Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
09 juil.
-
12 juil.
EL2 dans
02 Heures
:
06 Minutes
:
41 Secondes
MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
6 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
13 jours
WSBK
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
20 jours
C
Algarve
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
27 jours
Formule E
C
E-Prix de Berlin I
05 août
-
05 août
Prochain événement dans
25 jours
C
E-Prix de Berlin II
06 août
-
06 août
Prochain événement dans
26 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
33 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
131 jours
WRC
C
Rallye d'Estonie
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
55 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
75 jours

Castroneves au pas de course pour entrer dans l'Histoire

partages
commentaires
Castroneves au pas de course pour entrer dans l'Histoire
Par :
28 mai 2016 à 10:33

S'il remportait ce dimanche les 500 Miles, Helio Castroneves deviendrait le quatrième pilote, et le premier non-Américain, à compter quatre succès dans cette épreuve mythique.

Six ans après avoir terminé troisième du Championnat de Grande-Bretagne de F3 en 1995, pour se tourner aussitôt vers les USA, et trois ans après ses débuts en CART, le Brésilien s'est imposé pour la première fois au terme des 200 tours du Brickyard en 2001 et a récidivé l'année suivante, signant une victoire controversée car un drapeau jaune avait été déployé non loin de l'arrivée alors qu'il était à la lutte avec Paul Tracy.

Helio Castroneves, vainqueur
Helio Castroneves, vainqueur

Photo de: Robert Kurtycz 

Certains affirment encore aujourd'hui qu'au moment où la neutralisation a été déclenchée, le Canadien avait l'avantage dans une édition à replacer également dans le contexte "politique" de l'époque. En effet, Penske, l'écurie de Castroneves avec laquelle il a effectué l'essentiel de sa carrière en monoplaces américaines, participait cette année-là et pour la première fois à l'intégralité du Championnat IRL (dirigé par le patron de l'Indianapolis Motor Speedway, Tony George) alors que le team Green alignant Tracy faisait toujours partie du plateau de la série rivale, le CART (devenu Champ Car en 2003).

Quoi qu'il en soit, c'est bien le nom de Castroneves qui est inscrit en face de l'année 2002 au palmarès des 500 Miles, ainsi qu'une troisième fois six lignes plus loin - en 2009. Pour la septième année consécutive, le pilote aura donc l'opportunité, dimanche, de rejoindre A.J. Foyt, Al Unser Sr et Rick Mears, tous trois victorieux à quatre reprises, dans la légende. Et d'y rentrer un peu plus encore car il deviendrait le premier pilote non Américain à réaliser cet exploit.

Le déjà triple vainqueur s'apprêtant à disputer pour la seizième fois les 500 Miles, il connaît bien la recette pour être encore en lice à l'approche de la fin de course.

"Le plus dur est qu'il faut attaquer, il faut être suffisamment agressif, mais il faut aussi se rappeler que c'est 500 Miles", explique-t-il à automobilemag.com. "Il faut être dur mais calculateur, agressif mais pas stupide. Il faut se placer dans la bonne file afin de pouvoir continuer sans manquer l'opportunité de se battre pour une possible victoire à la fin."

Je veux gagner un championnat, mais je n'échangerais pas un championnat contre un Indy 500.

Helio Castroneves

Au fil des années, Castroneves a emmagasiné pas moins de 22 victoires en IndyCar - autant d'occasions de grimper au grillage bordant le circuit, ce qui lui vaut son surnom de Spiderman. Mais il détient aussi, du coup, le record en la matière parmi les pilotes jamais titrés. Il a en effet terminé quatre fois deuxième du championnat (2002, 2008, 2013 et 2014), mais aussi deux fois troisième, six fois quatrième et une fois cinquième. Pour dire les choses plus simplement, ses plus mauvaises saisons, depuis son arrivée chez Penske en 2000, l'ont vu terminer deux fois sixième et une fois septième du championnat, soit un seul résultat hors du top dix avec une onzième place en 2011.

Helio Castroneves : Spiderman
Helio Castroneves : Spiderman

Photo de: KOZ

Pourtant, coiffer enfin la couronne n'aurait pas autant de valeur ni de saveur pour lui qu'une victoire à Indy, qui plus est la quatrième - et pour la centième édition, si celle-ci survenait cette année.

"Ça ne fait aucun doute dans mon esprit, faire partie de l'Histoire serait incroyable", dit-il. "Gagner un quatrième Indy 500 signifierait plus que tout autre chose qu'on puisse combiner, pour être honnête. Évidemment, en tant que pilote, je veux gagner un championnat - ne nous méprenons pas - mais je n'échangerais pas un championnat contre un Indy 500. Pas question. Croyez-moi, c'est comme le Super Bowl, les Jeux Olympiques, et on veut le gagner autant que tout le monde."

Aujourd'hui âgé de 41 ans (il les a fêtés le 10 mai), Castroneves a conscience que chaque occasion manquée le rapproche de la dernière qu'il aura de "sabler" une quatrième fois le lait offert au vainqueur de la grande classique américaine. Et sans doute lui arrive-t-il de repenser à l'édition 2014, qu'il menait avant de se faire passer dans l'avant-dernier tour par Ryan Hunter-Reay avec lequel il bataillait ferme depuis un moment. Après l'arrivée, Castroneves était resté de longues minutes accroupi dans le cockpit de sa Dallara jaune, la tête - basse, et toujours casquée - entre les mains...

Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet

Photo de: IndyCar Series

Pourtant, l'heure de la retraite ne semble pas avoir sonné pour le toujours rieur Castroneves, qui a une idée précise de là où il se situe après toutes ces années.

"Je dirais que c'est comme le bon vin [rire]. Voilà comment je décris mon pilotage, il s'améliore avec l'âge. J'apprends beaucoup, non seulement de mes coéquipiers mais des autres compétiteurs", assure-t-il, précisant qu'il ne voit pas encore bien ce qu'il pourrait faire d'autre, quand il aura mis un terme à sa carrière de pilote, dans le monde de la course. "On garde le désir, on garde le feu à l'intérieur de soi, et chaque fois qu'on entre en piste, on essaie de trouver le meilleur."

Vu comme ça, nul doute que si cette quatrième victoire tant espérée tombait enfin dimanche dans son escarcelle, il serait reparti pour un tour... afin d'en obtenir une cinquième et d'entrer plus encore dans l'Histoire des 500 Miles.

Article suivant
Tony Kanaan le plus rapide du Carb Day à Indy

Article précédent

Tony Kanaan le plus rapide du Carb Day à Indy

Article suivant

La grille de départ des 500 Miles d'Indianapolis

La grille de départ des 500 Miles d'Indianapolis
Charger les commentaires