Course - Hinchcliffe sort vainqueur de la bataille de Long Beach !

Le Canadien James Hinchcliffe a remporté la deuxième manche de la saison 2017 d'IndyCar dans les rues de Long Beach devant le leader du championnat, Sébastien Bourdais.

C'est sous un ciel légèrement nuageux que débute cette deuxième course de la saison, la 43e au total dans les rues californiennes de Long Beach. Le poleman Helio Castroneves loupe complètement son départ (pourtant lancé !) et pointe en septième position au premier virage.

Deux courbes plus loin, la voiture de sécurité effectue sa première apparition de la journée, après un contact entre Will Power et Charlie Kimball. L'Américain percute le mur mais peut ramener sa monoplace au stand, l'Australien a besoin de l'assistance des équipes de sécurité pour reprendre la piste, sans aileron avant.

 

Certains pilotes profitent de cette neutralisation pour s'arrêter au stand, parmi eux Tony Kanaan, Takuma Sato, Sébastien Bourdais et Conor Daly. Le dernier cité a dû changer son aileron arrière, après un tête-à-queue au départ, alors que Will Power parvient à rester dans le tour du leader. Parti en 21e et dernière position, Simon Pagenaud pointe au 14e rang après trois tours de piste.

Au cinquième tour, Scott Dixon mène le peloton au restart, devant James Hinchcliffe, Ryan Hunter-Reay, Graham Rahal et Alexander Rossi. Au tour suivant, Hunter-Reay dépose Hinchcliffe dans le virage 6, et fixe son objectif sur le commandement, occupé par Scott Dixon.

Dixième tour de piste, Simon Pagenaud poursuit sa remontée en dépassant Mikhail Aleshin pour le gain de la 11e position. Le Poitevin semble s'orienter vers une stratégie à trois arrêts, là où les leaders tenteraient plutôt d'économiser de l'essence pour ne passer que deux fois par la pitlane.

Le Champion IndyCar en titre passe pour la première fois par la voie des stands à la fin du 12e tour, et s'évertue alors à aligner les tours rapides, sans trafic devant lui. Au même instant, Marco Andretti est frappé par un problème mécanique, sa voiture partant tout droit dans le virage 5.

Helio Castroneves est le premier des leaders à rentrer au stand, à l'issue du 14e tour de piste, et il ressort juste devant son équipier Pagenaud. Le pilote de la monoplace frappée du numéro 1 dispose de son compagnon d'écurie dans le virage 6, et pointe au dixième rang.

Deux ou trois arrêts ?

Scott Dixon effectue son premier arrêt au 16e tour de piste, ce qui rend sa quête de deux arrêts plus difficile, mais le protège également d'une éventuelle neutralisation, par exemple pour la monoplace de Marco Andretti, stoppée dans une échappatoire. Josef Newgarden suit le même raisonnement, alors que Ryan Hunter-Reay s'empare du leadership.

Hinchcliffe (2e) et Rossi (3e) s'arrêtent au stand à l'issue du 28e tour de piste, laissant Hunter-Reay en dehors de la voie des stands pour un tour supplémentaire. Les deux pilotes Honda ressortent derrière Scott Dixon (et derrière Pagenaud pour Rossi), mais il leur reste un seul arrêt, contre deux pour le pensionnaire du Chip Ganassi Racing.

Le vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis perd deux autres places au profit de Newgarden et Castroneves, alors que Ryan Hunter-Reay passe par la voie des stands au 29e tour. Il ressort également derrière Scott Dixon, qui ne récupère toutefois pas la tête de l'épreuve, qui est occupée par Sébastien Bourdais, passé par les stands pour un peu d'ethanol lors de la première neutralisation. Le Manceau s'arrête au tour suivant.

À la fin du 30e tour de piste, Simon Pagenaud passe lui pour la deuxième fois déjà par la voie des stands, suivi dans les boucles suivantes par des pilotes comme Tony Kanaan, ou Helio Castroneves.

Le leader Scott Dixon effectue sa deuxième visite à son stand à la fin du 41e tour, laissant ainsi de côté un avantage de plus de neuf secondes sur Ryan Hunter-Reay, nouveau leader. Le Néo-Zélandais doit alors imprimer un rythme effréné s'il souhaite conserver ses chances de deuxième succès à Long Beach (après 2015).

Hunter-Reay et Rossi sont les premiers du trio de tête à passer par les stands pour la deuxième fois, à la conclusion du 56e tour, ce qui leur laisse donc 29 boucles à parcourir avant le drapeau à damier, une tâche assez difficile ! La bataille est alors lancée contre un Scott Dixon en pleine attaque.

James Hinchcliffe s'arrête à son tour lors du passage suivant, devant donc économiser un tout petit peu moins d'essence lors de son dernier relais. Le Canadien s'offre le luxe de ressortir devant Ryan Hunter-Reay, et de donc devoir mener la chasse face au pilote du Chip Ganassi Racing, alors que Sébastien Bourdais hérite une nouvelle fois de la tête, avant de s'arrêter à la fin du 58e tour.

