Brown : Le retour de McLaren en IndyCar doit "cocher toutes les cases"

La saga McLaren en IndyCar se poursuit, Zak Brown se montrant raisonnablement optimiste quant à une arrivée du team britannique en 2019.

Après un retour remarqué sur l'Indianapolis Motor Speedway en 2017 avec Fernando Alonso et Andretti Autosport, le directeur exécutif de l'écurie McLaren, Zak Brown, confirme que l'équipe de Woking explore fortement la piste d'une saison complète en IndyCar dès l'an prochain.

"Nous considérons sérieusement l'IndyCar, nous faisons les démarches nécessaires depuis quelque temps. Comme dit précédemment, si l'on se lance dans des disciplines où McLaren a une certaine histoire, on doit le faire d'une manière qui ne compromet pas nos activités en Formule 1, ou l'on ne considérerait pas ces disciplines", a-t-il expliqué.

L'Américain explique également qu'une décision n'arriverait pas avant plusieurs mois, et uniquement si tous les voyants sont au vert quant à un engagement de McLaren en IndyCar.

"Ce doit être viable commercialement, quelque chose où l'on estime pouvoir être compétitif, et qui s'intègre à notre marque. Toutes les cases doivent être cochées, pas certaines seulement. Nous n'avons pas terminé nos démarches, mais ça a l'air favorable. Nous prendrons une décision pour se préparer pour 2019 dans les prochains mois, et si l'on pense pouvoir cocher toutes les cases, c'est sans doute quelque chose dans lequel on se lancera par la suite. Mais on n'a pas encore fini notre périple."

La case commerciale serait très proche d'être cochée, comme l'explique Tim Bampton, porte-parole de McLaren. Interrogé par Motorsport.com, Bampton explique que l'IndyCar aiderait McLaren à s'implanter aux États-Unis.

"Pour utiliser une métaphore automobile, je pense que [venir en IndyCar] serait comme mettre un turbo sur le moteur nous permettant d'accélérer la reconnaissance de la marque McLaren aux États-Unis. L'IndyCar coche plusieurs cases. L'Amérique du Nord est un marché extrêmement important pour nous, surtout pour la division route, mais c'est aussi important pour nos partenaires et pour de nouvelles perspectives."

"Nous avons déjà beaucoup d'activités aux États-Unis pour notre division technologies appliquées, en NASCAR et en IndyCar", ajoute-t-il en faisant références aux unités de contrôle électroniques utilisées dans les deux championnats, et développées par McLaren Applied Technologies.

Michael Andretti, patron d'Andretti Autosport, a été vu dans le stand de McLaren lors du Grand Prix du Canada du week-end dernier, et l'écurie semble être le candidat numéro 1 pour accueillir une association avec McLaren, Bobby Rahal s'étant également montré intéressé avec le Rahal Letterman Lanigan Racing.

L'aventure de l'Indy 500 2017 s'étant avérée être une réussite avec Fernando Alonso (malgré un abandon en fin de course), il est évident que l'Espagnol pourrait se révéler être une recrue de choix pour un programme IndyCar chez McLaren. Brown élude toutefois ces questions en expliquant discuter avec son pilote de pointe, sans pour autant limiter le champ des possibles quant aux disciplines impliquées.

"Nous discutons avec Fernando. C'est à peu près à cette période l'an dernier que nous avons commencé à discuter. Cela fait longtemps qu'il fait de la F1, je pense qu'il aime toujours autant piloter. Je pense qu'il pilote mieux que jamais. Il est un peu frustré avec le fait que la F1 est un peu plus un championnat de constructeurs que de pilotes. Il adore la F1, il adore le WEC, il a fait Daytona, donc on espère pouvoir garder Fernando dans l'environnement McLaren, d'une façon ou d'une autre."

"Je ne veux pas m'étendre sur les conversations que nous avons avec lui. Mais je pense qu'à chaque fois qu'il voit devant lui une voiture capable de remporter une course, il va vouloir la piloter, peu importe ce que c'est. Nous n'avons pas encore évoqué tous ces détails."

Avec David Malsher, Adam Cooper et Edd Straw

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar , Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités