La chronique de Tatiana - Montoya m'a donné un coup de main!

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, Tatiana Calderón évoque un weekend mémorable en MRF Challenge à Bahreïn, où elle a été rejointe par son idole Juan Pablo Montoya.

Bienvenue dans ma nouvelle chronique pour Motorsport.com! Cela a beau être l'intersaison pour la plupart des pilotes, je vais connaître un hiver assez chargé : je vais me battre pour le titre en MRF Challenge Formula 2000. En effet, le premier meeting s'étant très bien passé à Abu Dhabi, j'ai décidé de participer au reste du championnat, à commencer par Bahreïn.

C'était génial de monter sur le podium une quatrième fois d'affilée, mais ce n'était pas le temps fort de mon weekend, car avant les courses, j'ai eu l'opportunité de recevoir les conseils de mon héros d'enfance Juan Pablo Montoya, celui qui m'a inspirée à débuter en karting à neuf ans seulement.

Il était là du fait de ses essais WEC avec Porsche, et j'ai eu la chance de pouvoir faire le tour du circuit à pied avec lui. Il m'a vraiment aidée, il m'a donné des conseils avant les courses, donc j'ai énormément appris grâce à lui. C'était tellement excitant que mon idole me donne un coup de main!

Les conseils de Juan Pablo ont été particulièrement utiles, car le temps de piste était très limité à cause du programme chargé. Il n'y avait que 25 minutes pour les essais libres, et j'ai dû rentrer au stand quand mon capot moteur a commencé à se défaire. J'ai quand même pu faire 12 tours, ce qui était suffisant pour se faire une idée du tracé.

Nous n'avons pas beaucoup changé les réglages pour les qualifications, car nous n'étions pas sûrs de la façon dont la piste allait évoluer. Durant les 30 minutes, j'ai amélioré un peu à chaque tour et mon dernier tour n'était qu'à 0,08 seconde de la pole... mais j'ai manqué un passage de vitesse dans ce tour-là, ce qui m'a fait perdre deux dixièmes.

C'était assez frustrant de me dire que j'aurais été en pole sans cette erreur ; à la place, je n'étais que 4e, mais je n'étais pas si mécontente, vu comme c'était serré.

Pour la première course, nous avons effectué quelques changements, car j'avais un peu de sous-virage en qualifications, mais nous avons été un petit peu trop agressifs, et j'ai souffert de survirage. J'ai vraiment pris un bon départ et je suis remontée à la 2e place, mais une fois que Nikita Troitskiy m'a repassée, il était un peu plus rapide et je ne pouvais pas vraiment faire quoi que ce soit.

J'ai passé le reste de la course à me défendre face à Pietro Fittipaldi. La 3e place devant lui restait un très bon résultat pour le championnat, et c'est toujours agréable de monter sur le podium!

Ce résultat signifiait que j'étais 4e sur la grille pour la course 2. J'ai pris un nouveau bon départ et nous étions à quatre de front à l'approche du premier virage. Je ne sais pas qui était à côté de moi à l'extérieur, mais cette personne a sauté le vibreur et m'a fait une queue de poisson, ce qui m'a forcée à donner un gros coup de frein, permettant à quelques pilotes de me doubler.

Ensuite, je faisais l'intérieur à Tarun Reddy au virage 2, mais il s'est rabattu sur moi et nous nous sommes touchés, ce qui a un peu endommagé ma direction. À partir de là, il s'agissait de sauver les meubles, et bien que j'aie pu continuer et remonter de la 8e à la 6e place, je n'étais pas assez rapide pour rattraper les voitures de devant.

J'ai quand même sauvé de bons points, ce qui était important pour le championnat, et il reste huit courses et plein d'opportunités de rattraper Pietro, qui a désormais 14 points d'avance.

La prochaine étape du calendrier du MRF Challenge est Dubaï, un autre circuit que je ne connais pas du tout, donc j'ai besoin de travailler sur le simulateur pour apprendre à le connaître. Mais j'étais surprise de voir comme j'ai rapidement appris le circuit à Bahreïn avec peu de temps d'essais, ce qui sera utile à l'avenir.

En parlant de l'avenir, je participe aux essais de post-saison GP3 à Abu Dhabi, ce qui est important pour décider dans quel championnat je courrai l'an prochain. J'espère avoir davantage d'infos à vous donner à ce sujet prochainement!

À la prochaine,

Tatiana

Traduit par Benjamin Vinel

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Indian Open Wheel
Pilotes Juan Pablo Montoya
Type d'article Contenu spécial
Tags chronique, exclusif