Pour le Néo-Zélandais Dixon, la tâche ne se limite pas à devoir attaquer le plus possible pour créer un écart, il doit évidemment se défendre des assauts de Josef Newgarden, mais l'Américain choisit le 61e tour pour s'engouffrer une dernière fois dans la voie des stands. Après 8"5 d'immobilisation, le pilote de la #2 ressort de la pitlane, derrière le trio Hinchcliffe, Rossi, Hunter-Reay.

Le pilote de la Ganassi #9 effectue son dernier arrêt un tour plus tard. Il repart en pneus tendres après un long temps d'immobilisation de dix secondes. Il ressort alors loin de Hinchcliffe et Hunter-Reay (et également derrière Newgarden) alors qu'Alexander Rossi est victime d'un ennui mécanique au même instant, et que le Pace Car est de sortie pour la deuxième fois !

James Hinchcliffe est alors en tête devant Ryan Hunter-Reay, Sébastien Bourdais, Josef Newgarden et Scott Dixon. Graham Rahal, Simon Pagenaud, Spencer Pigot, Helio Castroneves et Carlos Muñoz complètent le top 10, le Colombien réalisant une course solide pour l'écurie d'A.J. Foyt.

La course reprend à 16 tours du but, Hinchcliffe prend alors un excellent envol, devant Hunter-Reay, et plusieurs voitures à un tour ou plus, ce qui fait évidemment les affaires du duo de tête, isolé des attaques éventuelles de Sébastien Bourdais, Josef Newgarden ou Scott Dixon.

Le Canadien aligne les chronos, et porte son avantage à plus de deux secondes sur l'Américain en deux tours seulement. Hunter-Reay se reprend par la suite, et l'écart chute à 1"7 à dix tours de l'arrivée de cette deuxième manche de la saison.

Après un échange musclé pour la 12e place avec Mikhail Aleshin dans le premier virage, Tony Kanaan est contraint de rentrer au stand à neuf tours du but, avec une crevaison au pneu arrière gauche. Les deux pilotes s'étaient déjà percutés à St. Petersburg...

À six tours de la fin, c'est la Bérézina pour l'écurie de Michael Andretti, puisque coup sur coup, Takuma Sato et Ryan Hunter-Reay s'arrêtent en piste avec des problèmes mécaniques ! Le souci de l'Américain entraîne la troisième intervention de la voiture de sécurité, et signifie que les quatre monoplaces d'Andretti Autosport ont eu des problèmes sur cette course.

La course est relancée à trois tours du drapeau à damier, avec Hinchcliffe, Bourdais et Newgarden aux avant-postes. Le Français loupe un peu son restart et offre au Canadien un matelas de quelques dixièmes en rentrant dans le premier virage.

La bagarre faisant rage entre Bourdais et Newgarden, le Maire de Hinchtown en profite pour s'envoler et entamer le dernier tour avec plus d'une seconde d'avance. Il n'est pas rejoint, et James Hinchcliffe remporte sa première victoire depuis deux ans, et l'épreuve de la Nouvelle-Orléans en 2015 !

Bourdais parvient à résister à Newgarden pour la deuxième marche du podium, Dixon doit se contenter de la quatrième position devant Simon Pagenaud, remonté de la dernière place sur la grille de départ.

Prochain rendez-vous avec l'IndyCar dans deux semaines, sur le Barber Motorsports Park !

IndyCar - Long Beach - Course
 PiloteÉcurieGap
1 5 canada James Hinchcliffe  Schmidt (H) 1:50:28.9818
2 18 france Sébastien Bourdais Coyne (H) 1.4940
3 2 united_states Josef Newgarden  Penske (C) 2.3160
4 9 new_zealand Scott Dixon  Ganassi (H) 2.7832
5 1 france Simon Pagenaud  Penske (C) 3.3934
6 19 united_arab_emirates Ed Jones  Coyne (H) 5.7951
7 14 colombia Carlos Muñoz  Foyt (C) 6.9393
8 20 united_states Spencer Pigot  Carpenter (C) 9.0570
9 3 brazil Helio Castroneves  Penske (C) 9.3403
10 15 united_states Graham Rahal  Rahal (H) 17.8632
11 21 united_states J.R. Hildebrand  Carpenter (C) 1 tour
12 7 russia Mikhail Aleshin  Schmidt (H) 1 tour
13 12 australia Will Power  Penske (C) 1 tour
14 8 united_kingdom Max Chilton  Ganassi (H) 1 tour
15 10 brazil Tony Kanaan  Ganassi (H) 1 tour
16 4 united_states Conor Daly  Foyt (C) 1 tour
17 28 united_states Ryan Hunter-Reay  Andretti (H) Abandon
18 26 japan Takuma Sato  Andretti (H) Abandon
19 98 united_states Alexander Rossi  Andretti (H) Abandon
20 27 united_states Marco Andretti  Andretti (H) Abandon
21 83 united_states Charlie Kimball  Ganassi (H) Abandon
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Long Beach
Circuit Streets of Long Beach
Type d'article Résumé de course