possible." En revanche, ses perspectives en Endurance ne vont pour le moment pas "aussi loin" que le futur LMDh.

Dans l'immédiat, la donne est claire pour lui : la priorité doit être donnée à son rôle en F1 avec Alfa Romeo. "Le fait est que je suis engagé avec Alfa Romeo Racing Orlen, donc j'ai déjà un travail", rappelle-t-il. "Sachant ce qui s'est passé l'année dernière avec la pandémie, ce n'était pas facile de combiner deux programmes et de se focaliser sur les deux."

Magnussen en Endurance : "Les F1 sont en fait faciles à piloter"

Article précédent

Magnussen en Endurance : "Les F1 sont en fait faciles à piloter"

Article suivant

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , ELMS , WEC , IMSA
Événement 24 Heures de Daytona
Pilotes Robert Kubica
Équipes High Class Racing
Auteur Basile Davoine