Alonso disputera "clairement" encore l'Indy 500

partages
commentaires
Alonso disputera
Edd Straw
Par : Edd Straw
29 mai 2017 à 09:04

Le pilote McLaren Honda Andretti dit qu'il retournera clairement disputer l'Indy 500 dans l'avenir, après la casse moteur qu'il l'a empêché de rester en lice jusqu'au bout pour ses débuts.

Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda, Tony Kanaan, Chip Ganassi Racing Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda, parle aux médias après son abandon

Fernando Alonso avait mené 27 tours et était un solide prétendant à la victoire pour son premier départ à l'Indy 500, quand son moteur Honda est parti en fumée à 21 boucles de l'arrivée.

Si l'Espagnol précise que sa priorité reste de piloter une voiture ayant le potentiel pour gagner le titre en Formule 1, il voit toujours Indy comme un défi restant à mener à son terme.

"Clairement, oui", a dit Alonso, interrogé sur son intention de revenir à Indy ou pas. "Évidemment, si je reviens, au moins je saurai comment tout se passe. Ce ne sera pas la première fois que je fais des restarts, des pitstops, toutes les choses de ce genre. L'adaptation sera donc, disons, plus facile. On verra ce qu'il se passe dans les années qui viennent. J'ai besoin de poursuivre ce challenge, parce que gagner l'Indy 500 n'est pas encore fait."

"Je suis évidemment déçu de ne pas finir la course aujourd'hui, parce que lors de chaque course qu'on dispute, on veut voir le drapeau à damier", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, ça n'a pas été possible."

"Une expérience géniale"

Alonso a décrit la course, et les deux semaines qui l'ont précédée, comme "une expérience géniale", malgré la déception de n'être classé que 24e.

"Je suis venu ici pour me prouver [quelque chose à] moi-même, me lancer un défi. Je sais que je peux être aussi rapide que quiconque dans une F1, je ne savais pas si je pouvais être aussi rapide que quiconque dans une IndyCar. C'était sympa d'avoir ce sentiment d'être compétitif, de mener l'Indy 500."

Le double Champion du monde est confiant dans le fait qu'il serait resté en lice pour la victoire sans la casse de son moteur, estimant que certains de ses rivaux ont eu de la chance de rester devant lui grâce aux neutralisations.

"Avec une course sans incidents, Ryan [Hunter-Reay], Alexander [Rossi] et moi aurions été la moitié d'un tour devant tout le monde", a-t-il assuré. "C'est la nature de cette course. Même avec quelques moments malchanceux sous drapeaux jaunes, on était dans la lutte. Je pense que j'en avais encore un peu sous le pied avant que le moteur ne casse."

 

Article suivant
Castroneves échoue encore tout près du record

Article précédent

Castroneves échoue encore tout près du record

Article suivant

Championnat - Castroneves vire en tête après Indy

Championnat - Castroneves vire en tête après Indy
Charger les commentaires